En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 8 heures 37 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 10 heures 18 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 13 heures 48 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 14 heures 26 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 15 heures 51 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 16 heures 19 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 16 heures 39 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 17 heures 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 17 heures 53 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 9 heures 5 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 10 heures 46 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 15 heures 59 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 16 heures 28 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 17 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

Ces questions que le parcours de l'auteur de l'attentat des Champs-Elysées devrait nous faire nous poser sur la prison en France

Publié le 01 mai 2017
Pour la sécurité des Français, la priorité réside aujourd'hui dans une réflexion sur le rôle de la prison et dans une redéfinition des moyens réels en personnel de réinsertion.
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la sécurité des Français, la priorité réside aujourd'hui dans une réflexion sur le rôle de la prison et dans une redéfinition des moyens réels en personnel de réinsertion.

Le 20 avril au soir, un Gardien de la Paix a été sauvagement assassiné sur l’avenue des Champs- Elysées à Paris. Aussitôt dans ces temps troublés, on a conclu à un attentat islamiste.

Loin de moi l’idée de me substituer aux enquêteurs pour savoir qui il était et ce qu’il pensait, je souhaiterais faire réfléchir au fait que l’auteur de ce crime ait passé 14 ans en prison et qu’il avait 39 ans !

Qu'est-ce qui a donc été fait avec cet individu pendant toutes ces années de condamnations diverses et de présence dans les geôles de la République ? Car que disent les politiques et les médias à la population ? On va trouver les criminels, on va les punir, les mettre en prison et vous pouvez donc dormir tranquilles. Ensuite, lorsqu’il y a récidive, que le délinquant devient même un criminel, les mêmes nous expliquent qu’il nous faut construire de nouvelles prisons car ainsi, tous ceux qui doivent y aller auront de la place et on ne sera pas obligés de les en sortir prématurément. A l’occasion on assure au peuple que la politique pénale sera intransigeante et que les peines seront sévères. Force restera à la loi !

Postures hiératiques, discours musclés, mesures draconiennes annoncées, tout est fait pour rassurer la population. Il est impératif de dire enfin aux Français que, loin de les protéger, les pratiques actuelles fragilisent la sécurité des personnes. La vérité, elle est facile à comprendre, ceux que l’on envoie en prison en ressortent, tous, un jour ou l’autre. La prison ne protège donc la population que si l’on peut s’assurer que du travail positif a été réalisé en prison pour préparer leur réinsertion dans la société. Or depuis des années, et, en ce qui me concerne, depuis vingt ans, je ne cesse de dire que c’est l’inverse qui se passe, à savoir que la plupart du temps, puisque rien n’a été fait en prison pour réparer, réformer, la majorité des détenus sort dans un plus mauvais état que lors de leur entrée. Le problème n’est donc pas de multiplier les peines de prison et les places dans les centres de détention, mais de mettre l’accent sur la réinsertion, c’est-à-dire la préparation de la sortie, puisque, je ne répéterai jamais assez, tout le monde sort un jour de prison ! Les hommes d’entreprise, qui ont connu la prison, regroupés hier dans le groupe Mialet, travaillant aujourd’hui avec Pierre Botton dans "Ensemble contre la récidive", ont tous dit la même chose, ils ont connu l’incarcération et ont vu ce qui s’y passait mais on ne veut pas les entendre. Il est de bon ton de parler des conditions physiques de la détention, des rats comme des barbelés, de la nourriture comme de la télévision considérée par les commentateurs comme un luxe merveilleux, mais tout cela est d’importance négligeable, ce n’est pas l’essentiel, même si cette précarité odieuse a des influences psychologiques notables. Non, il faut absolument se pencher en priorité sur le programme de travail du détenu pour préparer sa réinsertion dans la société et donc repérer les cas qui relèvent d’un traitement psychiatrique lourd des autres.

Pour quelqu’un qui a passé à 39 ans 14 années en incarcération, il est clair que c’est un danger pour la société s’il n’a pas purgé sa peine dans des conditions de soins correspondant à ceux d’un institut psychiatrique. Certes, la prison coûte moins cher qu’un asile, mais il n’est pas bon pour la société de mettre en prison des personnes qui doivent d’abord être soignées ! La prison ne peut pas, ne doit pas, devenir l’annexe des asiles réservés aux nécessiteux, ce qu’elle a fini par devenir au cours du temps avec la lâcheté des sourds. Nous avons tous parlé, nous nous sommes engagés, et ce n’était pas facile pour nous de revenir sur ces années douloureuses, ni pour nous, ni pour nos familles, mais c’est cette surdité des politiques et des médias qui a conduit un soir un illuminé récidiviste à tirer sur des policiers en en tuant un. Qu’il se réclame de Daesch ou pas, c’est d’abord pour nous tous un habitué des cellules dont on n’a pas mesuré la radicalisation durant 14 ans ! Et pour nous qui avons habité entre ces murs nous n’en sommes pas étonnés. Arrêtez donc de mentir aux Français, vous ne les protégez pas en incarcérant n’importe comment, vous les protègerez en changeant les conditions physiques et psychologiques des prisons et en préparant les retours des condamnés dans la société.

Tous les professionnels de la prison, et en particulier ceux, admirables, des services de réinsertion et de probation le diront : il y a un grand nombre de délinquants qui ne demandent qu’à se réinsérer dans la société et pour lesquels la prison est, au contraire, un moment d’écartement d’avec leurs proches qui est contraire à l’objectif. Pour ceux-là, le ressort psychologique qui va les remettre dans le droit chemin est l’affection de leurs proches et leur capacité à communiquer avec eux. Il faut donc réfléchir aux conditions d’incarcération qui vont le permettre et c’est tout l’effort de Pierre Botton et de son association depuis dix ans. Tout ceci suppose aussi contacts avec éducateurs, apprentissages, accès à la culture, tout ce qui est positif pour la sortie doit pouvoir rentrer dans la prison et présenter le "dehors" comme désirable. Pour d’autres, en fait une minorité, la société est un mal qu’il faut combattre et la multiplication des années d’isolement augmente leur dangerosité, les conduisant peu à peu à la folie, y compris islamique. Pour la plupart ils relèvent de la psychiatrie et ne pas vouloir en convenir pour des raisons budgétaires est absurde. Pour la protection des Français aujourd’hui, la priorité ne peut pas être un programme de construction de prisons, même si la rénovation de notre appareil carcéral est une réelle nécessité, c’est le rôle de la prison sur lequel il faut réfléchir et les moyens réels en personnel de réinsertion qu’il faut redéfinir. Renforcer les services de réinsertion et de probation, constituer des véritables entités psychiatriques dans les centres de détention, voilà les véritables enjeux pour l’avenir. Assez de démagogie honteuse ! Il y a suffisamment de personnes compétentes, anciens détenus, visiteurs de prisons, observateurs de prisons, services administratifs pour qu’enfin la voix de la raison se fasse entendre et que l’on arrête les postures et les coups de menton inefficaces et mensongers.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires