En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 44 min 32 sec
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 1 heure 25 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 3 heures 10 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 4 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 9 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 59 min 42 sec
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 2 heures 44 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 4 heures 15 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 6 heures 54 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 8 heures 42 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 9 heures 56 min
© CIO
© CIO
Orient Express

Sommet de la nouvelle route de la Soie : la Chine veut échanger avec l'Europe sans les Etats-Unis

Publié le 16 mai 2017
Une nouvelle autoroute commerciale allant de Pékin jusqu'à Londres : c'est le projet pharaonique que propose le gouvernement chinois à tous les pays du bloc eurasien.
Valérie Niquet est Maître de recherche et responsable du pôle Asie à la FRS.  Elle est l'auteure du livre "La puissance chinoise en 100 questions" aux éditions Tallandier.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie Niquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie Niquet est Maître de recherche et responsable du pôle Asie à la FRS.  Elle est l'auteure du livre "La puissance chinoise en 100 questions" aux éditions Tallandier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle autoroute commerciale allant de Pékin jusqu'à Londres : c'est le projet pharaonique que propose le gouvernement chinois à tous les pays du bloc eurasien.

En quoi consiste concrètement cette nouvelle version du projet de "Route de la Soie" (appelé aussi par Pékin "Une Ceinture, Une Route", OBOR en anglais) présenté par Xi Jinping le week-end dernier et sensé concerner 65 nations de l'Asie à l'Europe, soit 60% de la population ?

Valérie Niquet : Plus qu’un nouveau projet , il s’agit plutôt d’un nouvel avatar du projet grandiose annoncé en 2013 et qui a depuis démontré ses difficultés à se mettre en place concrètement, y compris en termes de financements. Régulièrement, on voit de nouveaux effets d’annonce, cette année, Xi Jiping a promis un nouvel engagement financier de la Chine pour un montant de 113 milliards de dollars, assumé par les banques d’Etat chinoiseS, ainsi que de nouveaux fonds pour le corridor sino-pakistanais, qui constitue aujourd’hui la principale réalisation concrète  du projet.  Pour Xi Jinping, et la puissance chinoise, la dimension économique est importante, notamment parce qu’elle permet en partie d’exporter les surcapacités que l’économie chinoise - qui poursuit son ralentissement - n’est plus capable d’absorber. Mais la dimension politico-stratégique est au moins aussi importante pour Xi Jinping lui-même, qui défend aussi son statut de leader suprême incontesté à l’occasion du congrès du parti communiste qui aura lieu à Pékin au mois d’octobre. 

A ce titre, le sommet de Pékin sur la route de la soie est un évènement important, destiné au moins autant à l’opinion publique intérieure en Chine qu’à  l’extérieur. Les images et les chiffres comptent, même si en réalité la participation au plus haut  niveau se limite aux Etats proches de Pékin (Russie, Turquie, Pakistan), ou qui attendent la manne des investissements chinois. l’Inde, par exemple, en dépit des pressions chinoises, s’est placée en dehors du projet. des pays comme le Brésil, ont considérablement réduits leur engagement financier dans l’AIIB. En revanche, la participation de Matt Pottinger, conseiller pour l’Asie de la Maison blanche est un succès pour Xi Jinping, engagé dans une stratégie de deal avec le Président américain. 

Xi Jinping a appelé dans son discours à rejeter le protectionisme pour s'unir en un "vol d'oies sauvages". Quelle est la stratégie de Pékin dans la volonté de former une alliance continentale ? S'agit-il d'offrir une alternative stratégique à sa façade maritime, déjà suffisemment développée ?

Le projet de routes de la soie sert aussi les intérêts des provinces chinoises de l’intérieur qui, en utilisant ce label, peuvent espérer libérer l’octroi de nouveaux crédits,  pour des projets très divers et pas toujours cohérents, toujours dans les infrastructures ou l’immobilier. L’un des meilleurs exemples en est la multiplication de lignes de chemin de fer entre la Chine de l’intérieur et l’Europe, qui permettent d’offrir des images concrètes de  mise en oeuvre de la route de la soie, mais sont d’une rentabilité très limitée. Surtout, les pays inclus dans le projet en Asie centrale et en Asie du Sud font partie des plus fragiles politiquement et financièrement, offrant des opportunités de rentabilité très limitées pour les banques et entreprises chinoises. Par ailleurs, la reprise du symbole du vol d’oies sauvages par Xi Jinping est intéressante, c’est celui qui a été appliquée au modèle de développement japonais appliqué à l’Asie dans les années 1970-1980. En reprenant cette image, Xi Jinping veut imposer la Chine comme le nouveau leader économique de la région, reléguant définitivement - et symboliquement - la puissance japonaise à une place marginale. Là aussi, la dimension stratégique est au moins aussi réelle que la dimension économique.

Quels sont les dangers de cette nouvelle stratégie de la Chine ? Doit-on y voir une stratégie pour augmenter encore plus leurs exportations et inonder nos pays de marchandises chinoises ?

Plus que la menace d’invasion de produits chinois - qui s’est déjà produite - le principal danger que présente le projet de route de la soie est de susciter une adhésion  sans discernement. Pour les pays directement impliqués, les risques de déception, en matière d’investissements, peuvent être importants. Le passage sous la coupe de la puissance chinoise pour les pays les plus faibles est également réel. Au-delà, ce projet fait partie de la construction d’image d’une superpuissance chinoise incontournable, et adhérer à cette image pourrait avoir des conséquences fortement déstabilisatrices en encourageant Pékin dans ses ambitions d’affirmation de puissance, notamment en Asie. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 16/05/2017 - 11:36
Exporter vers les sous-capacités europeistes????
On comprend que depuis que les USA ont choisi un Président de combat économique et de reindustrialisation, après la carpette Obama adulée par les medias gauchistes, les Chinois ont besoin de trouver de nouvelles proies...cet état socialiste prédateur à accumule suffisamment de devises étrangères pour investir dans les ports, aéroports et urées moyens de communication complaisamment bradés par les gouvernements gauchistes précédents...la soumission de l'UE, dans cette guerre économique, est exactement du même ordre que celle qui rend l'Europe vulnérable à Daesch! Il faudra bien, un jour, cesser ce syndrome Munichois de collaboration avec les ennemis de l'Europe et rentrer en résistance...