En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 12 heures 5 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 16 heures 57 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 18 heures 6 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 19 heures 46 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 11 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 12 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 12 heures 23 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 13 heures 8 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 16 heures 12 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 16 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 17 heures 19 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 20 heures 19 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 13 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Mais au fait, comment fait-on pour obtenir la Légion d'honneur

Publié le 04 juin 2017
Pour la première fois, Bertrand Galimard Flavigny raconte comment, étape après étape, s'est mis peu à peu en place le système des récompenses honorifiques et ses évolutions jusqu'à nos jours. Extrait de "Histoire des décorations" de Bertrand Galimard Flavigny, publié aux Editions Perrin 2/2.
Bertrand Galimard Flavigny est journaliste en bibliophilie et auteur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Galimard Flavigny
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Galimard Flavigny est journaliste en bibliophilie et auteur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois, Bertrand Galimard Flavigny raconte comment, étape après étape, s'est mis peu à peu en place le système des récompenses honorifiques et ses évolutions jusqu'à nos jours. Extrait de "Histoire des décorations" de Bertrand Galimard Flavigny, publié aux Editions Perrin 2/2.

Au fait comment faire ? Pour être admis au grade de chevalier, dit le Code, «il faut justifier de services publics ou d’activités professionnelles d’une durée minimum de vingt années, assorties, dans l’un et l’autre cas de mérites éminents». Ces mérites-là, chacun s’accorde pour dire qu’ils sont difficiles à cerner. Sans le savoir, Germain-François Poullain de Saint-Foix, un dramaturge qui vivait au XVIIIe , en donne une réponse : «C’est la force de l’âme, animée ou réveillée par le devoir, et qui quelquefois même nous porte au-delà de ce qu’il prescrit.» La Légion d’honneur n’est pas faite pour récompenser les personnes dans leur travail, les avancements et les changements d’échelon ont été prévus pour cela. Un fonctionnaire du service public ou un employé du privé qui, dans sa fonction, sera allé au-delà de sa tâche pourra être remarqué et récompensé. A l’inverse, des directeurs de service ou des administrateurs qui se limiteront à leur routine ne pourront prétendre à une distinction. Tous les chefs de service de médecine ne sont pas décorés, alors que certaines infirmières qui vouent leur existence à une mission peuvent recevoir la croix. Toutes les catégories sociales et tous les niveaux de la hiérarchie sont représentés dans les différentes promotions. Il reste qu’il serait anormal qu’un président de la Cour de cassation, responsable dans l’une des plus hautes fonctions de la magistrature, ne soit pas décoré, de même qu’un officier général qui ne porterait pas la Légion d’honneur. Vis-à-vis de ses subordonnés et plus encore de ses homologues militaires dans les instances internationales, son autorité ne serait pas reconnue.

Certains s’étonnent que tel ou tel chanteur ou comédien soit décoré. S’ils ne l’étaient pas, on s’étonnerait dans les pays étrangers, que la France ne reconnaisse pas son talent. Talent qui est, parfois, source de revenus pour notre pays. A travers ces éminentes personnes, la Légion d’honneur joue le rôle d’ambassadeur de la France. Militaires, artistes, artisans, industriels ou ouvriers sont réunis à bon droit dans un même ordre. Dans tous les cas ce sont les ministres qui déterminent ce que sont les services éminents. Ceux-là concernent autant les hommes que les femmes. Depuis la promotion du 1er janvier 2008, le président de la République et grand maître, alors Nicolas Sarkozy, a instauré un principe général de parité entre les hommes et les femmes, nommés et promus. Certains ont glosé face à cette disposition. Il est certain qu’elle a contraint les services de la grande chancellerie à revoir entièrement leur copie – fournie par les ministères –, mais à la lecture de cette promotion, il est apparu que les mérites éminents étaient non sexués et flagrants. Un certain nombre d’hommes qui auraient dû être nommés lors de cette promotion, ont dû, galamment (?), passer leur tour. Pour être nommé à un grade supérieur, il faut attendre : huit ans de chevalier à officier, puis trois ans pour être promu commandeur, et même période pour être élevé aux dignités. Un avancement dans la Légion d’honneur doit en effet récompenser des mérites nouveaux et non ceux déjà récompensés.

Le Code prévoit également que «les services exceptionnels nettement caractérisés peuvent dispenser des conditions prévues pour l’admission et l’avancement dans l’ordre, sous la réserve expresse de ne franchir aucun grade ». Ce sont les pompiers, les policiers et les gendarmes qui paient le plus lourd tribut dans l’accomplissement de leur devoir. Le Code ne prévoyait pas la décoration à titre posthume. En 1981, après la mort en mission d’un gendarme, alors que son coéquipier était resté sauf, il a été pris la décision de nommer aussi la personne tuée. Il a été considéré que ce militaire avait été nommé au moment même où il donnait sa vie pour le bien commun, et le décret le nommant devait prendre effet au jour de son décès. Depuis le décret du 19 décembre 2012, ce délai a été porté à un an. Et depuis le décret du 22 novembre 2008, des personnes qui ont eu des « carrières hors du commun, tant par leur durée que par l’éminence des services rendus», peuvent accéder directement aux grades d’officier et de commandeur, ou être élevées à la dignité de grand officier. La première à bénéficier de ce nouveau décret pris par le président de la République Nicolas Sarkozy fut Simone Veil, élevée à la dignité de grand officier en 20087 . Dans le même décret, il est disposé que les anciens Premiers ministres ayant exercé leurs fonctions pendant deux ans minimum sont élevés à la dignité de grand officier.

Extrait de "Histoire des décorations" de Bertrand Galimard Flavigny, publié aux Editions Perrin 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tananarive
- 05/06/2017 - 19:31
Mon grand-père me racontait.
Un jour un de ses amis Franc-maçons lui dit, comment tu n'as pas la légion d'honneur, je m'en occupe et il l'a eu.
moneo
- 04/06/2017 - 16:01
vanité tout est vanité
Et dire qu'il y'a des gens que ça intéresse;Napoléon a inventé les hochets,....il y'a énormément de candidats,..comme quoi il avait une juste opinion sur l'espèce humaine
adroitetoutemaintenant
- 04/06/2017 - 12:37
Et pour les imams décorés, c’est quoi la justification ?
Doivent-ils remplir les cases : combien de juifs tués, combien de chrétiens persécutés, combien d’enfants sodomisés, combien de mensonges prononcés, combien de femmes violées ?