En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

06.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

07.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 13 heures 37 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 15 heures 6 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 17 heures 38 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 19 heures 41 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 20 heures 9 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 20 heures 53 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 8 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 10 heures 11 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 16 heures 35 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 19 heures 34 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 20 heures 1 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 20 heures 46 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 21 heures 5 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 21 heures 37 min
© Odd ANDERSEN / AFP
© Odd ANDERSEN / AFP
Cynisme

En Marche accélérée vers... le cynisme

Publié le 02 juin 2017
Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats (et que c'est pour cette raison que ça s'est bien passé) et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand, le gouvernement d'Emmanuel Macron fait preuve d'un certain cynisme. Le nouveau monde commence à ressembler à l'ancien.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats (et que c'est pour cette raison que ça s'est bien passé) et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand, le gouvernement d'Emmanuel Macron fait preuve d'un certain cynisme. Le nouveau monde commence à ressembler à l'ancien.

Selon Macron, les rencontres avec les syndicats "se sont bien passées". En tendant l'oreille, on sait pourquoi… 😏
➡️ https://t.co/Rm6Dk0KLMc pic.twitter.com/RWQvePSRcL

— Quotidien (@Qofficiel) 25 mai 2017

 

Entre la scène captée par Quotidien sur Macron disant qu'il n'a rien dit aux syndicats et que c'est pour ça que ça s'est bien passé et les arguments utilisés par en Marche pour la défense de Ferrand etc... : A travers cet apparent cynisme, Emmanuel Macron est-il en train de prouver que son nouveau monde ressemble furieusement à l'ancien ?

Je pense que nous en sommes encore majoritairement à la phase où se convainquent de sa fourberie ceux qui la soupçonnaient déjà, et où ses émules idolâtres sont au mieux mis en éveil par ces éléments, mais pas encore retournés. Pour arriver à cette phase, il faudrait encore une ou deux révélations dans la presse, qui feront apparaître avec évidence l'imposture sur laquelle En Marche s'est construit. Ce faisant, le cycle de ces révélations se heurtera quand même au rôle de la Chancellerie. Bayrou est un vieux roublard. Il joue gros dans cette affaire. On ne devrait d'ailleurs pas tarder à avoir des révélations de ce côté-là aussi. L'ambiance générale risque donc d'être un peu tendue. Bref, pour répondre à votre question, ceux qui croient en Macron comme en un Jésus marchant sur les eaux n'ont pas encore de quoi se dessiller les yeux, sans quoi ils auraient vu les travers de la forgerie depuis longtemps. Mais nous sommes sur la pente dangereuse de la désillusion brutale, violente, où l'on va comprendre que le pouvoir a mis en scène un changement qui n'est pas prêt d'arriver.

À part la nouveauté des visages, quel changement y a-t-il eu qui justifierait l'emploi récurrent de l'expression "nouveau monde" par En Marche ?

Pour l'instant, soyons clairs, l'opération En Marche s'est résumée à proposer à une kyrielle de trentenaires des investitures à une législative, et à embaucher quelques autres trentenaires sur des postes ministériels. Mais c'est une erreur profonde de croire que le renouvellement des âges implique le renouvellement des idées. On peut être jeune et faire une politique de vieux, comme on peut être vieux et faire une politique de jeune. Ici, Macron boucle sa boucle. Il n'a pas voulu proposer de programme précis et s'est contenté d'aligner les belles promesses sur la foi desquelles les élites se sont rassemblées derrière lui en emmenant avec elles quelques classes moyennes et beaucoup de CSP +. Progressivement, tous ces gens dont beaucoup sont anesthésiés par une sorte de croyance christique vont déchanter, car Macron a quelques objectifs politiques qui ne sont pas conformes aux promesses faites. L'essentiel des mesures qu'il va prendre dans ses cent premiers jours consistera à appliquer les recommandations de la Commission européenne dans le cadre du "semestre européen", dans le respect du Pacte de Stabilité. Il s'agit d'une sorte de mélange entre l'ordo-libéralisme allemand et une vision technocratique classique. On pourra le vérifier lors de la réforme de la formation professionnelle ou de la loi de simplification administrative. En soi, ces réformes sont plutôt bonnes d'ailleurs, mais elles risquent de beaucoup étonner ceux qui ont voté Macron uniquement par goût de la nouveauté, et sans avoir pris conscience de son programme.

En déclarant que les électeurs seront les "seuls arbitres du cas Ferrand, Edouard Philippe entend-il par là qu'il souhaite que tous les électeurs de France se prononcent sur cette seule question ? Ou s'agit-il d'un accès de cynisme et d'un détournement d'attention puisqu'il sait que LREM est bien placé pour gagner les élections ? (et que du coup, c'est un moyen facile de ne pas traiter le cas Ferrand)

Je suis plutôt d'avis qu'il s'agit d'une maladresse et d'une prise de risque importante. En apparence, c'est une façon de se défausser, en expliquant "si vous n'êtes pas content, sanctionnez-nous dans les urnes". Ce genre d'effet de manches joue une fois, pas deux. Et pour le coup, c'est vraiment la caricature de la politique à l'ancienne, telle qu'on l'entend souvent dans la bouche des élus locaux. Ceux-ci adorent dire: si les électeurs ne sont pas contents, ils n'ont qu'à voter pour d'autres - en attendant, nous n'avons pas de compte à leur rendre. Édouard Philippe a beau être un Premier Ministre quadragénaire et de renouvellement, il reprend ici l'antienne des élus qui n'aiment pas s'embarrasser de démocratie et qui ont d'ailleurs largement contribué à discréditer la classe politique. Le meilleur qui puisse arriver à ce gouvernement, pour le coup, est bien que les électeurs ne se décident à sanctionner effectivement le Président en lui accordant pas la majorité qu'il attend. Pourquoi serait-ce le meilleur? parce qu'au train où on va, la désillusion risque d'être très profonde, plus profonde encore qu'avec Sarkozy ou Hollande. Et l'on peut penser que la situation du pays sera alors très malsaine. Mieux vaut limiter les dégâts par avance, plutôt que d'entrer dans la seringue qui nous est proposée aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 29/05/2017 - 00:18
Les vieux ont voté Macron par peur du changement...
Les jeunes ont voté Marine Le Pen, par espoir de changement, et ils sont l'avenir de la France...tic-tac, tic-tac...
Joly Maurice
- 28/05/2017 - 23:13
Excellent!
Comment faire du neuf avec du vieux et surtout comment entuber l'électeur qui s’imagine que voter "jeune" va déboucher sur de la nouveauté! Mais comme c'était Macron ou Marine Lepen, la trouille de dernière minute reprend le dessus chez l'électeur, et à sa décharge laissons lui que le dernier débat n'était pas à l'avantage de MLP. A suivre donc....
Michèle Plahiers
- 28/05/2017 - 14:25
Oubli
Drôle de coïincidence. Bart de Wever (le lepéniste belge) et Charles Michel sont nés le même jour que.... Macron.