En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 10 heures 11 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 11 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 14 heures 11 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 15 heures 13 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 16 heures 23 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 17 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 18 heures 12 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 20 heures 11 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 13 heures 53 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 14 heures 26 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 15 heures 51 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 19 heures 24 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 21 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Roulette russe

“Si le FN renonce à la sortie de l’euro, je quitte le FN” : coup de pression ou coup de poker de la part de Florian Philippot ?

Publié le 19 mai 2017
Sachant que certains dirigeants frontistes vont lui faire porter le poids de la responsabilité de la défaite de Marine Le Pen au 2d tour de la présidentielle, Florian Philippot est en train de mettre en oeuvre une stratégie où la meilleure défense est l'attaque.
Pascal Perrineau est professeur des Universités à Sciences Po. Il est l'auteur de Cette France de gauche qui vote FN (Paris, Le Seuil, 2017), à paraître le 1er juin. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perrineau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perrineau est professeur des Universités à Sciences Po. Il est l'auteur de Cette France de gauche qui vote FN (Paris, Le Seuil, 2017), à paraître le 1er juin. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sachant que certains dirigeants frontistes vont lui faire porter le poids de la responsabilité de la défaite de Marine Le Pen au 2d tour de la présidentielle, Florian Philippot est en train de mettre en oeuvre une stratégie où la meilleure défense est l'attaque.

Atlantico : “Si le FN renonce à la sortie de l'euro, je quitte le FN”. Avec cette déclaration, Florian Philippot est-il en train d'abattre ses dernières cartes au sein du Front national afin de maintenir la ligne que lui et Marine Le Pen s'étaient fixés durant la campagne ? S'agit-il d'un simple coup de pression de sa part ou d'un véritable coup de poker ? Quel peut être encore son avenir au sein du parti ?

Pascal Perrineau : L'affrontement, à fleurets mouchetés ou plus brutal, entre deux lignes social-nationale et libérale-ultra conservatrice n'est pas nouveau au Front national. Il s'est accentué depuis l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti en 2011 et l'inflexion sociale qui l'a accompagnée. Florian Philippot a incarné, plus que d'autres dirigeants, cette inflexion. Tant que celle-ci a permis de développer une dynamique importante du FN dans les élections intermédiaires des années 2013-2015, la critique s'est faite sur le mode mineur. Mais elle restait présente et s'est exprimée lors des manifestations contre la loi Taubira et au cours de la campagne des élections régionales. Marion Maréchal Le Pen a fait sentir ses désaccords en participant à la mobilisation anti-Mariage pour tous et en promouvant des éléments programmatiques plus libéraux au plan économique lors de la campagne qu'elle a menée en région PACA. Les appréciations sur l'ampleur de la critique à mener contre les institutions européennes et l'euro ont également opposé les dirigeants du FN: certains élus, particulièrement au Sud, ont tempéré le discours anti-euro alors que les élus du Nord avançaient un discours anti-européen et ultra-souverainiste.

Florian Philippot sait que certains dirigeants, faute de pouvoir attaquer directement Marine Le Pen à la suite de son échec électoral au second tour de l'élection présidentielle, vont s'en prendre directement à lui. L'ancrage populaire du parti, la force de ses performances dans des terres comme le Pas-de-Calais et l'Aisne (les deux seuls départements où Marine Le Pen passe la barre des 50% de suffrages exprimés) devraient appeler les éléments les plus critiques de la ligne sociale et anti-européenne à une certaine prudence. Florian Philippot met en oeuvre, quant à lui, une stratégie où la meilleure défense est l'attaque.

Quelles pourraient être les intentions de Florian Philippot, dans un moment où Marine Le Pen paraît affaiblie et où Marion Maréchal le Pen "se retire du jeu" ?

Le départ provisoire de Marion Maréchal-Le Pen laisse le camp opposé à Florian Philippot sans incarnation forte et capable de mener l'assaut. Florian Philippot utilise cette relative faiblesse pour tenter d'asseoir son pouvoir à l'intérieur de l'appareil. Le Front national, du fait de son mode de leadership très personnalisé et concentré autour de la marque "Le Pen", souffre d'un déficit de leaders populaires. Florian Philippot dispose, en revanche, d'une réelle notoriété et d'une forte visibilité médiatique. Il s'agit, pour lui, de transformer ce "capital externe" en "capital interne" susceptible de peser dans les combats intra-partisans à venir et de convaincre la présidente du FN de son poids politique dans l'appareil

A l'inverse, que risque Florian Philippot au sein d'un FN marqué par la défaite ?

Florian Philippot est une cible plus facile à atteindre que la présidente du FN pour toutes celles et ceux qui s'impatientent de constater que le Front national reste une puissance solitaire, frappée d'inefficacité quand il s'agit de franchir la dernière étape: celle du pouvoir. Pour être vraiment menaçé, il faudrait que ses challengers mettent en avant une stratégie alternative crédible, susceptible de convaincre les militants et les cadres que le "plafond de verre" pourrait à terme céder. Pour l'instant, tel n'est pas le cas. Et, comme toujours dans ce type de parti, beaucoup dépend des choix et des revirements que le leader -en l'occurrence Marine Le Pen- décidera d'initier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 15/05/2017 - 07:04
Sex-Symbol
Marion Le Pen est un magnifique ''Sex-Symbol'', aussi attractive que Brigitte Bardot ! Un corps de rêve, une somptueuse crinière blonde... et beaucoup de naïveté dans le discours ! Son niveau culturel et intellectuel est équivalent à celui de son modèle. Remarquons tout de même que s'il y a bien 5 millions d'habitants en PACA, il n'y avait effectivement qu'un peu moins de 2 millions de votants aux Régionales ! Mais, en tant que mère célibataire, divorcée, se présenter comme modèle de la ''famille chrétienne'' est une farce !
cloette
- 14/05/2017 - 20:30
Il faut dire
que Marion est une grosse perte . Une personne douée et remarquable !
Anguerrand
- 14/05/2017 - 17:43
C'est bien Philippot qui a fait perdre MLP
Sans connaissances économiques , il a dirigé contre les militants et l'avis des français le FN vers la défaite, sans compter ses promesses sur les " avancées sociales " irréalisables comme la retraite à 60 ans . Sans lui ou avec MMLP j'aurais voté FN. Macron n'a même pas dit qu'il limiterait l'immigration quand un français sur 5 est d'origine immigrée et musulman. Qu'en disent Ganesha ou vangog qui soutenait ce cretin de Philipippot ?