En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 12 heures 46 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 15 heures 30 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 16 heures 55 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 17 heures 56 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 21 heures 37 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 21 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 21 heures 40 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 14 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 15 heures 51 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 17 heures 26 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 21 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Route barrée

Immigration au Royaume-Uni en chute depuis le Brexit : quand la volonté politique agit sur les flux migratoires

Publié le 02 juin 2017
L'adoption du Brexit a été un signal fort envoyé à l'Europe. Les Britanniques ont fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de l'Europe telle qu'elle fonctionne. Ce climat de défiance a pu être être adressé aux migrants également. Le nombre de personnes entrées sur le territoire en 2016 a reculé de près de 80 000 personnes par rapport à 2015.
Philippe Moreau Defarges est professeur à l'Institut d'études politiques de Paris. Spécialiste des questions internationales et de géopolitique, il est l'auteur de très nombreux livres dont Introduction à la géopolitique (Points, 2009) ou 25...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moreau Defarges
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Moreau Defarges est professeur à l'Institut d'études politiques de Paris. Spécialiste des questions internationales et de géopolitique, il est l'auteur de très nombreux livres dont Introduction à la géopolitique (Points, 2009) ou 25...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'adoption du Brexit a été un signal fort envoyé à l'Europe. Les Britanniques ont fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de l'Europe telle qu'elle fonctionne. Ce climat de défiance a pu être être adressé aux migrants également. Le nombre de personnes entrées sur le territoire en 2016 a reculé de près de 80 000 personnes par rapport à 2015.

Atlantico : Le bureau des statistiques nationales britannique a publié des chiffres sur l'immigration au Royaume-Uni. En 2016, l'immigration nette enregistrée était de 248.000 personnes qui sont entrées au Royaume-Uni. Cela représente une baisse de 84 000 personnes par rapport à l'année 2015. Est-ce que pour parvenir à cette baisse, le signal envoyé aux autres pays par le Brexit a été plus dissuasif que les politiques d'immigration, qui consistent à remettre les contrôles aux frontières par exemple ? 

Philippe Moreau-Defarges : Le Brexit, vote en faveur de la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne est l'un des éléments parmi d'autres qui peuvent permettre de comprendre la baisse de l'arrivée de migrants au Royaume-Uni. De nombreux autres facteurs entrent en jeu comme la situation économique toujours en proie à la crise par exemple. Les migrants sont informés et savent que les britannique ne veulent pas d'eux. La vision politique du Brexit envoie d'autres signaux impactant sur leur arrivée et leur venue. Le rejet des migrants et très fort. C'est un symbole qui résume la situation à l'encontre des migrants entre autre. Le rejet des migrants est très fort là-bas et ceux même si le Brexit n'avait pas été voté. Le Brexit représente une partie émergée des causes qui expliquent que les migrants soient moins nombreux cette année dans le recensement réalisé par le Bureau des Statistiques Nationales. 

Le Brexit est en plus du rejet des migrants, un rejet de l'Europe. Cette baisse s'explique par les incertitudes économiques. J'en parlais précédemment. Les migrants veulent trouver un travail au Royaume-Uni, or, l'économie est encore en crise. La politique intérieure de la Grande-Bretagne au travers des contrôles a changé d'attitude. Elle est beaucoup plus stricte et beaucoup plus restrictive. Le contexte de la société britannique a changé enfin. Il y a encore dix ans, les Britanniques étaient très favorables à la libre circulation des personnes mais les différentes crises, économiques, migratoires ont eu raison de cet enthousiasme d'alors. Il s'agit donc encore une fois d'un tout, un ensemble de raisons qui vont avec le Brexit. Nous avons changé d'époque. Nous sommes entrés dans une époque de fermeture, ou la circulation est davantage restreinte. Le Brexit exprime cette fermeture. La situation est similaire aux Etats-Unis avec le cas du mur à la frontière mexicaine et elle a failli se produire en France. 

Est-ce que la vision politique l'emporte sur l'action dans la lutte contre l'immigration ? 

Les migrants veulent se sortir d'affaire dans les pays où ils vivent. Les migrants savent que le Brexit a été voté. Chacun des migrants, mis à part se considèrent comme des cas à part parce qu'ils avancent le fait qu'ils ont de la famille au Royaume-Uni pour rester. Les migrants issus des pays d'Europe Centrale sont arrivés il y a moins de dix ans. Les zone ou le vote contre le Brexit a été le plus fort sont les zones ou les populations d'Europe Centrale ont progressé le plus fortement durant cette période. Certaines villes se transforment. La nature de certaines populations immigrées transforme les villes ou ils sont résidants. Certaines villes ont une population polonaise, hongroise ou même roumaines prend le dessus sur les villes anglaises classiques. La capacité des migrants à trouver leur place dans la société pose question sur les britanniques. La libre circulation a rendue plus simple les flux migratoires en provenance d'Europe centrale. 

Est-ce qu'on a pu voir ce phénomène se reproduire ailleurs ? Est-ce qu'un cas similaire a pu fonctionner ? 

Les migrants finissent pas intégrer le fait que les européens ne veulent pas d'eux. C'est un fait qui se vérifie en Europe Occidentale avec les mouvements populistes qui jouent sur les peurs et diffusent un climat de scepticisme à leur égard. Les migrants qui sont au sein de l'Union Européenne communiquent intensément avec les migrants qui sont au dehors. Après il faut bien admettre le fait que les migrants venants de la Méditerranée viennent quand même malgré les réticences occidentales. Ils n'ont pas le choix et savent que les conditions de vie ne seront pas pires que celles connues dans leurs pays d'origine. Les motivations des migrants ne sont pas les mêmes quand ils viennent d'Europe Centrale ou d'Afrique et de Lybie et il faut bien les distinguer. 

Après, le Royaume-Uni est une terre assez éloignée par rapport à l'Europe Centrale. Il est beaucoup plus compliqué de venir, beaucoup de pièges, les trafics d'êtres humains, la violence et la faim qui démotivent les candidats à l'immigration.

 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 27/05/2017 - 20:01
Migrants
" Les migrants veulent trouver un travail au Royaume-Uni, or, l'économie est encore en crise" Et donc ils ne viennent pas... C'est tout simple. La France est encore plus en crise et ils viennent en France, cherchez l'erreur.
Frangipanier123Tours
- 27/05/2017 - 16:44
"ajm" a tout compris:
CITATION
Mélange hétéroclite dans le propos.

L'article traité de la même façon les différentes sortes de migrants qui vont du trader, chirurgien ou chef de cuisine français, les artisans ,plombiers et autres polonais, les informaticiens hongrois , les commerçants pakistanais ou indiens et la masse énorme qui vient du Moyen-Orient et d'Afrique, musulmane à 90% qui pose évidemment des problèmes spécifiques que ce soit en coût d' intégration, en qualifications utiles et en risques sécuritaires
FIN DE CITATION
Aucun politichien français, je dis bien "AUCUN", n'a encore expliqué cela à nos concitoyens de manière aussi claire et transparente ... C'est pourtant assez facile à comprendre, point n'est même besoin d'avoir le 'brevet des collèges' !
ajm
- 27/05/2017 - 13:22
Mélange hétéroclite dans le propos.
L'article traité de la même façon les différentes sortes de migrants qui vont du trader, chirurgien ou chef de cuisine français, les artisans ,plombiers et autres polonais, les informaticiens hongrois , les commerçants pakistanais ou indiens et la masse énorme qui vient du Moyen-Orient et d'Afrique, musulmane à 90% qui pose évidemment des problèmes spécifiques que ce soit en coût d' intégration, en qualifications utiles et en risques sécuritaires.