En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 31 min 14 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 1 heure 19 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 49 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 4 heures 7 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 27 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 55 min 23 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 2 heures 5 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 26 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 50 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 8 heures 2 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 8 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 48 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Tabula rasa

PS et LR : ceux qui ont sombré, ceux qui s'en sont sortis et ce que ça nous apprend pour la suite

Publié le 19 juin 2017
La recomposition va se faire dans les deux anciens pôles à partir de rescapés de tendance pas très homogènes. La grande difficulté pour eux sera de ne pas céder aux sirènes LREM face à l'adversité.
Olivier Rouquan est docteur en science politique. Il est chargé de cours au Centre National de la Fonction Publique Territoriale, et à l’Institut Supérieur de Management Public et Politique.  Il a publié en 2010 Culture Territoriale chez Gualino Editeur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rouquan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rouquan est docteur en science politique. Il est chargé de cours au Centre National de la Fonction Publique Territoriale, et à l’Institut Supérieur de Management Public et Politique.  Il a publié en 2010 Culture Territoriale chez Gualino Editeur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La recomposition va se faire dans les deux anciens pôles à partir de rescapés de tendance pas très homogènes. La grande difficulté pour eux sera de ne pas céder aux sirènes LREM face à l'adversité.

La droite et la gauche se trouvant divisée et dans le besoin de se reconstruire, ce scrutin peut être la bonne occasion de tirer des leçons afin de départager une bonne fois les attitudes adoptés au sein des partis. Quels leçons politiques la droite et la gauche peuvent-elles tirer de ce scrutin ?

Olivier Rouquan : La droite et la gauche de Gouvernement doivent repenser la structuration de leurs idéologies et de leurs organisations. Ainsi, il faut clarifier les lignes : la présidentielle a été un brouillon qui a laissé transparaître trop de clivages internes (par exemple, pour les socialistes, le revenu universel versus le RSA élargi/ pour la droite, l’Etat minimum versus l’Etat modernisé, ou encore la société ouverte contre la logique identitaire)... Ces différences sont devenues des divergences, entre autres, du fait des primaires qui poussent les leaders a accentuer les divisions, plutôt qu’à trouver des compromis ; les dissensions se déroulent devant les électeurs, ces derniers, ayant ensuite du mal à s’y retrouver. Notons que les partis qui n’ont pas organisé de primaires ont performé au premier tour de la présidentielle : ils n’exposent pas à ce point leurs divergences internes.

Le fait que les leaders de droite et de gauche traditionnelles aient ainsi poussé à fond la logique du conflit interne indique aussi qu’ils ne se supportent plus les uns les autres ; pour LR, les déclarations hier de certains réélus ou élus appelant à « l’expulsion » de collègues, montre que cela n’est pas soldé. En fait, ces organisations n’ont pas su réinventer un modèle managérial leur permettant de réguler leurs tensions internes. Pour ce faire, il fallait profiter de l’après 2002, premier coup de semonce majeur, en refondant le militantisme. Penser que les primaires suscitant une adhésion instantanée et fugace suffirait, était une erreur. La logique du « surtout pas de vague » et du plus petit commun dénominateur a ses limites... En fait, la crise du PS et de LR est une crise de partis sans militants, aspirés par le haut, soit peur leurs dirigeants qui les entrainent dans  leurs sempiternelles querelles, dynamique dans la laquelle le jeu des égo compte pour beaucoup au détriment du travail constant de légitimation par les idées.

Selon vous, la droite constructive s'en tire-t-elle mieux que la droite qui s'en tient à une ligne de stricte opposition par exemple ? 

Qui sait ? S’agit-il pour « la droite » de rebâtir une champ d’expression dans l’espace politique ou de contribuer immédiatement au gouvernement de la France ? Dans le premier cas, la droite dure sur les enjeux sécuritaire et identitaire devrait donner le la de la future opposition à LREM. Mais toutes les collectivités territoriales conquises pendant le quinquennat passées suivront-elles ? Elles administrent et ont à collaborer avec l’Etat… Le rapport de force est incertain, LREM et le Gouvernement sont offensifs : ils vont chercher à subvertir des élus en phase avec une partie du programme et il est vrai que l’entreprise de séduction de E. Macron est habile. Dans un premier temps, avant que les ennuis ne surgissent, les constructifs risquent de tenir le devant de la scène.

Même question pour la gauche, qui  des socialistes comme Manuel Valls ou Marisol Touraine et des frondeurs s'en tirent le mieux ?

Les frondeurs ont tous été battus. Ils ne s’en sortent pas bien. Quant aux anciens membres du Gouvernement Valls, ils sont sanctionnés. Par contre, les députés rescapés pourraient redonner des couleurs à un projet social démocrate écologisé (moins libéral que Macron, moins radical que France insoumise). Mais c’est au prix d’une cure de pouvoir et d’un vrai travail idéologique et pédagogique qui doit s’inscrire dans la durée. Les collectivités territoriales peuvent donner du crédit à cette posture, mais là encore, les sirènes de l’exercice du pouvoir pourront conduire des élus à rallier le char du triomphe… L’identité du PS serait alors dissoute. Notons que l’importance des députés divers gauche dans le groupe PS et alliés dans la nouvelle assemblée n’est pas favorable une reconstruction fondée sur une clarification idéologique et une prise de distance d’avec le pouvoir actuel.

Est-ce que les congrès à venir du PS et des LR peuvent tirer des leçons de ces Législatives  sur la direction politique à prendre pour leur reconstruction ?  Ou alors est-ce que tout n'a pas été écrasé par En Marche et l'abstention ?

L’abstention indique que des électeurs ne savent pas si situer ans le paysage actuel. Ils ne font plus confiance aux anciens partis ; ils n’adhèrent pour autant pas à l’homogénéité LREM. Au prix de leur régénération les partis classiques devront les convaincre avant de les séduire s’ils veulent durer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 20/06/2017 - 18:00
Mort aux cons, vaste programme : Charles de Gaulle
Patrick LOUVET - 19/06/2017 - 21:4 - Êtes vous ami avec les juges qui traitent l'affaire Fillon, pour annoncer sa condamnation pour emplois fictifs. Avec un tel raisonnement, vous n'avez rien à faire parmi les militants LR.
Michèle Plahiers
- 20/06/2017 - 10:26
Ludgen en Belgique,...
Effet Macron. Le CDH (Modem belge) se sépare du P.S. et se rapproche de DEFI (centre-droit libéral et francophone,...). Les lignes bougent...
LICOT
- 20/06/2017 - 00:19
à quoi bon !
vouloir encore une fois parler de traîtres de vengeance!! ils sont partis ,bien!, et que tous les autres NKM,Solère ....et c L'udi s'en aillent! pendant des années ,la droite c'est écrasée,devant ces mercenaires de la politique,ce sont de telles personnes ,celles sans conviction ,qui ne se battent pas pour nous ,mais celles qui tapinent dans les couloirs ou les médias ! ceux là même qui par lâcheté ,vous ont dit que, c'est pour la France ! ,nous voilà avec une assemblée débutante ,et qui sera, certains y veillerons ,aux ordres ,c'est à croire que cela ressemblera,plus à une secte qu'une assemblée de députés qui nous veulent du bien! bien sûr ces jeunes sont pleins de courage,et je les saluent pour cela,mais les roublards ,ceux qui seront cachés derrière ces jeunes, eux maintiendront une discipline ! au nom de quoi cette fois? les dégagistes ,dégageront eux aussi !la droite doit devenir un bon parti ,mais la liberté d'expression ,d'idées ,doit exister !, laissons chaque député ,demander à ses électeurs ce qu'il doit faire avant de voter!et non pas suivre le parti. il faut quelle soit proche ,et montrer qu'elle travaille pour nous,nous voulons décider ! l'assemblée c' est nous