En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 12 heures 14 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 13 heures 10 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 17 heures 6 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 18 heures 15 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 19 heures 54 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 11 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 12 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 12 heures 32 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 13 heures 17 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 16 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 17 heures 28 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 20 heures 28 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 13 heures
American Psycho

Trader, cette profession qui concentre un taux anormalement élevé de... psychopathes

Publié le 09 mars 2012
Selon l’étude d’un psychologue canadien, 1% de la population pourrait être considéré comme psychopathe. Mais au sein du secteur de la finance, la proportion monterait à 10%.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l’étude d’un psychologue canadien, 1% de la population pourrait être considéré comme psychopathe. Mais au sein du secteur de la finance, la proportion monterait à 10%.

Les traders, des psychopathes ? Si l’affirmation est exagérée, une étude étonnante du psychologue canadien Robert Hare montre que dans le secteur financier, la proportion de personnes pouvant être qualifiées de psychopathes est bien plus élevée que dans la population normale. Parmi les personnes ordinaires, ce ratio serait de 1% mais grimperait à 10% chez les financiers. Et selon Christian Bayer, psychologue à Wall Street, la proportion pourrait être encore plus grande. Une statistique "choquante" pour Sam Ro du Business Insider.

Pour lui, les traders s’apparentent parfois à des accros au jeu. Ceux-ci ont une confiance totale en leurs capacité à pouvoir influencer l’issue d’événements incontrôlables. Leurs actions leur donnent un sentiment d’invincibilité, une sensation de pouvoir et de contrôle. Des actions qui sont encouragées par l’effet produit sur le cerveau par la sérotonine et les endorphines stimulées à ce moment-là.

La journaliste Sherree DeCovny s'est penché sur le sujet pour le CFA Institute. De ses entretiens avec des psychologues, il en ressort que ces "psychopathes de la finance" ont généralement peu d’empathie et d’intérêt pour ce que les autres pensent ou ressentent. Mais ils présentent en général une façade plutôt sympathique. Charismatiques, intelligents et manipulateurs, ces financiers apparaissent comme des managers ou employés parfaits car ils savent camoufler leur côté destructeur.

Paradoxalement, ces caractéristiques sont recherchées au moment de l’embauche. Richard Peterson qui travaille à MarketPsych explique : "Personne n’engagerait quelqu’un qui ne présente pas ces traits de personnalité car le secteur financier est très compétitif." Et ces traders peuvent devenir de véritables accros au risque qui se mettent à ignorer les règles du monde dans lequel ils évoluent. "Cela arrive inconsciemment, explique Richard Peterson. Mais au moment où ils deviennent conscients, ils se sont mis en danger et il est parfois trop tard."

"Doué et immature"

Un des patients du psychologue Christophe Bayer a spéculé sur des sommes allant jusqu’à 2,5 millions de dollars. "Il est devenu évident que cet individu n’avait aucun respect pour l’argent, explique-t-il. Professionnellement mon patient était exceptionnellement doué mais il était aussi immature et irresponsable, et il ne pouvait admettre de perdre de l’argent."

Pour ce cas particulier, Christophe Bayer s’est servi de poésie et de livres pour encourager ses relations et le rendre plus conscient. A travers des recherches historiques, le patient a appris la valeur de l’argent et a pu sortir progressivement de sa pathologie. Cependant le trader devra lutter toute sa vie contre cette forme d’addiction, écrit Sherree DeCovny.

Le salut pourrait venir de la prévention. Les compagnies financières devraient employer des salariés qui ne sont pas obsédés par l’argent et qui ont des centres d’intérêt autres que leur travail. Richard Peterson conseille aux entreprises d’examiner la propension de leurs futurs salariés à prendre des risques. "Il faut créer une séries de dilemmes psychologiques et voir comment ils s’en sortent, explique-t-il. A chaque fois, il faut augmenter le niveau de difficulté et voir leurs réactions."

Selon la journaliste, ces entreprises devraient se doter de contrôles des risques plus rigoureux et de systèmes plus sophistiqués pouvant surveiller les activités des employés. En clair, les traders se servent de différents flux pour travailler, plate-formes multiples, e-mails ou encore téléphone, mais qui ne sont pas reliés entre eux. Le défi pour les entreprises financières seraient donc plutôt de coordonner tous ces flux afin d’en recouper toutes les données pour mieux évaluer les éventuels comportements suspects des salariés.

Ces dernières années, des actions isolées de ces "traders fous" ont conduit à des pertes financières considérables. En France, l’exemple le plus marquant reste probablement Jérôme Kerviel trader à la Société Générale qui a fait perdre  4,9 milliards d’euros à sa banque… qui n’avait rien fait pour l’arrêter tant qu’il continuait à "gagner" de l’argent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
decheval
- 09/03/2012 - 17:59
@ ciceron
mais la question n'est pas que l'obsession...
ciceron
- 09/03/2012 - 17:56
@decheval
Puisque votre fièvre est retombée, nous pouvons parler normalement.
Je connait plusieurs personnes de ce milieu. Et oui, ils sont totalement obsédés par l'argent et n'auraient jamais été engagés s'ils n'aimaient pas outrageusement cet argent. Ce sont pourtant des gens normaux, mariés ou pas, heureux ou pas. Ils ne sont pas plus psychopathes que la moyenne, et cette moyenne de 1% n'est pas la réalité. Vous trouverez plein d'études affirmant qu'il y en a plutôt 10%. Donc l'article tombe à plat.
Encore une fois, lorsque j'embauche quelqu'un dans mon équipe, je veux qu'il ai les qualités du job.
Merci de reconnaitre que l'article est trop succinct. Sans rancune.
decheval
- 09/03/2012 - 17:16
@ ciceron
« le raisonnement est bizarre de vouloir dans la finance des gens qui ne devraient pas être obsédés par l'argent ! »

Vous simplifiez outrancièrement le raisonnement, il n'est donc pas étonnant de le trouver bizarre. Par exemple, dans l'article on évoque une conception problématique de l'argent, et pas simplement une obsession. On peut reprocher à l'article d'être trop succinct sur ce point, mais pas vraiment de soutenir ce que vous lui faites dire.