En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 31 min 22 sec
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 57 min 40 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 1 heure 22 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 16 heures 11 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 18 heures 12 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 21 heures 15 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 21 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 50 min 28 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 57 min 45 sec
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 13 heures 22 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 15 heures 47 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 17 heures 30 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 19 heures 37 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 20 heures 36 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 21 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 21 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Edito

Enrichissez-vous ! Le nouveau symbole de la révolution Macron

Publié le 16 juin 2017
Désormais, le premier geste de l’Etat ne doit pas être de sanctionner, mais d’accompagner, d’aider à la réussite, d’encourager les initiatives. Et cela implique un nouveau rapport à l’argent.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Désormais, le premier geste de l’Etat ne doit pas être de sanctionner, mais d’accompagner, d’aider à la réussite, d’encourager les initiatives. Et cela implique un nouveau rapport à l’argent.

Quel contraste entre le fameux "mon ennemi c’est la finance", lancé par François Hollande à la tribune du Bourget, et le "enrichissez-vous" exprimé clairement par Emmanuel Macron au salon VivaTech qui rassemble à Paris l’élite de la start-up mondiale. Cinq ans séparent ces propos, qui sont en même temps l’expression de deux visages de la France. Les premiers illustrent l’aspect désolant du quinquennat précédent, avec l’obsession de l’ancien président faisant de la  courbe du chômage le symbole d’un pays incapable de se redresser et déclinant lentement sous prétexte que tout avait été tenté.  Les Français viennent de montrer par leurs votes qu’ils n’acceptaient  pas cette fatalité, mais l’importance de l’abstention prouve qu’un grand  nombre de nos compatriotes demeurent hostiles à la mondialisation, au libéralisme et même à l’Europe. Tout ce que veut privilégier à l’inverse le nouvel hôte de l’Elysée. Il a commencé à exprimer  son grand dessein devant les jeunes créateurs représentant l’élite des start-ups mondiales  réunies à  la porte de Versailles. Au-delà des querelles de boutiques qui ont marqué l’interminable période électorale, il s’agit désormais d’afficher une nouvelle vision de la France. Il ne faut pas continuer avec les schémas anciens répétés depuis des décennies qui consistent à multiplier les réglementations bureaucratiques afin de pérenniser les situations acquises en refusant les évolutions. Le pays a ressemblé progressivement à une économie administrée de type soviétique, incompatible avec les transformations du monde. Le système a été construit, souligne le chef de l’Etat, pour une  économie de l’après guerre, où il fallait  rattraper les retards, alors que nous sommes entrés dans l’ère de l’hyperinnovation. Désormais, le premier geste de l’Etat ne doit pas être de sanctionner, mais d’accompagner, d’aider à la réussite, d’encourager les initiatives.

Cela implique aussi un nouveau rapport à l’argent. Il faut avoir le droit se s’enrichir, allusion à la fameuse phrase de François Guizot, alors qu’il est si mal vu en France de gagner de l’argent. Ainsi s’explique la volonté d’Emmanuel Macron de multiplier les mesures pour alléger le fardeau des entreprises et les mettre au niveau de leurs concurrents étrangers, avec l’intention de réformer l’impôt de solidarité sur la fortune, en le limitant  à la seule détention des biens fonciers, considérés comme stériles et en libérant les placements  liquides pour favoriser leur implication dans l’investissement. Après le dynamitage de la classe politique, va-t-on assister à  la remise en cause de la  formation où les milliards  sont gaspillés sans répondre aux besoins ?, L’OCDE ne cesse de dénoncer  l’inadaptation de nombreux personnels  au marché du travail. Les syndicats pourraient  subir aussi le sort de  la  classe politique, en raison de leur conformisme été de leur manque de représentativité, d’où l’idée de créer un chèque syndical qui  permettrait de développer progressivement un syndicalisme responsable et constructif à l’allemande. Pour Emmanuel Macron, la période est favorable, en raison de l’accélération des transformations  de l’économie mondiale. Il faut même ne pas hésiter  à prendre la tête dans les  domaines où nous excellons, la recherche  et la  créativité. La confiance est en train de revenir. Emmanuel Macron dispose déjà d’un capital   exceptionnel dans le monde. Il  reste à convaincre les Français, toujours enclins  au scepticisme et qui redoutent des effets boomerang. C’est pourquoi il est urgent de profiter de la période des grandes  vacances pour engager des réformes  en profondeur et assurer que le mouvement engagé est irréversible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zombikiller
- 16/06/2017 - 23:17
Propagande
On se croirait en URSS
Un magnifique article de propagande qui vaudra peut être à son auteur la considération de son maître.
Il doit lui baiser les pieds chaque matin...
vangog
- 16/06/2017 - 20:51
Vite! Un désenvouteur pour Michel Garibal!
C'est énorme, ces articles reposant sur du vide sidéral, et annonçant le retour de la prospérité et de la confiance! Ah bon! La confiance était partie lorsque Macron était ministre de l'économie? Alors, puisqu'il ne s'occupe plus d'économie, elle va peut-être revenir...ou peut-être pas!
J'accuse
- 16/06/2017 - 20:37
Oh vous savez, les p'tites phrases...!
Ne pas oublier que Macron a voté et travaillé pour l'ennemi de la finance; ne pas oublier qu'Hollande tenait à l'étranger des propos inverses de ses positions en France. Dire à chacun ce qu'il veut entendre est une spécialité politicienne très répandue: on jugera aux actes.