En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 19 min 41 sec
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 1 heure 25 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 4 heures 3 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 35 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 6 heures 12 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 20 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 27 min 26 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 3 heures 39 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 4 heures 17 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 6 heures 1 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 18 heures 23 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 21 heures 5 min
© Reuters
© Reuters
Big Brother

Traquer les expressions de votre visage via webcam : ces inquiétants brevets discrètement déposés par Facebook

Publié le 11 juin 2017
Facebook a déposé plusieurs brevets pour améliorer l'expérience utilisateur et la suggestion de contenus. Petit bémol cependant : la firme pourra accéder à votre webcam, appareil photo pour analyser vos émotions. Le tout sans forcément vous en informer.
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Facebook a déposé plusieurs brevets pour améliorer l'expérience utilisateur et la suggestion de contenus. Petit bémol cependant : la firme pourra accéder à votre webcam, appareil photo pour analyser vos émotions. Le tout sans forcément vous en informer.

Atlantico : Ces nouveaux brevets sont-ils de nature à poser des questions de respect de la vie privée ? Comment pourrait faire la firme pour éviter cet écueil et que pourrait faire l'utilisateur pour se prémunir d'une telle technologie si elle entrait en fonction ?

Frédéric Mouffle : Il est probable qu’une autorisation sera demandée aux utilisateurs, et ceci, avant d’activer la caméra lors du démarrage de l’application que nous évoquons. Mais comme souvent avec ce type de modèle économique, vous serez surement obligé « d’agréer » pour utiliser ces services. Cibler le jeune public est très judicieuse car ce sont aussi les futurs clients. Quand nous parlons de vie privée, n’oublions pas que chacun de nous « accepte » le plus souvent aussi les conditions d’utilisation qui sont proposés par les opérateurs. Ces questions suscitent un intérêt croissant chez tous les utilisateurs qui n’ont pas pour autant le recul analytique nécessaire pour appréhender ces questions. N’oublions pas aussi que depuis de nombreuses années, nous mettons – peu ou prou – à disposition gratuitement nos données personnelles, sur les principales plateformes, à l’image de Gmail, Yahoo, Youtube, etc… Il n’existe pas de solution miracle, si ce n’est de ne pas utiliser tous ces services proposés. Mettre un scotch sur la caméra de son Smartphone est une solution alternative qui reste toujours très efficace. 

Ce n'est pas la première fois que Facebook inquiète ses utilisateurs avec des idées à mi chemin entre Orwell et Huxley, quels sont les précédents ? 

Les utilisateurs « lambda » sont évidemment inquiets, mais d’autres – qui disposent d’un profil plus « technophile » – sont enthousiastes à l’idée d’utiliser cette nouvelle fonctionnalité. Facebook avait pour sa part décidé en 2009 – alors que la multinationale comptait à l’époque plus de 300 millions d’utilisateurs – de changer les conditions d’utilisation de son site. Expliquant à qui voulait l’entendre que toutes les données personnelles que chacun pouvait afficher sur le site,  appartenaient désormais au géant américain. En lisant les conditions d’utilisation, on s’aperçoit aussi que Facebook s'autorise à retirer discrétionnairement des contenus ou informations publiées par ses utilisateurs, à modifier ses conditions d’utilisation sans préavis, à résilier son service de paiement sans en informer l’utilisateur…

Outre les actions et la grogne des utilisateurs, n'est-il pas temps de poser des questions au niveau étatique et d'imposer des limites claires aux grandes entreprises de la tech ?

Les instances étatiques ont tout intérêt à ne pas laisser se développer ces technologies sans contrôle, et être garantes de la vie privée de ses concitoyens. La CNIL et le DGCCRF ont déjà mis en demeure Facebook sur ces problématiques de clauses abusives. Mais les montants des amendes sont bien trop faibles pour être persuasive. Des procédures juridiques sont déjà en cours aux Etats-Unis sur ces sujets d’intérêt majeur pour les populations que sont les problématiques liées à la « vie privée ». Il me paraît compliqué de contraindre le géant californien à se mettre en règle avec la loi française, mais aussi européenne. En Belgique, Facebook a été condamné en 2015 à ne plus « tracer l’activité de ses internautes », avec une astreinte de 250 000 euros par jour. Ce dossier concernait notamment les boutons « j’aime » et « partager » pour les utilisateurs non enregistrés sur le réseau, et donc n’ayant signé aucune condition d’utilisation au préalable. Facebook avait à l’époque annoncé qu’il ferait appel, dans l’objectif évident de gagner plusieurs années quant à la décision prise par le tribunal...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 11/06/2017 - 11:36
Une seule solution: l'abstention
Pas aux élections bien sûr, mais à ces réseaux dont le but est de confectionner des fichiers sur nos vies privées pour les revendre, et non pas de faciliter les relations avec nos amis comme ils le prétendent: on n'a pas besoin d'eux pour ça, et c'est même bien mieux sans eux. En fait, ce n'est pas l'abstention qu'il faut préconiser, mais franchement l'interdiction mondiale de ces entreprises crapuleuses dont les activités consistent à exploiter la crédulité de clients vulnérables et influençables (les jeunes) pour violer leurs vies privées et les mettre en danger. Ces réseaux vont devenir plus dangereux que les trafiquants de drogue.