En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe a dévoilé les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 1 heure 31 sec
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 1 heure 55 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 3 heures 18 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 4 heures 25 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 5 heures 46 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 6 heures 38 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 1 heure 40 min
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 2 heures 30 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 3 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 6 heures 26 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 6 heures 52 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 7 heures 48 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 9 heures 46 min
© STR / EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP
© STR / EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP
Mission réussite

Retour sur terre pour Thomas Pesquet : tout ce que nous permettent d'apprendre les séjours dans la station spatiale internationale

Publié le 02 juin 2017
6 mois dans l'espace, c'est court, mais en même temps, l'occasion de faire énormément de travail pour Thomas Pesquet. Et tout montre que cette opération fut une réussite absolue.
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
6 mois dans l'espace, c'est court, mais en même temps, l'occasion de faire énormément de travail pour Thomas Pesquet. Et tout montre que cette opération fut une réussite absolue.

Atlantico : Thomas Pesquet est sur le point de revenir de sa mission dans la Station Spatiale dans l'espace. On l'a beaucoup suivi sur les réseaux sociaux, notamment en découvrant certains superbes clichés de la terre pris de l'espace. Mais au delà de l'opération de communication très réussie, à quoi ont servi ses 6 mois dans l'espace ?

Olivier Sanguy : Les 6 mois dans l'espace de Thomas Pesquet ont eu la même utilité que les autres missions des astronautes de la Station Spatiale Internationale (ISS), à savoir la science et l'avancement des technologies spatiales. Pour la science, n'oublions pas que l'ISS associe 5 agences spatiales (Russie avec Roscosmos, USA avec la NASA, Europe avec l'ESA, Japon avec la JAXA et Canada avec l'ASC) afin de disposer là-haut de plusieurs laboratoires capables de mener des expériences impossibles à réaliser sur Terre. C'est bien évidemment l'impesanteur qui est avant tout exploitée, mais aussi l'exposition au vide orbital pour certaines études. La science menée là-haut est souvent de nature fondamentale, donc avec des retombées sur le long terme. On étudie ainsi le comportement de la matière ou de la combustion en impesanteur, ce qui est au final très différent de ce qu'on fait au sol où on étudie aussi la matière et la combustion... mais dans un environnement soumis à la pesanteur ! La comparaison des résultats fait du coup progresser nos connaissances. Pour la combustion, on espère par exemple appliquer ce qu'on apprend pour mettre au point des moteurs bien plus propres qu'aujourd'hui. L'astronaute est à ce titre un laborantin qui applique les procédures définies par des scientifiques.
 
En dépit des progrès de la robotique, on ne peut pas toujours remplacer l'humain pour mener certaines manipulations délicates ! Des expériences peuvent toutefois avoir des applications plus immédiates. Thomas Pesquet a ainsi utilisé un appareil d'échographie dont la sonde est téléguidée par un médecin au sol. Cette technologie, perfectionnée pour le spatial, a déjà et aura de plus en plus des applications concrètes pour les terriens. On compte ainsi faire reculer les déserts médicaux puisque des spécialistes très pointus de l'échographie pourront examiner des patients très éloignés. Pour le deuxième volet, à savoir l'avancement des technologies spatiales, l'ISS en elle-même est une sorte d'expérience grandeur nature. Voilà le plus gros objet jamais assemblé sur orbite (400 tonnes au total) qui consiste à faire fonctionner des modules et des systèmes informatiques complexes issus de Russie, des USA, d'Europe, du Canada et du Japon. Et ça marche ! Les 5 agences impliquées ont aussi appris à travailler ensemble sur un projet de grande envergure en dépit de cultures internes très différentes. Enfin, les astronautes sont des cobayes : les médecins étudient grâce à eux les effets des vols spatiaux sur le long terme et les moyens de contrecarrer certaines conséquences comme la perte de masse osseuse ou musculaire, la modification du système immunitaire, etc. À long terme, il s'agit de préparer le voyage vers Mars.
 
La mission de Thomas Pesquet sera-t-elle terminée une fois arrivée ?
 

Non, car en tant que cobaye d'expériences médicales, sa mission continue au sol puisqu'il sera soumis à plusieurs examens (dont certains réalisés à peine quelques heures après son retour !) afin de documenter comment son corps se réadapte à la vie terrestre, soumis à la pesanteur. Les données recueillies iront compléter celles acquises avec les autres astronautes. Thomas Pesquet est aussi désormais détenteur d'un savoir-faire rare : celui d'une personne qui a vécu un vol spatial. Il y a seulement un peu plus de 500 personnes qui détiennent ce vécu. Comme ses collègues qui ont volé, Thomas Pesquet pourra apporter son expérience à ceux qui au sol préparent les futures missions ou conçoivent les engins spatiaux de demain. Enfin, sa mission de partage continue puisqu'il ne manquera pas de relater son vol avec des conférences, en allant à la rencontre du public, etc.

Globalement, quel bilan peut-on tirer dès aujourd'hui du séjour de Thomas Pesquet dans la Station Spatiale Internationale ?
 

Très sincèrement, cette mission s'est avérée extrêmement productive sur le plan scientifique. Thomas Pesquet a ainsi mené 60 expériences scientifiques : un bilan remarquable. Il a de plus participé à deux sorties en scaphandre, montrant que la politique de préparation mise en place par l'Agence Spatiale Européenne porte ses fruits. Les astronautes européens suivent en effet à Cologne, sous la direction d'Hervé Stevenin, un pré-entraînement aux rigueurs et aux règles de la sortie en scaphandre, une activité considérée comme l'une des plus difficiles là-haut. Du coup, lorsque les astronautes européens arrivent à la NASA aux États-Unis ou en Russie pour y suivre l'entraînement, les instructeurs remarquent que ce sont d'excellents élèves ! Enfin, dans une perspective un peu plus "locale", Thomas Pesquet a su partager sa mission sur les réseaux sociaux, donnant une image positive de la France tout en poussant la jeunesse du pays à se tourner vers les carrières scientifiques.?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires