En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 2 min 58 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 44 min 27 sec
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 10 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 33 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 13 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 21 min 10 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 56 min 10 sec
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 7 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 1 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 39 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 27 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 34 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 22 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Changement de destination

Et le pays d’origine des migrants qui arrivent en Europe à l’heure actuelle est… le Bangladesh

Publié le 22 mai 2017
La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout, et facilitées par les désordres politiques du monde.
Jacques Barou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout, et facilitées par les désordres politiques du monde.

Atlantico : Selon l'Organisation internationale des migrations, le Bangladesh serait le principal pays en provenance duquel proviendraient les migrants illégaux en Europe à l'heure actuelle. Quelles raisons expliqueraient ce phénomène ? 

Jacques Barou : Il y a des causes liées au pays lui-même, en particulier des causes environnementales. Le Bengladesh, avec 1 173 habitants au km2, est le pays le plus densément peuplé au monde. 10% de son territoire est sous les eaux et le delta du Gange et du Brahmapoutre, qui occupe 120 000 des 143 000 km2 du pays, est une zone fertile mais inondable. En 1998 et 2007, des inondations ont tué près de 4 000 personnes, détruit plus de 50km2 de terre, et poussé 30 millions de personnes à se déplacer. Le pays est le huitième au monde pour le nombre d'habitants avec plus de 168 millions. Le taux de fécondité a baissé au cours des dernières années mais dans les années 1980 il était de 6,6 enfants par femme en moyenne. Il en résulte aujourd'hui une pyramide des âges comportant des pourcentages de jeunes très élevés. Malgré des indices satisfaisants sur le plan économique avec un taux de croissance de 5%, le chômage des jeunes est très important. Ceux-ci ont depuis longtemps l'habitude d'émigrer clandestinement vers l'Inde et la Birmanie. Ces deux pays mènent depuis quelques années une politique répressive envers ces migrations non désirées. Il faut trouver des débouchés migratoires ailleurs. 

Traditionnellement, les flux migratoires en provenance du Bangladesh se dirigeaient vers les pays du Golfe persique. Comment ce changement peut-il être interprété ?  

Les conditions de vie des immigrés dans ces pays ont toujours été extrêmement difficiles : salaires très bas, conditions d'habitat déplorables, confiscation des passeports par les employeurs, ce qui réduit les possibilités de mouvement et de retour chez soi. Depuis la diminution du prix des hydrocarbures, les monarchies pétrolières du Golfe ont réduit les investissements dans les grands chantiers et la main d'oeuvre immigrée y est donc moins désirable.

Dans quelle mesure la situation libyenne pourrait-elle aggraver ces flux de migrants bangladeshis ? 

Les factions qui se disputent la Libye se financent par la vente du pétrole et ont donc besoin d'une main d'oeuvre bon marché. L'expérience des Bangladeshis dans l'industrie pétrolière les a amenés à aller vers ce pays d'où il est facile de gagner l'Europe. Depuis trois ans, les ressortissants du Bangladesh figurent parmi les plus importants groupes de demandeurs d'asile en France alors qu'il n'y a aucun lien historique entre le Bangladesh et la France. La grande majorité des demandeurs sont déboutés et deviennent des sans-papiers. La migration des Bangaldeshis vers l'Europe préfigure les migrations de l'avenir provoquées par des causes écologiques et démographiques avant tout et facilitées par les désordres politiques du monde. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 23/05/2017 - 11:05
Mais oui, venez tous !
Pourquoi se gêner : voilà un pays où tout est gratuit : logements, éducation, santé, aides sociales en masse, etc. avec des habitants qui payent sans rechigner et qui ont même mauvaise conscience, ce qui fait que dés qu'on est arrivé c'est le jackpot. Et aucun risque d'être expulsé, puisque le "grand remplacement" est en place, avec la complicité active des élites et la complicité passive des "de souche", bien décidés à disparaître....
Anguerrand
- 22/05/2017 - 14:55
Mais les pays riches sont tous en occident
chrétienne et capitalistes, souvent sans profiter de richesses dans notre sous sol ( ou non exploitées comme le gaz et pétrole de schiste). Ces pays n'arrêtent pas d'être aidés par nous ( 1.000 milliards d' € en 30 ans pour l'Afrique ) et pour quels résultats ? Alors il est facile d'envahir nos pays qui ont tout inventé et que nos ancêtres ont fait de la France ( cathédrales, églises, ponts, gares, routes , villes) . Dès générations ont créées nos richesses actuelles et ces pays pauvres qui n'ont su faire que des enfants veulent maintenant profiter de nous, et on laisse faire. Macron a été formelle, il laissera entrer ceux qui veulent venir. Alors il ne faut absolument pas laisser Macron avoir une majorité au Parlement . Tout sauf Macron.