En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 54 min 15 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 2 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 4 heures 30 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 4 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 8 heures 45 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 2 heures 12 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 9 heures 8 min
© REUTERS/Alexander Demianchuk
© REUTERS/Alexander Demianchuk
Danger

2008 le retour : les banques nous mènent-elle droit vers une nouvelle crise ?

Publié le 07 juin 2017
Dans le brouhaha des diverses actualités, la situation des banques intéresse peu. Pourtant, près de dix ans après la Grande Crise séculaire, rien n'exclut qu'elles portent à nouveau un important risque pour l'économie mondiale.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le brouhaha des diverses actualités, la situation des banques intéresse peu. Pourtant, près de dix ans après la Grande Crise séculaire, rien n'exclut qu'elles portent à nouveau un important risque pour l'économie mondiale.

Ces banques qu'on oublie trop vite

De temps à autres, les banques se rappellent à notre bon souvenir. Comme elles sont les dernières acheteuses d'espace publicitaire dans la presse subventionnée, on évite d'en faire trop sur le sujet. Mais des signaux faibles ne trompent pas.

Ainsi, en avril 2017, Christine Lagarde a lancé un avertissement aux milieux autorisés: les banques européennes tardent à régler le problème des créances toxiques. Celles-ci représentent près de 1.000 milliards€, principalement dans l'escarcelle des banques portugaises, espagnoles, italiennes, grecques, irlandaises...

Mais elle n'est pas la seule à avoir alerté sur le sujet. On pourrit citer les autorités de la BCE et de quelques-uns de ses satellites. En particulier, on notera cette rédente déclaration de la Française Danièle Nouy, responsable de la supervision bancaire à la BCE, qui n'a pas hésité à alerter sur une situation anxiogène:

"Dans tous les pays de la zone euro, il y a (...) des banques qui ne vont pas si bien mais qui sont déterminées, avec courage, à s'attaquer à leurs problèmes; et d'autres qui sont en quelque sorte dans le déni et vont devoir changer pour s'améliorer".

Puissantes alertes en Italie

En janvier 2017, le gouvernement italien a sauvé de justesse la Montepaschi di Sienna, plus vieille banque du monde qu'aucun capital privé n'a voulu aider. Le contribuable italien a donc réinjecté près de 7 milliards dans une banque percluse d'environ 28 milliards € de créances douteuses. 

Désormais, ce sont les banques vénètes qui font souci. Leur situation est vacillante, mais la Commission européenne exige une participation de capitaux privés avant tout sauvetage public (par le fonds Atlante créé à cette effet), comme pour la Montepaschi. 

Rien n'exclut une faillite, qui serait retentissante. 

L'Allemagne veut sauver ses banques

Malgré ces menaces qui montrent la fragilité de certaines banques européennes, le chemin est long à parcourir pour que les pouvoirs publics préviennent le risque de défaillance bancaire.

À ce jeu, l'Allemagne est loin d'être exemplaire puisqu'elle cherche à assouplir le cadre réglementaire européen pour éviter une forte concentration de son secteur bancaire. L'Allemagne compte en effet plusieurs milliers d'établissements de crédit qui n'ont pas la taille critique pour respecter les règles strictes de Bâle III. Les règles patiemment construites depuis la crise de 2008 exigeront donc d'elles des fusions indispensables pour rentabiliser les coûts réglementaires nouveaux. 

On a appris cette semaine que la BCE avait rejeté les propositions allemandes d'assouplissement. 

Trump devrait assouplir la loi Dodd-Frank

De son côté, Donald Trump n'a pas caché son intention d'assouplir le cadre fixé par la loi Dodd-Frank, adoptée sous Obama pour réagir à la crise de 2008. Selon Donald Trump, les exigences prudentielles prévues par la loi Dodd-Frank sont trop restrictives et limitent la capacité de crédit bancaire aux entreprises. Pour le Président américain, elles constituent donc une limite forte à la reprise économique et à la croissance. 

C'est pour cette raison que Donald Trump, avec le soutien des grandes banques américaines, a annoncé son intention de détricoter le système mis en place par Obama. La restructuration bancaire partielle entamée à l'époque est pourtant loin d'être achevée, compte tenu des nombreux textes réglementaires qui restent à rédiger pour la mettre en oeuvre. 

La question de Bâle III n'est pas réglée

Cette ambition se heurte toutefois à l'obstacle de Bâle III dont les banques américaines ne pourront s'abstraire. Or, Bâle III a largement été influencé... par l'administration américaine, très satisfaite d'imposer des normes prudentielles, particulièrement en matière de fonds propres, qui sont autant d'obstacles à la concurrence et de barrières à l'entrée. 

Cette complexité explique en partie les raisons pour lesquelles le détricotage de Dodd-Frank sera moins rapide que Trump n'avait pu l'annoncer initialement. Dans tous les cas, le secteur bancaire paraît encore et toujours exposé au risque systémique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Joly Maurice
- 07/06/2017 - 22:39
Une bombe à retardement.
Je ne connais rien au monde de la finance, mais j'ai observé que les crises monétaires, bancaires, économiques nous tombent dessus de temps à autre et généralement sans préavis