En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 58 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 45 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 30 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 14 heures 7 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 16 heures 18 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 52 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 17 heures 13 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 26 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 9 heures 1 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 40 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 38 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 17 heures 45 sec
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Marchera, marchera pas ?

Poker menteur autour de Manuel Valls : le chemin de croix de la gauche, les ambiguités d'En Marche...

Publié le 10 mai 2017
Le casse-tête des législatives se poursuit pour tous les partis, En Marche en tête, avec son lot de surprise, par exemple quand Manuel Valls tente de rejoindre En Marche ! mais ne récupère pas sa circonscription...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le casse-tête des législatives se poursuit pour tous les partis, En Marche en tête, avec son lot de surprise, par exemple quand Manuel Valls tente de rejoindre En Marche ! mais ne récupère pas sa circonscription...

Manuel Valls sera-t-il le premier sacrifié au nom de l'exemple et du renouvellement par  la République en  Marche ? On va le savoir très vite puisque les investitures de la République En Marche devraient être rendues publiques ce jeudi. L'ancien Premier Ministre, s'est autoproclamé candidat  de la Majorité Présidentielle aux législatives dans sa circonscription, après avoir salué le projet de suppression de la taxe d'habitation, "une bonne mesure" et reconnu que "l'impot a créé une rupture entre la gauche et le peuple". Manuel Valls a déclaré que " le parti socialiste est mort, il est derrière nous", mais il n'a pas pour autant été accueilli à bras ouverts dans les rangs d'Emmanuel Macron: il s'est fait remballer et recadrer par toute la "macronie" invitée sur les plateaux de télévision tout au long de la journée et de la soirée."Qu'il fasse acte de candidature comme les 14.000 autres candidats à l'investiture ont lancé à tour de rôle les macronistes historiques Benjamin  Griveaux, Christophe Castaner, François Patriat."En Marche n'est pas  là pour distribuer des pin's pour les législatives", a même lancé d'eux. Et le président de la commission d'investiture d'En Marche , Jean-Paul Delevoye l'a invité sobrement à "déposer sa candidature sur le site internet, la démarche est identique pour tous". Ce matin il a confirmé que Manuel Valls n'a pas postulé et a estimé que l'ancien premier Ministre ne remplit pas forcément les critères exigés par En Marche. Version gauloise de la révolution chinoise qui renvoyait à la base tous les dignitaires en désaccord avec la ligne de Mao ?

A la République En Marche  on ne veut pas croire que "les humiliations se pardonnent plus difficilement que les injures". En tous cas, au grand désespoir de ses amis macroniens qui tentent d'arrondir les angles, on récuse tout passe droit pour celui qui était encore à Matignon il y a moins de six mois! Les amis de l'ancien Premier Ministre (- qui s'est prononcé pour Emmanuel Macron avant le premier tour), s'en émeuvent et questionnent: "Si Emmanuel Macron  est la dernière chance avant le Front National, pourquoi ne pas la saisir"? Il faut dire que  le Président de la République nouvellement élu et l'ancien Premier Ministre ont un lourd contentieux et si Manuel Valls avait été en mesure de bloquer l'ascension d'Emmanuel Macron, il ne s'en serait pas privé, mais ce dernier a été le plus fort, il l'a prouvé, et comment ! En tous cas, si ce psychodrame ne trouve pas d'issue heureuse, les "vallsistes" ne pourront pas chercher refuge au bercail de la rue de Solférino... Au PS  il s'agissait de débattre de la plateforme électorale pour les législatives, "un contrat clair pour la France, une gauche constructive et vigilante" d'après son intitulé . Dans une ambiance particulièrement tendue, le Bureau National a adopté  vingt deux propositions dont l'une stipule clairement le refus du recours aux ordonnances ( que souhaite Emmanuel Macron), et "pas de "suppression de l'impot sur la fortune pour les plus riches" mais une "baisse de l'impôt sur le revenu pour les ménages modestes et les classes moyennes". Les amis de Benoit Hamon n'ont pas réussi à faire inclure l'instauration du revenu universel défendu sans succès par le candidat socialiste pendant la campagne présidentielle. Cette plateforme a de  nouveau été débattue l'après midi au cours de la réunion avec les candidats PS aux législatives. Les socialistes présenteront des candidats dans quelque 400 circonscriptions, les autres ayant été laissées à leurs alliés écologistes et radicaux de gauche . Le Premier Ministre Bernard Cazeneuve (qui n'est pas candidat aux législatives), a invité les candidats à défendre le bilan du quinquennat Hollande). Cette réunion a surtout été l'occasion pour le Premier Secrétaire Jean-Christophe Cambadélis de notifier aux candidats qu'il ne saurait être question de concourir sous la double étiquette PS et En Marche). Et le PS compte présenter des candidats partout où des sortants se revendiqueront d'En Marche ! (qui de son coté présentera des candidats contre les candidats socialistes. Jean-Christophe Cambadélis lui même devra affronter un candidat En Marche dans sa circonscription parisienne). 

Les sortants  comptent sur leur coefficient personnel pour gagner, et de son coté En Marche parie sur la dynamique présidentielle pour l'emporter. Mais à Gauche, ils devront aussi affronter un candidat de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui a réalisé de beaux scores dans des fiefs PS.  Même si la Gauche se veut "constructive et vigilante", ceux qui arriveront à tirer leur épingle du jeu se voient aujourd'hui plus dans l'opposition que dans une future majorité ! Car cette multiplication des candidatures promet des résultats dévastateurs aux candidats socialistes qui iront à la bataille sans chef de file."Ce sera une direction collégiale", a précisé Jean-Christophe Cambadélis. Face au danger d'élimination de la Gauche provoqué par la multiplication des candidatures, notamment dans les circonscriptions où le FN totalisé plus 60% des voix à la présidentielle, (-pour rester en lice au deuxième tour, il faut un nombre de voix correspondant à 12,5% des inscrits), le premier secrétaire a annoncé que Christophe Borgel, le responsable des élections du PS, prendra contact avec tous les autres partis de gauche . Il veut  leur faire prendre conscience du risque couru par les uns et les autres d'être balayés et de se retrouver dans un duel entre le FN et la Droite républicaine pour le deuxième tour des législatives. Les socialistes voudraient tenter d'arriver à une candidature commune dans plusieurs dizaines de circonscriptions situées dans des Hauts de France et le Grand Est. Mais quand on sait que la date limite du dépot des candidatures est le 18 mai, et que la France Insoumise et le Parti Communiste présentent chacun un candidat dans toutes les circonscriptions, (alors que les élus communistes ont permis à Jean-Luc Mélenchon d'être candidat à la présidentielle grâce à leurs parrainages!), la timide initiative socialiste a peu de chances d'aboutir. Comme s'il fallait laisser l'explosion des partis traditionnels aller à son terme, avant une reconstruction future..

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/05/2017 - 08:38
Valls, Hollande, Macron ont un grand point en commun...
Grâce aux medias à la botte, ils ont tous échappé à leur bilan commun! Gageons que si le bilan avait été bon, la presse gauchiste aurait faut campagne sur l'expérience de ces hommes du passé gauchiste, plutôt qu'enfumer les gogos sur leur improbable virginité politique retrouvée (même Flamby est sur les starting-blocks pour reprendre du service au lit de la France...premier ministre de Macron?...)...un vrai tour de passe-passe gauchiste comme l'affectionnent les socialistes depuis un siècle...ça, c'est de l'expérience qui dure, dure...dur, dur!
sauvegarde
- 11/05/2017 - 04:36
petit valls
soyez pas méchant il a une pension alimentaire à payer tout de même
assougoudrel
- 10/05/2017 - 16:16
Il pourra retourner en
Espagne où il avait été élu "Homme de l'Année".