En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

ça vient d'être publié
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 1 heure 2 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 2 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 15 heures 8 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 16 heures 5 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 1 heure 38 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 3 heures 12 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 16 heures 30 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 17 heures 19 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 18 heures 27 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 4 heures
© Odd ANDERSEN / AFP
© Odd ANDERSEN / AFP
Cynisme

En Marche accélérée vers... le cynisme

Publié le 02 juin 2017
Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats (et que c'est pour cette raison que ça s'est bien passé) et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand, le gouvernement d'Emmanuel Macron fait preuve d'un certain cynisme. Le nouveau monde commence à ressembler à l'ancien.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats (et que c'est pour cette raison que ça s'est bien passé) et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand, le gouvernement d'Emmanuel Macron fait preuve d'un certain cynisme. Le nouveau monde commence à ressembler à l'ancien.

Selon Macron, les rencontres avec les syndicats "se sont bien passées". En tendant l'oreille, on sait pourquoi… 😏
➡️ https://t.co/Rm6Dk0KLMc pic.twitter.com/RWQvePSRcL

— Quotidien (@Qofficiel) 25 mai 2017

 

Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats et que c'est pour ça que ça s'est bien passé et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand etc... : A travers cet apparent cynisme, Emmanuel Macron est-il en train de prouver que son nouveau monde ressemble furieusement à l'ancien ?

Je pense que nous en sommes encore majoritairement à la phase où se convainquent de sa fourberie ceux qui la soupçonnaient déjà, et où ses émules idolâtres sont au mieux mis en éveil par ces éléments, mais pas encore retournés. Pour arriver à cette phase, il faudrait encore une ou deux révélations dans la presse, qui feront apparaître avec évidence l'imposture sur laquelle En Marche s'est construit. Ce faisant, le cycle de ces révélations se heurtera quand même au rôle de la Chancellerie. Bayrou est un vieux roublard. Il joue gros dans cette affaire. On ne devrait d'ailleurs pas tarder à avoir des révélations de ce côté-là aussi. L'ambiance générale risque donc d'être un peu tendue. Bref, pour répondre à votre question, ceux qui croient en Macron comme en un Jésus marchant sur les eaux n'ont pas encore de quoi se dessiller les yeux, sans quoi ils auraient vu les travers de la forgerie depuis longtemps. Mais nous sommes sur la pente dangereuse de la désillusion brutale, violente, où l'on va comprendre que le pouvoir a mis en scène un changement qui n'est pas prêt d'arriver.

À part la nouveauté des visages, quel changement y a-t-il eu qui justifierait l'emploi récurrent de l'expression "nouveau monde" par En Marche ?

Pour l'instant, soyons clairs, l'opération En Marche s'est résumée à proposer à une kyrielle de trentenaires des investitures à une législative, et à embaucher quelques autres trentenaires sur des postes ministériels. Mais c'est une erreur profonde de croire que le renouvellement des âges implique le renouvellement des idées. On peut être jeune et faire une politique de vieux, comme on peut être vieux et faire une politique de jeune. Ici, Macron boucle sa boucle. Il n'a pas voulu proposer de programme précis et s'est contenté d'aligner les belles promesses sur la foi desquelles les élites se sont rassemblées derrière lui en emmenant avec elles quelques classes moyennes et beaucoup de CSP +. Progressivement, tous ces gens dont beaucoup sont anesthésiés par une sorte de croyance christique vont déchanter, car Macron a quelques objectifs politiques qui ne sont pas conformes aux promesses faites. L'essentiel des mesures qu'il va prendre dans ses cent premiers jours consistera à appliquer les recommandations de la Commission européenne dans le cadre du "semestre européen", dans le respect du Pacte de Stabilité. Il s'agit d'une sorte de mélange entre l'ordo-libéralisme allemand et une vision technocratique classique. On pourra le vérifier lors de la réforme de la formation professionnelle ou de la loi de simplification administrative. En soi, ces réformes sont plutôt bonnes d'ailleurs, mais elles risquent de beaucoup étonner ceux qui ont voté Macron uniquement par goût de la nouveauté, et sans avoir pris conscience de son programme.

En déclarant que les électeurs seront les "seuls arbitres du cas Ferrand, Edouard Philippe entend-il par là qu'il souhaite que tous les électeurs de France se prononcent sur cette seule question ? Ou s'agit-il d'un accès de cynisme et d'un détournement d'attention puisqu'il sait que LREM est bien placé pour gagner les élections ? (et que du coup, c'est un moyen facile de ne pas traiter le cas Ferrand)

Je suis plutôt d'avis qu'il s'agit d'une maladresse et d'une prise de risque importante. En apparence, c'est une façon de se défausser, en expliquant "si vous n'êtes pas content, sanctionnez-nous dans les urnes". Ce genre d'effet de manches joue une fois, pas deux. Et pour le coup, c'est vraiment la caricature de la politique à l'ancienne, telle qu'on l'entend souvent dans la bouche des élus locaux. Ceux-ci adorent dire: si les électeurs ne sont pas contents, ils n'ont qu'à voter pour d'autres - en attendant, nous n'avons pas de compte à leur rendre. Édouard Philippe a beau être un Premier Ministre quadragénaire et de renouvellement, il reprend ici l'antienne des élus qui n'aiment pas s'embarrasser de démocratie et qui ont d'ailleurs largement contribué à discréditer la classe politique. Le meilleur qui puisse arriver à ce gouvernement, pour le coup, est bien que les électeurs ne se décident à sanctionner effectivement le Président en lui accordant pas la majorité qu'il attend. Pourquoi serait-ce le meilleur? parce qu'au train où on va, la désillusion risque d'être très profonde, plus profonde encore qu'avec Sarkozy ou Hollande. Et l'on peut penser que la situation du pays sera alors très malsaine. Mieux vaut limiter les dégâts par avance, plutôt que d'entrer dans la seringue qui nous est proposée aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 29/05/2017 - 00:18
Les vieux ont voté Macron par peur du changement...
Les jeunes ont voté Marine Le Pen, par espoir de changement, et ils sont l'avenir de la France...tic-tac, tic-tac...
Joly Maurice
- 28/05/2017 - 23:13
Excellent!
Comment faire du neuf avec du vieux et surtout comment entuber l'électeur qui s’imagine que voter "jeune" va déboucher sur de la nouveauté! Mais comme c'était Macron ou Marine Lepen, la trouille de dernière minute reprend le dessus chez l'électeur, et à sa décharge laissons lui que le dernier débat n'était pas à l'avantage de MLP. A suivre donc....
Michèle Plahiers
- 28/05/2017 - 14:25
Oubli
Drôle de coïincidence. Bart de Wever (le lepéniste belge) et Charles Michel sont nés le même jour que.... Macron.