En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 8 min 26 sec
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 1 heure 52 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 14 heures 51 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 18 heures 26 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 19 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 50 min 23 sec
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 1 heure 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 2 heures 23 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 14 heures 33 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 17 heures 3 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 18 heures 55 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 19 heures 30 min
Tartuffes...?

Web, parodie et censure : l’indignation à dimension variable des médias

Publié le 06 mars 2012
Le monde des médias avait fait ses gorges-chaudes de "l’affaire" des suppressions par l’UMP de comptes détournés de Nicolas Sarkozy sur Twitter. Journalistes et responsables socialistes avaient crié à la "censure" et au droit à la caricature sur le Web. Moins de deux semaines plus tard, le ton a changé et les médias se font beaucoup plus discrets pour dénoncer la fermeture à la demande du PS du compte parodique de François Hollande.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le monde des médias avait fait ses gorges-chaudes de "l’affaire" des suppressions par l’UMP de comptes détournés de Nicolas Sarkozy sur Twitter. Journalistes et responsables socialistes avaient crié à la "censure" et au droit à la caricature sur le Web. Moins de deux semaines plus tard, le ton a changé et les médias se font beaucoup plus discrets pour dénoncer la fermeture à la demande du PS du compte parodique de François Hollande.

Y'aurait-il deux poids, deux mesures dans le traitement médiatique de cette campagne préssidentielle ? La suppression (dans l’indifférence générale) de la page parodique de « François Mollande », avatar humoristique sur Facebook du candidat socialiste, pose des questions sur la neutralité du Web politique.

A gauche comme à droite, la tradition du Web se veut potache et volontiers subversive. Les attaques politiques prennent du coup des allures humoristiques : la participation au débat politique se fait par le biais de la parodie et du second degré.

Mais si le parti socialiste la joue défenseur de la liberté de parodier et pourfendeur de la censure… lorsque la victime de cette parodie est Nicolas Sarozy, le parti à la rose est beaucoup plus frileux lorsqu’il s’agit de voir son candidat se faire ridiculiser par des internautes facétieux.

Le PS a donc réclamé (et obtenu) le retrait par Facebook de la page parodique de François Mollande et de sa timeline qui revenait avec humour sur le parcours virtuel de ce « candidat normal ». Des saillies plus ou moins drôles… qui n’ont pas fait rire du côté de la rue de Solférino.

Mais s’il y a une forme de « tartufferie » (le mot est parait-il revenu à la mode) à faire au mois de mars ce que l’on combattait en février, le PS ne fait in fine que défendre les intérêts de son candidat en faisant retirer une page désobligeante pour un François Hollande médiatiquement sanctifié.

Mais que font alors les journalistes ? On avait cru comprendre ces dernières semaines que le parti présidentiel s’était transformé en commissariat stalinien à l’information stalinien pour avoir demandé la fermeture de comptes Twitter détournant l’identité de Nicolas Sarkozy…

Les journalistes de France et de Navarre ne semblent pourtant pas s’émouvoir de la censure manifeste du parti socialiste qui a cloué le bec en deux heures aux pitres de l’UNI, le syndicat étudiant de droite qui était derrière cette parodie bon enfant. Liberté de parodier à sens unique ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gg39
- 06/03/2012 - 16:16
Vérités sur les déficits et la dette
les dégâts de la décentralisation
http://ecofrance.free.fr/SIVECA/
le Gône
- 06/03/2012 - 11:17
Mais c'es bien sur....
Et même pas nouveau..l'enfariné comme son illustre "papa Mitterand le menteur " ne supporte pas l'humour, juste les louanges et la flagornerie outranciere, en bon socialiste qu'il est!! En cela Sarko a bien raison de le traiter de tartuffe, mais ce jeu va se retourner contre lui, si ce n'est deja le cas,Allez souvenez vous en Mai faites ce qu'il vous plais, et votez Sarko, vous n'allez tout de même pas mettre a la tête de notre pays cette "couille molle " de flanby.
xm
- 06/03/2012 - 11:14
Et au département du Nord
Un agent sans histoire a été révoqué sans preuves matérielles car il dénonçait un management par la terreur cachant de l'incompétence.

De plus, bien qu'il ait annulé la révocation d'agents publics ayant participé à des trafics de stupéfiants, le juge administratif rejette systématiquement et automatiquement les requêtes de l'agent.

Cela ne se voit habituellement que dans des états soit autocratiques soit exotiques.

C'est une garve violation des libertés fondamentales et de la Démocratie. Et la presse locale n'a jamais réagi. Pourquoi?

De même, pourquoi la justice n'applique-t'elle pas la jurisprudence dans ce cas concret?

Le livre "Rose Mafia" et l'interview de G. dalongeville, son auteur, par Médiapart peut donner un début d'explication.

Voila ce que sont capables de faire des grands démocrates PS.

L'ex agentdu département est dans l'exclusion sociale de leur fait. Voila la justice sociale du PS.