En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 43 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 30 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 15 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 13 heures 52 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 36 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 16 heures 3 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 38 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 16 heures 58 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 11 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 8 heures 46 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 25 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 16 heures 45 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
© MARC LE CHELARD / AFP
© MARC LE CHELARD / AFP
Bonnes feuilles

"Un beau jour, on m’a diagnostiqué une SEP. Une quoi ? Une sclérose en plaques. Mais cela reste un détail, car on m’a surtout diagnostiqué une Super Envie de Partir"

Publié le 26 mai 2017
Etudiante en école de commerce, l'auteure apprend à 21 ans qu'elle est atteinte de sclérose en plaques (SEP). Après le choc du diagnostic et le choix du traitement, elle décide de faire un grand voyage afin de se réapproprier son corps et son esprit, dont l'équilibre est mis à mal par la maladie. Elle raconte sa découverte de la Nouvelle-Zélande, de la Birmanie et de la Mongolie (Extrait de Seper Hero, "Comment la maladie a donné du sens à ma vie" de Marine Barnerias publié chez Flammarion 2/2)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Barnérias
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etudiante en école de commerce, l'auteure apprend à 21 ans qu'elle est atteinte de sclérose en plaques (SEP). Après le choc du diagnostic et le choix du traitement, elle décide de faire un grand voyage afin de se réapproprier son corps et son esprit, dont l'équilibre est mis à mal par la maladie. Elle raconte sa découverte de la Nouvelle-Zélande, de la Birmanie et de la Mongolie (Extrait de Seper Hero, "Comment la maladie a donné du sens à ma vie" de Marine Barnerias publié chez Flammarion 2/2)

Un beau jour, on m’a diagnostiqué une SEP. Une quoi ? Une sclérose en plaques. Mais cela reste un détail, car on m’a surtout diagnostiqué une Super Envie de Partir. Tout est clair dans ma tête. SEP/Super Envie de Partir ? « What else ? » Merci George, je vais me concentrer sur un rêve, mon dessein et je vais l’appeler « Seper Hero » ; « pour donner envie aux autres d’aller plus haut… ».

Un voyage tout compris

Je commence à monter mon projet qui me donne des ailes et me permet de croire que tout reste possible face à la maladie. Je suis chez moi sur mon canapé, et je commence à tout mettre en place sur papier. Oui, cette fichue connexion se fera par un voyage.

Comment expliquer ce qui est si clair dans mes pensées, mais si difficile à verbaliser ? Je pars d’une réflexion simple : on a tous un CORPS pour bouger, un ESPRIT pour penser et une ÂME pour s’identifier. Je partirai huit mois à travers trois pays, pour m’aider à remettre en place ces trois piliers. Pourquoi partir ? J’en rêve depuis longtemps.

Un ordre bien établi

Cet ordre est bien précis, car commencer par son âme et finir par son corps n’a pas de sens. Que voyons-nous, lors du premier contact chez un individu ? Son corps. Je souhaite donc maîtriser la chose la plus physique au début. Comprendre d’abord celui-ci avant d’aller chercher le mécanisme des pensées. Gérer mes sensations, comprendre mes courbatures, ressentir mes fourmillements, tout simplement découvrir le fonctionnement de cette enveloppe. Réussir à dissocier une poussée d’une simple réaction physique ! Je veux pendant trois mois avancer juste avec le corps et mon sac à dos pour marcher et grimper en mettant mon cerveau sur pause et arrêter d’interpréter ou de penser. Après cette première étape, l’esprit interviendra pour réussir à maîtriser mes pensées. Je ne sais pas encore ce qui va se passer, mais tout ce que je peux planifier c’est un séjour dans un monastère bouddhiste pour m’aider à les canaliser. Je veux rencontrer ces pratiques et ces méthodes ancestrales qui ont déjà fait leurs preuves, pour ensuite essayer de toucher l’âme. Reste à expliquer cela à mes neurologues.

Partir loin

 La Nouvelle-Zélande est une évidence pour éprouver mon corps. Cette terre lointaine et insulaire m’offre un vrai retour aux sources. Vous n’ignorez pas combien ce pays est photogénique ni que les sports d’aventure y règnent en maîtres ? Je l’ai donc bien choisi pour la beauté de ses paysages et l’authenticité de ses terres, de sa population pas encore submergée par Homo touristicus. Je commencerai par là. Pays idéal pour marcher, grimper, camper et transpirer. Mais l’une des raisons principales est qu’on peut traverser le pays du Nord au Sud grâce à ses deux jambes. J’y expérimenterai donc mon corps. Ce corps que l’on pense connaître ou à qui on ne pense pas tout simplement. Qui le connaît réellement ? Ce corps en lien direct avec mon diagnostic. Comment réussir à lui faire confiance pour qu’il ne me trahisse pas avant l’heure ? Ce corps que l’on veut maîtriser, j’irai le ressentir et passer trois mois à son écoute. Une fois l’étape de la Nouvelle-Zélande passée (je l’espère sans complications de santé !), je serai probablement plus apte à comprendre et à écouter mes pensées. Pour l’esprit, c’est déjà inscrit dans ma tête : la Birmanie. Depuis très longtemps, c’est le seul pays d’Asie qui m’attire énormément, tant par son histoire politique et son icône féminine que par la force de cette population à la bonté naturelle sans calcul ni vice (c’est ce que j’imagine dans ma petite tête de Marine) ! Ce pays représente à mes yeux la pureté et l’innocence. Je choisis ce pays qui a dû apprendre à se débrouiller pour vivre sans liberté. Comment l’esprit peut-il nourrir et assouvir notre être, surtout lorsque votre corps est contraint, défendu, interdit de bouger, de sortir, d’être, d’exprimer ses pensées… ? Comment vit cette population complètement baignée dans la spiritualité ? Comment a-t‑elle pu supporter ces années de dictature sans perdre espoir ? La force de l’esprit… ? Rencontrer des héros du silence est une réelle source de motivation. Cette étape marquera une première pause dans ce périple. La quête du sens de l’existence dans un monde privé pendant des décennies de liberté et d’expression. Se recueillir est bon pour chacun de nous, je ferai donc une retraite dans un monastère bouddhiste pour découvrir la méditation et gérer les pensées que mon esprit n’arrive plus à trier. Je vais passer deux mois à le questionner et l’ouvrir aux autres ainsi qu’à moi-même.

Extrait de Seper Hero, "Comment la maladie a donné du sens à ma vie" de Marine Barnerias publié chez Flammarion

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires