En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 38 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 7 heures 5 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 17 heures 11 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 17 heures 28 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 6 heures 22 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 13 heures 24 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 15 heures 30 sec
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 16 heures 10 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 16 heures 27 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 58 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 17 heures 29 min
© AFP
© AFP
Objectif renouveau

La République en Marche : le casting des législatives permettra-t-il vraiment d'échapper à la malédiction si française de la confusion entre politique et administration ?

Publié le 12 mai 2017
Au regard du renouvellement concernant les investitures d'En Marche! aux législatives, le renouvellement proposé ne permet pas réellement la scission entre politique et administration.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au regard du renouvellement concernant les investitures d'En Marche! aux législatives, le renouvellement proposé ne permet pas réellement la scission entre politique et administration.

 

Atlantico : Dans une interview donnée à l'hebdomadaire Le Point, le philosophe Allemand, Peter Sloterdijk indique "Voilà bien la preuve que la France possède encore un esprit ouvert à la surprise. Ce qui est déjà un constat remarquable dans un pays où politique et administration se sont confondues depuis cinquante ans et où tout se réglait, précisément, par l'élimination de la surprise : partis puissants, candidats ayant fait carrière dans ces outils en place (....) Ce qu'on peut déduire du succès du « marcheur » Macron, c'est que les Français eux-mêmes ont compris que la France ne pouvait pas continuer dans cette voie sans issue".

Au regard du renouvellement concernant les investitures d'En Marche! aux législatives, en quoi le renouvellement proposé peut il réellement permettre cette scission entre politique et administration ? Le choix des prochains élus de la majorité présidentielle ne peut elle pas, au contraire, aboutir à une plus forte collusion entre politique et administration ?

 

Éric Verhaeghe : On pourra définitivement répondre à cette question quand on connaîtra la totalité de la liste des investitures aux législatives, et plus encore quand on connaîtra la liste des députés élus d'En Marche. A ce stade, En Marche vit en effet sur l'imposture selon laquelle le renouvellement porte sur les candidatures et non sur les élus. C'est évidemment trompeur. Il ne suffit pas de désigner par exemple 50% des femmes dans les candidatures, encore faut-il qu'elles soient élues, ce qui ne se décrète pas. Pour un parti politique, il peut être tentant d'investir les femmes ou les représentants de la société civile dans les circonscriptions non gagnables, et de réserver les circonscriptions gagnables aux proches. On attendra donc les résultats du 18 juin pour répondre complètement à votre question. 

En attendant, on voit bien le risque poindre: sous couvert de la société civile, En Marche a désigné des anciens collaborateurs de cabinet comme Gaspard Gantzer, le communicant de l'Elysée, par ailleurs ancien élève de l'ENA. Dans les Premiers ministrables, on retrouve également des personnalités proche de la technostructure, comme Edouard Philippe, qui est conseiller d'Etat, ou Sylvie Goulard, qui est elle aussi énarque. Mais on pourrait dire la même chose d'Anne-Marie Idrac... Avec ce type de "recrutement" ou de renouvellement, Emmanuel Macron risque de renforcer l'emprise de la technostructure sur la décision politique. 

Mais il y a une autre façon de préparer ce genre de renforcement: celle qui consiste à préparer l'élection de parfaits inconnus qui n'ont jamais exercé de responsabilités, et qui seront démunis face à la technostructure s'ils parvenaient à se faire élire. On ne mesure pas assez le rapport de force au quotidien que l'élite administrative impose aux élus dans l'exercice du pouvoir. Si les élus ne sont pas prêts à y faire face, s'ils ne sont pas rompus à l'exercice, ils sont très vite submergés et c'est finalement la technostructure qui prend le pouvoir. Si l'on prend l'exemple des politiques sectorielles comme celles de l'emploi, on comprend vite que ce sont les fonctionnaires qui les font sans véritable intervention des élus. 

En bout de course, le quinquennat Macron pourrait donc montrer une prise de pouvoir supplémentaire par la technostructure, qui aura plus d'élus et plus de pouvoir. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Semper Fi
- 13/05/2017 - 01:06
Clin d'oeil volontaire ????
En choisissant comme nouveau nom "La République En Marche", en abrégé LREM, Macron a-t-il souhaité faire un clin d'oeil au célèbre UMPS en associant officiellement "Les Républicains - En Marche" ?
p.a.agrati@orange.fr
- 12/05/2017 - 16:06
Législatives
Comme pour les Présidentielles ,je ne voterai pas pour les législatives .
Ces élections sont le bal des faux culs.
langue de pivert
- 12/05/2017 - 14:17
Brigitte : travail fictif ? ☺
Et comme en plus le minet rose va "purger" la fonction publique (les hauts-fonctionnaires) pour en avoir une à sa dévotion ça va saigner ! Si les Français ne dégomment pas ce margoulin en le privant largement de majorité présidentielle ont va en pleine dictature. En plus ce type qui veut "moraliser" la politique (en empêchant par exemple à des élus d'avoir des proches comme attaché parlementaire)... veut donner un vrai statut à la première dame de France qui n'en a jamais eu ! Seulement une coutume à supprimer ! On a jamais vu Mme Merkel avec Monsieur dans les pattes. Mais Brigitte pendant 5 ans on va la voir partout ! Pour craquer l'argent des contribuables ? ☺