En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Changement de destination
Et le pays d’origine des migrants qui arrivent en Europe à l’heure actuelle est… le Bangladesh
Publié le 22 mai 2017
La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout, et facilitées par les désordres politiques du monde.
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout, et facilitées par les désordres politiques du monde.

Atlantico : Selon l'Organisation internationale des migrations, le Bangladesh serait le principal pays en provenance duquel proviendraient les migrants illégaux en Europe à l'heure actuelle. Quelles raisons expliqueraient ce phénomène ? 

Jacques Barou : Il y a des causes liées au pays lui-même, en particulier des causes environnementales. Le Bengladesh, avec 1 173 habitants au km2, est le pays le plus densément peuplé au monde. 10% de son territoire est sous les eaux et le delta du Gange et du Brahmapoutre, qui occupe 120 000 des 143 000 km2 du pays, est une zone fertile mais inondable. En 1998 et 2007, des inondations ont tué près de 4 000 personnes, détruit plus de 50km2 de terre, et poussé 30 millions de personnes à se déplacer. Le pays est le huitième au monde pour le nombre d'habitants avec plus de 168 millions. Le taux de fécondité a baissé au cours des dernières années mais dans les années 1980 il était de 6,6 enfants par femme en moyenne. Il en résulte aujourd'hui une pyramide des âges comportant des pourcentages de jeunes très élevés. Malgré des indices satisfaisants sur le plan économique avec un taux de croissance de 5%, le chômage des jeunes est très important. Ceux-ci ont depuis longtemps l'habitude d'émigrer clandestinement vers l'Inde et la Birmanie. Ces deux pays mènent depuis quelques années une politique répressive envers ces migrations non désirées. Il faut trouver des débouchés migratoires ailleurs. 

Traditionnellement, les flux migratoires en provenance du Bangladesh se dirigeaient vers les pays du Golfe persique. Comment ce changement peut-il être interprété ?  

Les conditions de vie des immigrés dans ces pays ont toujours été extrêmement difficiles : salaires très bas, conditions d'habitat déplorables, confiscation des passeports par les employeurs, ce qui réduit les possibilités de mouvement et de retour chez soi. Depuis la diminution du prix des hydrocarbures, les monarchies pétrolières du Golfe ont réduit les investissements dans les grands chantiers et la main d'oeuvre immigrée y est donc moins désirable.

Dans quelle mesure la situation libyenne pourrait-elle aggraver ces flux de migrants bangladeshis ? 

Les factions qui se disputent la Libye se financent par la vente du pétrole et ont donc besoin d'une main d'oeuvre bon marché. L'expérience des Bangladeshis dans l'industrie pétrolière les a amenés à aller vers ce pays d'où il est facile de gagner l'Europe. Depuis trois ans, les ressortissants du Bangladesh figurent parmi les plus importants groupes de demandeurs d'asile en France alors qu'il n'y a aucun lien historique entre le Bangladesh et la France. La grande majorité des demandeurs sont déboutés et deviennent des sans-papiers. La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout et facilitées par les désordres politiques du monde. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 23/05/2017 - 11:05
Mais oui, venez tous !
Pourquoi se gêner : voilà un pays où tout est gratuit : logements, éducation, santé, aides sociales en masse, etc. avec des habitants qui payent sans rechigner et qui ont même mauvaise conscience, ce qui fait que dés qu'on est arrivé c'est le jackpot. Et aucun risque d'être expulsé, puisque le "grand remplacement" est en place, avec la complicité active des élites et la complicité passive des "de souche", bien décidés à disparaître....
Anguerrand
- 22/05/2017 - 14:55
Mais les pays riches sont tous en occident
chrétienne et capitalistes, souvent sans profiter de richesses dans notre sous sol ( ou non exploitées comme le gaz et pétrole de schiste). Ces pays n'arrêtent pas d'être aidés par nous ( 1.000 milliards d' € en 30 ans pour l'Afrique ) et pour quels résultats ? Alors il est facile d'envahir nos pays qui ont tout inventé et que nos ancêtres ont fait de la France ( cathédrales, églises, ponts, gares, routes , villes) . Dès générations ont créées nos richesses actuelles et ces pays pauvres qui n'ont su faire que des enfants veulent maintenant profiter de nous, et on laisse faire. Macron a été formelle, il laissera entrer ceux qui veulent venir. Alors il ne faut absolument pas laisser Macron avoir une majorité au Parlement . Tout sauf Macron.