En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 12 min 2 sec
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 2 heures 53 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 9 heures 29 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 10 heures 34 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 2 heures 33 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 3 heures 39 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 6 heures 10 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 6 heures 33 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 10 heures 10 sec
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 11 heures 7 min
© REUTERS / Neil Hall
© REUTERS / Neil Hall
Retournement ?

Brexit : le moment du remords est-il arrivé dans l'opinion publique britannique ?

Publié le 05 mai 2017
La publication d'un premier sondage en défaveur du Brexit dans le Times sucite beaucoup d'espoir dans le camp des vaincus au Royaume-Uni. C'est le signe d'un second tour décisif lors du quel ils souhaitent renverser la tendance.
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La publication d'un premier sondage en défaveur du Brexit dans le Times sucite beaucoup d'espoir dans le camp des vaincus au Royaume-Uni. C'est le signe d'un second tour décisif lors du quel ils souhaitent renverser la tendance.

Dans un sondage réalisé par Yougov pour le Times, 45% des citoyens britanniques indiquent être défavorables au Brexit, contre 43% qui y sont encore favorables. Dans un contexte d'élections législatives, quel est l'état de l'opinion au Royaume Uni ?

Bruno Bernard : Les sondages post élections ou référendums ne veulent pas dire grand-chose mais ils font les gros titres. De plus la configuration dans laquelle il a été réalisé est différente avec des élections législatives prévues pour le 8 Juin suite à l’annonce surprise de Theresa May du 18 avril. Le problème avec la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne est qu’elle va être le résultat d’une négociation qui s’annonce rude et qu’il est à l’heure actuelle totalement impossible de savoir quelle forme cette sortie va prendre. L’idée de "hard Brexit", qui n’est que la sortie pure et simple du Royaume de l’Union sans exceptions, peut faire inquiéter mais comment imaginer le Premier ministre britannique entamer une négociation en assouplissant d’entrée sa position, il ne lui resterait alors pas beaucoup d’atouts dans sa manche. Inquiétude, incertitude, tous les ingrédients sont réunis pour que l’opinion publique doute et pourtant les élections à venir s’annoncent comme triomphales pour le Premier ministre en place et ce n’est pas le retour en politique de Tony Blair qui devrait y changer quelque chose.

Ne peut-on pas voir un risque de confusion entre la portée référendaire du Brexit, et les prochaines élections ? En quoi ces deux questions pourraient elles semer le trouble chez les électeurs ?

Il existerait une possibilité de confusion entre ces deux questions si un parti politique menait une campagne indiquant qu’il reviendrait sur le résultat du référendum de 2016 et s’opposerait à la sortie du pays de l’Union. Toutefois ce n’est pas le cas, même les adversaires les plus acharnés du Brexit que sont les Libéraux Démocrates en ont accepté le principe et font campagne en se présentant comme le seul parti capable d’empêcher une vague conservatrice à la Chambre des Communes à Westminster. 

Pour Theresa May, quels sont les principaux enjeux du scrutin ?  

Ils sont au nombre de trois :

Renforcer son autorité politique sur le pays et son parti. Une victoire large sera le signe que le peuple britannique lui aura confié le mandat nécessaire pour mener le pays vers la sortie de l’Union européenne.

Reprendre des sièges aux nationalistes écossais afin d’éloigner la perspective d’un second référendum d’indépendance.

Installer le Parti conservateur au pouvoir pour une décennie car le Parti travailliste semble aujourd’hui incapable d’offrir une alternative crédible sous la direction de Jeremy Corbyn et ne semble pas en mesure d’en fournir une avant plusieurs années. En cela il n’est pas très éloigné des problèmes du Parti socialiste français.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tananarive
- 03/05/2017 - 10:09
Brexit.
Rien n'a commencé et pour le moment il n'y a aucune mesures restrictives prises envers l'Angleterre, et seul la chute de la Livre prédit ce qui va se passer.
Anouman
- 02/05/2017 - 20:35
Brexit
Ce qui prouve bien qu'à force de marketing anti-brexit on finit par faire changer une partie de l'électorat, sans doute les moins décidés. Parce que pour le moment ils n'ont pas à s'en plaindre.
ikaris
- 02/05/2017 - 14:09
D'où parles tu camarade ?
Les sondages n'existent pas, seul le vote fait fois et il a déjà eu lieu. Il sera répété pour les législatives mais dans tous les cas avec une option aussi divisée il me semble pertinent de dire que l'européisme a du plomb dans l'aile et qu'à minima il s'agit d'annuler de nombreux transferts de souveraineté ... donc les européistes qui veulent nous enivrer avec leur verre à moitié plein feraient bien de se poser les vraies questions. Ceci dit je ne vois pas pourquoi on interviewe un Hidalgo boy sur le sujet !