En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 26 min 24 sec
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 10 heures 53 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 17 heures 55 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 20 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 20 heures 42 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 20 heures 58 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 21 heures 47 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 10 heures 9 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 11 heures 36 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 20 heures 47 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 21 heures 42 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 22 heures
© BEN STANSALL / POOL / AFP
© BEN STANSALL / POOL / AFP
Double défaite

Royaume-Uni : Pourquoi l'élection britannique marque la double défaite de Theresa May et de Jeremy Corbyn

Publié le 09 juin 2017
Un an après le Brexit, conséquence d'une volonté des électeurs de voir le Parlement britannique retrouver sa souveraineté, les électeurs anglais ont privé Theresa May de sa majorité absolue et donné un poids plus important au Labour.
Bruno Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an après le Brexit, conséquence d'une volonté des électeurs de voir le Parlement britannique retrouver sa souveraineté, les électeurs anglais ont privé Theresa May de sa majorité absolue et donné un poids plus important au Labour.

Comment comprendre la logique électorale de la population ? Quels sont les premiers enseignements politiques à tirer de ce scrutin ? 

Bruno Bernard : Les électeurs britanniques ne voulaient pas de Jeremy Corbyn comme Premier ministre mais ils ne voulaient pas non plus de Theresa May. Ils ont voté pour le Brexit mais peut-être ne veulent-ils pas d’un Brexit brutal, ils ont voté pour les nationalistes écossais en Ecosse mais le signal est clair qu’ils ne veulent pas d’un deuxième référendum sur l’indépendance. En réalité ces résultats sont un appel à la modération de la part de l’électorat britannique envers sa classe politique, les conservateurs restent le premier parti britannique mais ils devront mener les négociations du Brexit dans un esprit modéré et non jusqu’au-boutiste. On pourrait même deviner un espoir de gouvernement de coalition nationale à l’allemande entre le Labour et les Tories, mais c’est peut être aller un peu loin. Le dernier gouvernement de coalition n’a pas laissé que des bons souvenirs dans le Royaume. 

Enfin c’est aussi un signal clair envoyé aux conservateurs que les restrictions budgétaires ont vécu. Si ces derniers sont encore considérés comme les plus à même de gouverner le pays, ils doivent évoluer en ce qui concerne la dépense publique, être moins idéologues peut être. 

 

Qu'est ce que ces résultats laissent entendre pour les négociations sur le Brexit ?

Deux options : soit le début des négociations est repoussé pour permettre au Royaume-Uni de sortir de la crise politique dans laquelle il est entré et cela peut prendre des mois ou bien Theresa May forme un gouvernement avec le ralliement du DUP nord irlandais et elle devra maintenir une ligne dure sur le Brexit car elle n’aura plus la marge de manœuvre réclamée pendant sa campagne. Dans tous les cas ce n’est pas une bonne nouvelle ni pour le Royaume-Uni ni pour l’Union européenne.

 

Jeremy Corbyn a immédiatement appelé Theresa May à démissionner, ce qu'elle exclut. Néanmoins, quel avenir pour le premier ministre anglais selon vous qui est maintenant en difficulté pour ces négociations ?

Elle est blessée politiquement car elle a échoué à obtenir sa majorité absolue et n’aura pas les coudées franches vis-à-vis de son propre parti notamment pour donner des concessions mais en même temps elle a remporté les élections en sièges et en voix et elle est la seule à pouvoir former un gouvernement avec l’aide de l’Irlande du Nord, les unionistes faisant la bascule et les nationalistes irlandais ne siégeant pas à Westminster malgré leurs 7 sièges. 

Sans le Brexit et dans une configuration politique classique, Theresa May devrait remettre son mandat à la tête des Conservateurs en jeu, se retirer et laisser le prochain leader mener les négociations. Le problème réside dans le fait que depuis le jeu de massacre de l’année 2016 qui l’a vu arriver au poste de Premier ministre, les candidats à sa succession sont peu de nombreux, même Boris Johnson ne semble pas en capacité de la remplacer au pied levé. Elle a pour elle de pouvoir dire à ceux qui, dans le camp conservateur, remettrait sa direction en cause : « c’est moi ou le chaos », c’est certainement son plus grand atout.

 

Quelles pourraient être les conséquences pour le pays de voir dans une situation de "Hung Parliament" ?

Le hung Parliament c’est la paralysie politique où chaque projet de loi doit être négocié au cas par cas et voté par des majorités de circonstances. Cette situation provoquerait la nécessité d’organiser rapidement de nouvelles élections dans un pays qui n’en peut plus ou celle pour les partis en place de trouver une sorte de modus vivendi et vu le ton des campagnes respectives cela semble compromis. En conclusion les Tories vont devoir trouver des alliés afin de pouvoir avancer et c’est possible mais cela aura un prix :un Brexit difficile et douloureux pour tout le monde. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 10/06/2017 - 08:23
On reparlera de tout cela
Dans 6 mois.
huevos_fritos
- 09/06/2017 - 20:50
Les gens ne regardes que le court terme.
A long terme le Brexit est une bonne chose pour la GB, mais voilà les gens ne regardes que le court terme, voilà le drame de la démocratie.
Anguerrand
- 09/06/2017 - 16:45
Le Brexit n'est encore pas fait
Beaucoup de britanniques regrettent déjà leur vote, on leur a menti ils ne sont encore pas sorti de l'UE que déjà ils ont perdu plus de 20% de leur pouvoir d'achat. Si la GB sort de l'UE , la Livre baissera encore un peu plus d'environ de 10% .un nouveau référendum se prononcerait contre le Brexit. La solution de Philippot est donc folle sans compter son programme économique fou car irréalisable et c'est pourtant la solution du FN