En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 1 heure 59 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 3 heures 30 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 6 heures 3 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 7 heures 4 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 8 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 11 heures 14 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 14 heures 32 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 2 heures 45 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 3 heures 58 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 6 heures 32 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 7 heures 39 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 11 heures 27 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 14 heures 18 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 14 heures 48 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Miracle !

Emmanuel Macron marche-t-il vraiment sur les eaux?

Publié le 17 mai 2017
Il y a quelques mois, un ami, président de tribunal administratif m’enjoignait de rejoindre Macron, car “il est christique, il marche sur les eaux”. La phrase m’est longtemps restée à l’esprit, car elle illustre parfaitement l’étrangeté dans laquelle vit la France aujourd’hui : les élites du pays sont tout entières hypnotisées par la saga d’une accession soudaine au pouvoir.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a quelques mois, un ami, président de tribunal administratif m’enjoignait de rejoindre Macron, car “il est christique, il marche sur les eaux”. La phrase m’est longtemps restée à l’esprit, car elle illustre parfaitement l’étrangeté dans laquelle vit la France aujourd’hui : les élites du pays sont tout entières hypnotisées par la saga d’une accession soudaine au pouvoir.

Les garants traditionnels de l’esprit des Lumières, ceux dont la responsabilité, dans la société, est d’éclairer, ont soudain abdiqué tout esprit critique pour suivre un chef. Le phénomène est stupéfiant.

 

Marcher sur les eaux ou abandonner toute lucidité?

 

Sur le fond, je comprends tout à fait que les gens suivent Emmanuel Macron. L’intéressé a réussi un très beau pari, et il a su se donner les moyens de sa réussite. Il est porteur de projets qui ont tous un intérêt manifeste, comme celui de renouveler en profondeur les visages des décideurs.

 

Mais le fond du problème n’est pas là. Il est plutôt dans cette macrolâtrie qui s’est imposée façon manipulation des foules selon Gustave Lebon. Il ne suffit pas de dire qu’on n’a rien contre Macron, il ne suffit même pas de dire que l’on approuve son programme, il faut désormais dire qu’on l’aime, qu’on l’adule, qu’on tremble d’amour sans limite pour lui. Cette perception émotionnelle de la politique n’est pas celle de la ménagère de cinquante ans abrutie par les publicités de TF1, c’est celle des élites parisiennes qui enjoignent à toutes et tous d’adhérer sans nuance à un programme sous peine de tomber dans la catégorie suspecte des suppôts lepénistes.

 

Recevoir des doses de Macron sous hypnose permanente

 

J’étais par exemple hier soir sur le plateau de Valérie Expert, sur Sud Radio, et j’écoutais le sympathique Sylvain Maillard, candidat aux législatives dans le centre de Paris. Ce chef d’entreprise est aussi élu UDI dans le IXè arrondissement. À la question basique, qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux: “Macron ne s’entoure-t-il pas de trop d’énarques?”, la réponse de l’intéressé m’a arraché les bras. Au nom du renouvellement et de la compétence, il paraît que c’est justement la meilleure façon de lutter contre la consanguinité des décideurs publics.

 

Mais enfin, s’il y a bien un lieu de consanguinité, aujourd’hui, c’est l’énarchie. Si des élites sont bloquées et d’une compétence très discutable, ce sont les énarques.

 

Et voici des Français responsables, investis par des partis, qui, il y a un an, regrettaient l’excès d’énarques dans la vie politique et aux postes à responsabilité, faire subitement l’éloge de ce qu’ils détestaient hier. Nous voici placés sous hypnose.

 

Vers les sorcières de Salem

 

Que la noblesse parisienne obéisse à des modes futiles et à des émotions sans profondeur n’est pas nouveau. Ce qui pose problème, c’est que ces gens prêts à stigmatiser, à bannir pour un caprice, soient aujourd’hui pris dans un engouement sans discernement raisonnable pour un chef. C’est ainsi que commencent toutes les dictatures. Je ne dis pas que ce cas de figure se prépare en France, mais il est évident que le climat du débat politique aujourd’hui est allé trop loin dans l’aveuglement émotionnel et qu’il est urgent de revenir à un peu de raison.

 

En tout cas, plus que jamais, je comprends pourquoi je fais au jour le jour si peu de concessions à la tyrannie du temps. Elle est tout simplement suicidaire pour le pays, avec ses frivolités dénuées de tout intérêt général.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 18/05/2017 - 10:54
Paradoxe Macron
Il se fait élire par des hystérique mais choisit de s'entourer de personnes âgées et sérieuse. Malin.
Michèle Plahiers
- 18/05/2017 - 10:27
Paulquiroulenamassepasmousse -
"L'homme au loup" est loin d'être une masturbation....intellectuelle. Excepté Madame Bovary, que savez-vous de l'hystérie? Le sujet est tellement vaste qu'il faudrait plus que cent fois l'espace d'un commentaire pour le développer. Une enveloppe creuse!!!...effectivement quand il y a hystérie, le phallus n'est pas loin,...et Macron en est bien une parfaite représentation. Mais nous n'allons pas développer. Après la pile Duracell Sarkozy et le hollandisme façon "Babybel" impuissant, il était prévisible qu'un Macron (sorcière ...hystérique en wallon de Belgique) redonne du "LUSTRE" à la France bien déprimée.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 18/05/2017 - 07:15
@michèle............
La Macronisation hystérique n'a rien de Freudien.....Tout d'abord parce-que Pervers Pépère n'a jamais rien apporté d'autre à la psychanalyse qu'une masturbation intellectuelle pour midinettes prépubères....
Ensuite parce que c'est la téléréalité qui rend notre société hystérique. Plus personne pour rester digne, ça pleure de joie, ça hurle, ça trépigne, c'est affligeant de bêtise et de bons sentiments surjoués.....Désolé, mais Macron n'y est pour rien, il n'est pas responsable de la connerie de ses groupies, pas plus que Bruel ou Jhonny...et surtout, inutile d'appeler Dr Freud à la rescousse il est à la psychanalyse ce qu'Elisabeth Tessier est au Tarot.......Une enveloppe creuse!