En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Oli SCARFF / AFP
Terrorisme
Manchester : le terroriste a été identifié par la police
Publié le 23 mai 2017
Une explosion a eu lieu lundi soir au Royaume-Uni, à la Manchester Arena, à l'issue du concert de la chanteuse Ariana Grande. 22 personnes sont mortes et 59 ont été blessées. La police a identifié le kamikaze. Il s'appelle Salman Abedi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une explosion a eu lieu lundi soir au Royaume-Uni, à la Manchester Arena, à l'issue du concert de la chanteuse Ariana Grande. 22 personnes sont mortes et 59 ont été blessées. La police a identifié le kamikaze. Il s'appelle Salman Abedi.
  • 22 personnes ont été tuées (dont des enfants) et 59 blessées lundi soir à la fin d'un concert d'Ariana Grande à Manchester.
  • L'auteur de l'attentat-kamikaze s'appelle Salman Abedi
  • L'Etat islamique a revendiqué l'attentat.
  • Un homme de 23 ans a été arrêté dans le cadre de l'enquête.

 

-----------Fin du live----------------

21h : Qui est Salman Abedi ?

La presse britannique a commencé à réunir les premières informations sur l'auteur de l'attentat. Salman Abedi serait né à Manchester en 1994, troisième d'une famille de 4 enfants. Ses parents, nés en Libye, ont fui le régime de Mouammar Khadafi pour venir s'installer au Royaume-Uni.

19h20 : la France rend hommage aux victimes

Ce mercredi, tous les drapeaux des édifices publics seront mis en berne, en France. La tour Eiffel et la tour Montparnasse seront éteintes en hommage aux victimes.

19h : le commando du 13-Novembre avait fait des repérages à Manchester

Selon Médiapart, le commando du 13-Novembre avait fait des repérages à Manchester. Plus particulièrement Mohamed Abrini, impliqué directement dans les attentats de Bruxelles, et actuellement incarcéré. "Les terroristes n’ont jamais cessé de vouloir frapper la Grande-Bretagne rappelle Médiapart.

18h30 : Le terroriste identifié

La police britannique a déclaré avoir identifié le terroriste-kamikaze. Il s'appelle Salman Abedi, âgé de 22 ans. Les autorités n'ont pas donné davantage de précisions.

17h : Paris renforce la sécurité des salles de concert

"Dès ce soir, l'ensemble des effectifs de la préfecture de police et des militaires du dispositif Sentinelle adapteront leurs horaires pour sécuriser de manière visible la sortie des salles de spectacle" a déclaré le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, qui précise que cette décision sera maintenue "jusqu'à nouvel ordre".

16h30 : François Baroin veut une loi sur la sécurité dès juillet

"Je tiens à exprimer notre pleine et totale solidarité à l'égard des familles des victimes, du peuple britannique et du gouvernement naturellement, confrontés à un acte odieux d'une barbarie terrifiante qui nécessite d'être en tous lieux et en toutes circonstances aux côtés de celles et de ceux qui sont frappés" a expliqué le leader des Républicains, en déplacement à Anneçy.

"On ne peut pas continuer à avoir des personnes signalées connues pour leurs accointances avec tel ou tel mouvement terroriste circulant librement sur le territoire et prendre le risque de vivre sous cette menace permanente. Nous avons en la matière des propositions : la mise en place dès le début du mois de juillet d'une loi d'organisation de la sécurité intérieure et de justice qui visera d'une part à tourner le dos à la réponse pénale qui a affaibli l'autorité judiciaire sur un certain nombre de sujets et des mesures très concrètes concernant le traitement des fichés S."

"Ceux qui sont étrangers doivent être expulsés et ceux qui sont connus et suivis par nos services comme susceptibles de passer à l'acte doivent être sous une surveillance la plus étroite possible. Nous proposons le bracelet électronique pour les fichés S"."

15h00 : Emmanuel Macron s'est rendu à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris

Emmanuel Macron, le Premier ministre Édouard Philippe, le chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian, et de la ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, se sont rendus à  l'ambassade du Royaume-Uni à Paris. Le président de la République y a signé le registre de condoléances. "Nos ennemis terroristes ont à nouveau frappé. Notre jeunesse, lieu de fête, un allié de cœur, un pays de courage. Face à eux, nous sommes unis, plus solidaires et déterminés que jamais. La France adresse au Royaume-Uni un soutien fraternel et résolu. Nous sommes ensemble", a-t-il écrit.  

A l'issue de sa rencontre avec l'ambassadeur britannique à Paris, le chef de l'Etat a déclaré: "C'est l'Europe libre qui a été attaquée. C'est la jeunesse européenne et britannique qui a été attaquée en son coeur. C'est avant tout ce sentiment de solidarité que nous tenions à exprimer. C'est aussi notre volonté de renforcer la collaboration européenne en matière de lutte contre le terrorisme. Nous serons déterminés et résolus aux côtés de l'ensemble de nos partenaires européens pour lutter contre le terrorisme partout sur notre continent. Je veux rappeler que la mobilisation du gouvernement est entière dans la lutte contre le terrorisme. Demain nous tiendrons un nouveau conseil de défense. Les terroristes ont une cible : le monde libre et la jeunesse". 
 
14h45 : Trump offre l'assistance des services américains dans l'enquête de la police britannique
 
Le président américain Donald Trump s'est entretenu avec la Première ministre britannique Theresa May. Il a assuré la Grande-Bretagne du "soutien indéfectible" des États-Unis. 
 
En outre, il a aussi offert l'assistance des services américains dans l'enquête de la police britannique et promis de "poursuivre la lutte commune contre le terrorisme". Donald Trump s'est dit impatient de rencontrer Theresa May cette semaine lors du sommet de l'Otan qui se tient à Bruxelles et de pouvoir discuter "de la manière dont les deux pays peuvent travailler avec leurs alliés et partenaires dans le monde entier pour défaire le terrorisme".
 
Rapidement, le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a annoncé dans un communiqué que les Etats-Unis travaillaient en étroite relation avec le Royaume-Uni pour aider les autorités britanniques à enquêter sur cet attentat. 
 
14h26 : Au moins 12 enfants gravement blessés
 
Au moins 12 enfants gravement blessés ont été transportés vers le centre pédiatrique après l'attentat, selon David Tatcliff, directeur médical des ambulances.
 
14h20 : Marine Le Pen : "Rien n'a été fait de sérieux" en matière de lutte antiterroriste en France
 
Ce matin Marine Le Pen a tweeté : "Solidarité avec le peuple britannique touché au coeur par un nouvel attentat à Manchester. La jeunesse était visée". En campagne à Oignies dans le Pas-de-Calais, la présidente du Front national, Marine Le Pen, est revenu au cours de la journée sur l'attentat et a estimé que "rien n'a été fait de sérieux" en matière de lutte antiterroriste en France. 
 
"Je persiste à dire, j'assume mon propos, on ne fait pas le nécessaire pour protéger les Français face à cette menace islamiste terroriste qui va se démultiplier dans les mois qui viennent et pour une raison simple: des terroristes islamistes reviennent en ce moment de Syrie", a assuré l'ex-candidat de la présidentielle.  "Il y a toutes les raisons de s'inquiéter compte tenu des déclarations du président de la République qui considère qu'il faut laisser les fichés S sur le territoire, notamment les fichés S étrangers, avec une simple surveillance", a-t-elle poursuivi. "La première des choses c'est de retrouver nos frontières (...)", a-t-elle précisé. "Il faut expulser les fichés S étrangers, il faut déchoir de leur nationalité les fichés S binationaux, il faut mettre en œuvre l'article 411-4 pour ceux qui ont la nationalité, pour pouvoir les faire juger par des cours, et peut-être des cours spéciales, compte tenu du développement, encore une fois, de ce terrorisme", a lancé la candidate aux législatives. L'article 411-4 prévoit de punir "de trente ans de détention criminelle et de 450.000 euros d'amende le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère". "Tant que ces mesures ne seront pas mises en œuvre, on sera en risque maximum", a-t-elle conclu.
 
13h50 : l'Etat islamique a revendiqué l'attentat 
 
Par le biais de son organe de communication, Amaq, l'Etat islamique a revendiqué l'attentat. L'organisation terroriste a évoqué "un soldat du califat" qui "a posé des charges explosives", selon le journaliste de France 24 et spécialiste du djihadisme, Wassim Nasr.
 
13h30: La reine réagit à l'"acte barbare"
 
La reine Elizabeth II a réagi à l'attentat de Manchester. "La nation toute entière a été choquée (...) j'exprime ma plus profonde sympathie à tous ceux qui ont été affectés par ce terrible événement, en particulier aux familles et aux proches de ceux qui ont été tués ou blessés" dans cet "acte barbare", a-t-elle déclaré dans un communiqué.
 
 
13h00 : Un homme de 23 ans arrêté 
 
Un homme de 23 ans a été arrêté dans le cadre de l'enquête, a indiqué la police. 
 
12h45 : La police pense avoir identifié le kamikaze de Manchester, selon Theresa May
 
La Première ministre britannique s'est exprimée devant le 10 Downing Street et a annoncé que la police pense pense "connaître l'identité du terroriste".  "Ce que je peux vous dire aujourd'hui, c'est qu'à 22h30 hier soir, la police a reçu un appel qui déclarait une explosion près de la gare Victoria. Nous savons qu'un terroriste isolé a fait exploser une bombe pour tuer le plus grand nombre de personnes. C'est une attaque d'une lâcheté absolument innommable", a-t-elle annoncé. "Nous ne comprenons pas comment on peut être aussi tordu et malade pour perpétrer de telles attaques contre des enfants. Nous essaierons de tout faire pour traduire en justice les responsables de cette attaque", a-t-elle ajouté. 
 
"Nous pensons connaître l'identité du terroriste mais nous ne pouvons pas communiquer son nom à ce stade de l'enquête. 400 personnes ont participé aux opérations de sauvetage cette nuit. L'enquête de police bénéficie d'un grand nombre de ressources. Si vous avez des informations, adressez-vous à la police de Manchester. Je vais rencontrer le maire de Manchester et le responsable de la police. Nous avons vu le pire et le meilleur hier soir : la lâcheté de l'assaillant et la bravoure des forces de police. Nous devons conserver à l'esprit les images d'hommes et de femmes qui se sont précipités aux secours des victimes. Nous allons vivre des jours et des semaines difficiles et nous pensons à la population de Manchester. Le terrorisme ne gagnera jamais. Notre pays, notre mode de vie, nos valeurs prévaudront toujours", a-t-elle aussi déclaré.
 
11h50 : La police de Manchester demande le public à éviter le centre-ville
 
Dans un tweet, la police de Manchester a de nouveau invité le public à éviter le centre-ville alors que les autorités travaillent sur la scène de l'attentat.
 

Please avoid Manchester city centre as emergency services still working at the scene of last night’s incident at Manchester Arena

— G M Police (@gmpolice) 23 mai 2017
 
11h30 : Frederica Mogherini : "La peur ne prévaudra pas" 
 
La haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Sécurité, Frederica Mogherini, a également réagi sur Twitter. "La peur ne prévaudra pas. Les jeunes européens continueront tous ensemble de profiter de leur amour pour la vie, la liberté et la joie", a-t-elle annoncé dans un message vidéo. 
 
11h15 : Gérard Collomb assure la sécurité des événements culturels et sportifs sera renforcée 
 
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est exprimé ce matin après une réunion des services de sécurité et de renseignement. "J'ai réuni à nouveau ce matin les responsables des services de sécurité et de renseignement pour faire le point sur la situation. Nous avons donné un certain nombre de consignes aux organisateurs d'événements sportifs et culturels, de manière à ce que la sécurité de nos concitoyens soit assurée. Une circulaire va être envoyée aux préfets. Partout nos forces de sécurité sont mobilisées sur le territoire. C'est une fois de plus la jeunesse, notre mode de vie, notre culture qui ont été attaqués. Nous ne céderons jamais devant le terrorisme. Je vais faire le point avec le président de la République et le premier ministre sur la situation. Je veux dire à nos concitoyens que tout est mis en place pour assurer leur sécurité", a-t-il déclaré. 
 
10h40 : Donald Trump condamne les "losers malfaisants"
 
Le président des États-Unis, Donald Trump, en voyage en Israël, a condamné l'attaque de Manchester perpétrée par des "losers malfaisants". Depuis Bethléem, Donald Trump a exprimé ses "profondes condoléances".
 

10h30 : Benyamin Nétanyahou réagit 

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a condamné aujourd'hui "avec force" l'attentat qui a frappé Manchester. "Le gouvernement israélien condamne avec force le terrible attentat terroriste perpétré cette nuit à Manchester", a déclaré M. Nétanyahou dans un communiqué. "J'adresse mes condoléances aux familles de ceux qui ont été assassinés et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés", a-t-il dit. "Le terrorisme est une menace mondiale et les pays civilisés doivent agir ensemble pour en venir à bout, où qu'il sévisse", selon lui.
 
10h00 : Gérard Collomb réunit  les responsables des services de sécurité et de renseignement
 
Gérard Collomb réunit ce matin les responsables des services de sécurité et de renseignement pour  "faire un point sur la situation britannique" ainsi que sur "l'état de la menace sur le territoire national". Le ministre de l'Intérieur rendrait ensuite compte au Premier ministre Edouard Philippe et au président Emmanuel Macron. Il doit également s'entretenir avec ses homologues allemands et britanniques, Thomas de Maizière et Amber Rudd, pour aborder notamment les questions de "coopération sur les questions migratoires" et de "lutte contre le terrorisme".
 
09h55 : Manuel Valls et François Fillon réagissent 
 
"C'est notre civilisation, notre mode de vie, notre jeunesse qui ont une fois de plus été visés par les terroristes", a dénoncé l'ancien Premier ministre dans un tweet. 
 
François Fillon a également adressé son soutien aux Britanniques sur Twitter. "Amitié et compassion pour nos frères britanniques. 'We shall never surrender.' #Manchester", a-t-il écrit ce matin. 
 
09h45 : François Hollande a adressé un message aux Britanniques
 
L'ex-président de la République a publié sur Twitter un message de soutien aux victimes de l'attentat de Manchester et au peuple britannique. "Ces lâches ont visé la jeunesse, symbole de notre liberté", a dénoncé François Hollande.
 

09h40 : Poutine a "fermement condamné ce crime cynique"

Le président russe, Vladimir Poutine, a "fermement condamné ce crime cynique" et s'est dit prêt à développer "la lutte antiterroriste" avec Londres après l'attentat "inhumain" de Manchester. Le chef de l'État russe "a exprimé ses sincères condoléances" à la première ministre britannique Theresa May, selon un communiqué du Kremlin. 
 
09h30 : Angela Merkel dénonce "des actes inhumains"
 
La chancelière allemande, Angela Merkel, a exprimé sa "tristesse" dans un communiqué. "L'Allemagne est aux côtés" des Britanniques, a-t-elle déclaré. "Cette attaque terroriste présumée ne fera que renforcer notre détermination à travailler avec nos amis britanniques contre ceux qui commettent des actes aussi inhumains", a ajouté Angela Merkel.
 

09h20 : Xi Jinping, a exprimé ses "sincères condoléances" à Elisabeth II

Le président chinois, Xi Jinping, a exprimé ses "sincères condoléances" à Elisabeth II, selon la chaîne de télévision chinoise CCTV.  "Le peuple chinois soutient le peuple britannique dans ce moment difficile", aurait-il écrit.

09h00 : Jean-Yves Le Drian : "Le Royaume-Uni et la France sont unis face au terrorisme"
 
L'ambassade de France au Royaume-Uni  vérifie "la nationalité et l'identité des victimes", a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian dans un communiqué. "Notre ambassade au Royaume-Uni, en lien avec les autorités locales, met tout en oeuvre pour vérifier la nationalité et l’identité des victimes. Je me tiens évidemment informé à chaque instant de l’évolution de la situation", a-t-il déclaré. "Le Royaume-Uni et la France sont unis face au terrorisme. Les efforts en matière de coopération internationale doivent se poursuivre afin de le défaire, sur nos territoires comme à l’étranger", a-t-il ajouté. 
 
08h55 : Georges Fenech : "Ça ne va pas rester sans réponse"
 
Invité de Franceinfo, le député (LR) du Rhône Georges Fenech a également réagit à "l'attaque terroriste" de Manchester. "Nous pensons qu’il faut aussi accélérer le mouvement de la coalition internationale contre Daech. Ça ne va pas rester sans réponse, je pense qu’il y aura une réponse internationale d’ampleur", a-t-il déclaré alors que l'attaque n'a pas encore été revendiquée. 
 

08h33 : Jean-Pierre Raffarin : "On s'attaque à la jeunesse, à la culture, à la démocratie"

"Je suis terrifié. On le sait, la haine n'a pas de limites. Mais là on s'attaque à la jeunesse, à la culture, à la démocratie. À tout ce que nous représentons tous ensembles, les grandes démocraties doivent être solidaires", a réagi au micro d'Europe 1 l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. "Nous pensons aux jeunes frappés, aux familles et à tous ceux qui, à un moment ou un autre, dans le passé récent, ont eu cette douleur qui ne peut s'effacer. Dans ces circonstances-là, il faut de la dignité, de la sobriété et continuer avec fermeté notre lutte contre le terrorisme", ajoute-t-il.

08h25 : Emmanuel Macron "adresse au peuple britannique toute la compassion et la sollicitude de la France"

"C'est avec effroi et consternation que Emmanuel Macron a appris la nouvelle de l'attentat meurtrier qui a frappé hier soir pendant un concert la salle Arena de Manchester", a réagi l'Élysée dans un communiqué. "Il adresse au peuple britannique toute la compassion et la sollicitude de la France qui se tient ses côtés dans le deuil avec une pensée particulière pour les victimes et leurs familles." Le président de la République doit s'entretenir avec Theresa May aujourd'hui. 

08h22 : Christopher Castaner : "Les enfants de Manchester sont nos enfants"

"Les enfants de Manchester sont nos enfants. On voit que le mal peut frapper à nos portes", a déclaré ce matin sur France 2 le porte-parole du gouvernement, Christopher Castaner. "Il faut faire plus, car les terroristes savent s’adapter aux situations. Ainsi, nous aussi devons-nous nous adapter. Il faut frapper à l’origine du mal, au Sahel, au Levant. Il nous faut renforcer totalement notre renseignement intérieur et numérique et recruter davantage. Nous voulons également qu'il y ait un quatrième corps d'armée au niveau numérique", a-t-il ajouté. "À la mi-juillet, le président, le ministre et le premier ministre se pencheront sur la question de l’état d’urgence. Il ne faut surtout pas céder aux terroristes, et arrêter d’aller à des concerts. Vivre c’est notre cœur", a-t-il conclu.
 
08h20 : Edouard Philippe condamne un "crime abominable"
 
Le Premier ministre français a condamné le terrorisme le plus lâche qui a "spécifiquement, et sciemment" visé de très jeunes gens pendant un concert. "Devant ce crime abominable, je veux dire aux citoyens de Manchester et au peuple britannique ma tristesse, la solidarité du peuple français et son amitié indéfectible", a déclaré dans un communiqué de Matignon Edouard Philippe.
 

08h10 : La police britannique évoque un "agresseur solitaire avec un engin explosif improvisé sur lui"

Ce mardi matin, la police britannique a annoncé que 22 personnes sont mortes (dont les enfants) et 60 ont été blessées lors de l'explosion. Ian Hopkins, le chef de la police de la ville, a évoqué un "agresseur solitaire avec un engin explosif improvisé sur lui". "Les terroristes cherchent à créer une ambiance de peur", a-t-il indiqué. "Il est important que nous menions nos vies quotidiennes". "Nous invitons le public qui possède les images et vidéos à nous les transmettre", a-t-il demandé. 

7h57 : "Une attaque visant les plus vulnérables", selon Amber Rudd
 
Amber Rudd, la secrétaire d'État à l'Intérieur a déclaré que cette attaque visait "les plus vulnérables de notre société". Toutefois, elle a assuré que "l'intention de faire peur et de diviser ne marchera pas". 
 
7h55 : Theresa May et Jeremy Corbynleur suspendent leur campagne en vue des élections législatives
 

La Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé ce mardi de suspendre, "jusqu'à nouvel ordre", leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. 

7h50 : "Londres aux côtés de Manchester"
 
Sadiq Khan, le maire de Londres frappée par une attaque en mars, a indiqué sur Twitter que "Londres est aux côtés de Manchester". "Nous pensons à tous ceux qui ont été tués et blessés ce soir et à nos courageux services d'urgence".
 
7h45 : Des scènes de panique
 

L'explosion a déclenché un mouvement de panique dans cette salle d'une capacité de 20 000 personnes. Beaucoup d'adolescents ont été présents lors de ce concert. 

#Manchester pic.twitter.com/LzMioNLp0J

— Ellie Cheetham🌙 (@elliefreyax) 23 mai 2017

 

EXPLOSION AT MANCHESTER ARENA AND EVERYONE RAN OUT SO SCARY😭 pic.twitter.com/pJbUBoELtE

— ♡♡ (@hannawwh) 22 mai 2017

 

7h30 : La Sécurité intérieure des Etats-Unis "surveille de près" la situation à Manchester

 
Dans un communiqué publié sur son site internet, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a annoncé qu'il surveillait "de près" la situation à Manchester. "Nous travaillons avec nos homologues étrangers pour obtenir des informations supplémentaires sur la cause de l'explosion", indique le texte. "A l'heure actuelle, nous n'avons aucune information selon laquelle une menace crédible viserait spécifiquement des sites musicaux aux Etats-Unis", précise le département de l'administration fédérale américaine incitant tout de même à une "protection accrue dans et autour des lieux publics et événements". 
 
En même temps, les autorités de New York ont renforcé les mesures de sécurité sur des sites sensibles. Toutefois, elles ont précisé qu'elles n'avaient pas enregistré de menace spécifique concernant le territoire américain. Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a déclaré qu'il avait ordonné des patrouilles supplémentaires à "des endroits particulièrement sensibles" (métro, aéroports...) par "mesure de précaution".
 

7h25 : Les Unes de la presse britannique 

The Cover of the Manchester Evening News pic.twitter.com/yylZq2rwNK

— The Columbia Bugle (@ColumbiaBugle) 23 mai 2017
 

The Guardian front page, Tuesday 23.05.17 – Murder in Manchester: at least 19 die in arena attack pic.twitter.com/SCqddBZdvb

— The Guardian (@guardian) 23 mai 2017
 
7h21 : Justin Trudeau parle "d'horreur"
 
"Les Canadiens ont appris avec horreur l'attentat survenu à Manchester" et leurs "pensées accompagnent les victimes et leur famille", a écrit le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur son compte Twitter. 
 

7h15 : Les messages de solidarités des élus Français 

Les maires de Paris, Anne Hidalgo, et Nice, Christian Estrosi, ont fait part de leur émotion et de leur soutien aux habitants de Manchester. 

#Paris est cette nuit aux côtés de #Manchester. Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles et aux secours qui interviennent sur place.

— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 23 mai 2017
 

Mes pensées vont aux blessés, aux familles et proches des victimes. Solidarité avec les habitants de #Manchester #ManchesterArena

— Christian Estrosi (@cestrosi) 23 mai 2017
 
Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a aussi évoqué sur Twitter "l'horreur à Manchester". "Le terrorisme frappe la jeunesse britannique, notre jeunesse. Solidarité, détermination, vigilance."
 
"Solidarité avec le peuple britannique. Mes premières pensées vont aux victimes et familles endeuillées", a tweeté Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur. 
 
De son côté, Nadine Morano a dénoncé sur Twitter le fait qu'Emmanuel Macron n'a pas encore réagi à l'attentat survenu à Manchester.
 
 

5 h 24 attentat terroriste à Manchester pas encore de réaction du Président Macron...

— Nadine Morano (@nadine__morano) 23 mai 2017
 
7h10 : Ariana Grande se dit "brisée"
 
La chanteuse américaine Ariana Grande se dit "brisée" après l'attentat à Manchester. "Du fond de mon cœur, je suis si désolée. Je n'ai pas de mots", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

 

7h00 : Theresa May dénonce "une attaque terroriste épouvantable"

La Première ministre britannique Theresa May a exprimé sa sympathie aux familles des victimes. "Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une attaque terroriste épouvantable", a-t-elle déclaré. Elle présidera une réunion d'urgence du gouvernement ce matin, à neuf heures, selon plusieurs médias britanniques. 

6h30 : 19 morts et 50 blessés

Lundi soir après 22h30 (23h30 en France),  la police de Manchester a annoncé avoir été appelée suite à des informations faisant état d'une explosion dans la plus grande salle de concerts de la ville, la Manchester Arena, d'une capacité d'environ 20 000 personnes. Les faits se sont déroulés à la fin du concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande, alors que les spectateurs commençaient à sortir de la salle. La police a confirmé la mort de 19 personnes et environ 50 autres blessées. L'action n'a pas été revendiquée mais des proches de l'État islamique n'ont pas hésité à célébrer cet "acte terroriste", selon SITE. La police britannique est restée prudente pendant plusieurs heures avant de finir par déclarer qu'elle traitait l'affaire comme un "incident terroriste". Elle a ensuite annoncé procéder à une explosion contrôlée dans les jardins de la cathédrale, situés à quelques dizaines de mètres de la salle de concerts, tout près de la gare Victoria. 

Explosion à Manchester: au moins 19 morts. Le point sur la situation pic.twitter.com/BJnm60yxqZ

— BFMTV (@BFMTV) 23 mai 2017
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 24/05/2017 - 06:17
Le successeur d'Action Directe et des Brigades Rouges ?
Le terroriste est donc identifié : voilà une famille qu'il faudrait ''étudier'' en détail ! Né en 1994 à Manchester, il était, en principe, anglais...ou bi- national ? Ses parents, qui avaient fui la Libye de Khadafi, sont-ils bien intégrés, ont-ils trouvé du travail ? Qu'en est-il de leurs trois autres enfants ? On parlait probablement l'arabe à la maison, y vivait-on dans la haine du Chiisme ? Ou de l'Angleterre ? Pour les ignorants, rappelons que taux de chômage est bas chez nos voisins britanniques, mais que le taux de pauvreté est plus élevé qu'en France ( 17% contre 14%) . Ce pays est connu pour son marché de l'emploi ''ultra-libéral'' : beaucoup d'anglais travaillent sans le moindre contrat. (Zéro hour contract) ! Nos prolétaires ''de souche'' subissent leur condition sans trop protester, le terrorisme islamique serait-il donc le successeur d'Action Directe et des Brigades Rouges ? Dans le débat du second tour, le candidat Macron a eu une phrase sur la ''condition sociale dramatique des jeunes de banlieue'' ! Évidemment, les retraités aisés qui fréquentent ce site, se sentent très peu concernés par ce genre de problèmes...et ils ne fréquent pas non plus les concerts de rock!
lafronde
- 24/05/2017 - 01:15
@toupoilu
Vous avez raison, la dictature Macron est En Marche (ou crève). Fiscale, car un progressiste comme Macron promet et donc dépensera. Le projet de Macron est la Société ouverte sans frontière migratoire (Trudeau, Obama, Merkel, Renzi, Macron) Idéologue Macron sera prêt à tout pour nous l'imposer de force. Raison pour laquelle nous sommes désarmés, mais les "territoires perdus de la République" eux sont armés, clandestinement, mais armés, et de plus solidaires dans l'Oumma planétaire. Macron fera aussi des français des esclaves fiscaux pour financer sa Société multi-culturelle. A mon avis sa réforme du travail se finira dans un bain de sang ! Car il remplacera les cdi par le précariat. Or la résorbsion du chômage passe par l'entrepreneuriat et l'investissement ce qui implique une baisse drastique de la fiscalité pour la rendre compétitive.
Anouman
- 23/05/2017 - 18:27
Attentat
Et comme d'habitude on blâme, dénonce, condamne...et l'EI revendique. Et il y a des gens qui sont tués par des individus qui ne devraient plus être présents sur le territoire. Et les jeunes Européens profiteront de leur amour pour la vie jusqu'à ce qu'un terroriste leur enlève. Et tous ces responsables n'ont même pas honte du merdier qu'ils ont contribué à créer.