En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 19 min 30 sec
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 4 heures 18 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 7 heures 35 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 8 heures 14 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 jour 51 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 2 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 7 heures 55 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 21 heures 9 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 22 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 1 jour 1 heure
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
Candidat particulier cherche parlementaire particulier

Macron président ? Le rude casse-tête de la composition d’un gouvernement En Marche pour aller aux législatives

Publié le 28 avril 2017
Élu président de la République, le premier défi d'Emmanuel Macron sera de nommer un Premier ministre à la fois capable d'incarner le renouveau, tout en ayant de l'expérience, et qui soit apte de faire campagne jusqu'aux législatives.
Arlette Chabot, née le 21 juillet 1951 à Chartres, est une journaliste et animatrice de radio et de télévision française.Après avoir travaillé chez France Inter et TF1, elle intègre France 2 en 1992, où elle occupe différents postes à responsabilités :...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arlette Chabot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arlette Chabot, née le 21 juillet 1951 à Chartres, est une journaliste et animatrice de radio et de télévision française.Après avoir travaillé chez France Inter et TF1, elle intègre France 2 en 1992, où elle occupe différents postes à responsabilités :...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Élu président de la République, le premier défi d'Emmanuel Macron sera de nommer un Premier ministre à la fois capable d'incarner le renouveau, tout en ayant de l'expérience, et qui soit apte de faire campagne jusqu'aux législatives.

Atlantico : Candidats au second tour des élections présidentielles, Emmanuel Macron est en tête des sondages pour remporter les présidentielles. Dans l'optique de former une majorité à l'Assemblée, quelles sont les difficultés que pourraient rencontrer l'ancien ministre de l'Economie ?

Arlette Chabot : La première décision importante, voire déterminante, pour Emmanuel Macron, s'il est élu, sera le choix du Premier ministre. Il a déjà indiqué que ça devrait être un homme ou une femme qui incarnerait le renouvellement tout en ayant une expérience politique. C'est très important évidemment de savoir si c'est quelqu'un qui vient de la gauche, de la droite ou du centre. C'est déterminant car, au fond, ce Premier ministre sera choisi pour conduire, en principe, la campagne législative pour que le Président nouvellement élu ait une majorité. Seront de même importantes les nominations de cette première équipe gouvernementale. C'est le premier acte scruté, observé par les Français. Cette première équipe doit refléter les choix, les intentions et la méthode du gouvernement du président de la République. En ce qui concerne l'équipe d'Emmanuel Macron, on peut se poser plusieurs questions sur leurs parcours personnels et leurs orientations politiques. On peut se demander si cette équipe sera une équipe de transition, en attendant le résultat des législatives qui pourrait modifier l'équipe gouvernementale ensuite, ou une équipe définitive. 

Emmanuel Macron n'est-il pas contraint par une injonction contradictoire, ayant besoin de soutiens aussi bien à droite et de gauche, mais en restant astreint à un besoin d’ambiguïté, pour éviter de repousser ces mêmes électeurs par des personnalités trop clivantes ?

Il y a un impératif contradictoire : c'est le renouvellement et l'expérience. Vous ne pouvez pas avoir, aux législatives, que des candidats novices, des gens qui découvrent la politique. Il faudra, demain, composer une nouvelle majorité dans l'Assemblée avec des députés d'En Marche qui seront capables de tenir la commission des Finances, d'être rapporteur général du Budget et d'occuper des fonctions importantes à l'Assemblée. Il ne peut pas y avoir que des personnalités nouvelles sans expérience. Et avoir trop de personnes qui ont déjà exercé des fonctions, qui ont été déjà élus ou sont des sortants, risque de l'affaiblir. C'est la raison pour laquelle, au fond, sur les personnes qui gouverneront avec lui demain, il y a un certain flou. Si des gens de droite le rallient, il devra certainement être prêt à élargir et modifier ses plans. Emmanuel Macron va devoir choisir une équipe qui lui donnera une majorité. Il y a une tradition : la "photo de famille" du premier gouvernement, formé au lendemain de l'élection présidentielle, où chacun est content d'être là aux côtés du président de la République. Mais celle-ci risque de frapper les Français. Combien de visages seront connus par un grand nombre de Français ? Combien seront inconnus, mais pourront incarner le renouvellement ?

En lieu et place d'un élargissement, un renouvellement des visages en se basant sur une ligne politique centriste pourrait-elle être suffisante pour former une telle majorité ?

Je dirais surtout central. Au fond, ce que va chercher Emmanuel Macron, qui dispose déjà de soutiens à gauche et au centre, c'est la droite. Encore une fois, tout va dépendre de la majorité sur laquelle le nouveau Président de la République pourra s'appuyer. Est-ce que ce sera une coalition soutenue par plusieurs groupes parlementaires ? Est-ce qu'il y aura un groupe qui sera très portant ? On est dans l'inconnu. Encore une fois, il devra rallier compétence et expérience. Au-delà de son élection, ce sera ce premier rendez-vous qui sera déterminant pour son quinquennat. Cette élection se déroule dans des conditions exceptionnelles ; il y a une recomposition qui doit être faite, et qui doit être incarnée. Mais la tâche sera d'autant plus dure pour Emmanuel Macron car il devra former un gouvernement paritaire de quinze ministres, ce qui complique encore ses choix. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
doray jacqueline
- 26/04/2017 - 18:17
Un femme d'expérience
comme premier Ministre : Ségo est libre puisqu'elle a pris un rateau à l'ONU et avec Bibi ça va être la joie.
tapio
- 25/04/2017 - 21:09
15 ministres, pas un/une de plus
(ou plutôt pas une/un pour causer le macron-language). Déjà un problème de parité, c'est un nombre impair. Alors 7 hommes + 7 femmes + 1 LGBT ? Mais ça va bêler chez les Zoophiles, stigmatisés pour leurs préférences sexuelles. Plus, de la diversité : du noir euh pardon de l'homme.femme de couleur, de l'arabe. Un jaune aussi en plus peut-être pour changer ? Bon, le renouvellement : des gens qu'on a jamais vus à la télé, mais quand même un peu sinon ils ne seront pas élus. Ensuite un subtil équilibre centre droit / centre gauche / gauche / droite / écolos. Ensuite (d'abord ?), récompenser les fidèles, ils ne se contenteront pas des sandwiches de la Rotonde. Et puis les gourous protecteurs, les attali bergé drahi levy minc cohn, ou leurs envoyés spéciaux. Et les représentants des religions : un sunnite un chiite un protestant un boudhiste un catholique (ah finalement non erreur pas de catho beuark), un raélien peut-être. Et puis la société civile. Sans oublier stéphane et matthieu. Bon, finalement, c'est pas 15 ministres qu'on aura, c'est 150.
vangog
- 25/04/2017 - 20:27
Et si Macron prenait Flamby comme premier Sinistre?...
Vous imaginez? Une alternance à la russe (ou à la turque) entre l'adolescent attardé et le vieux vicieux...les Français entubés deux fois par les mêmes, et sans vaseline...Ouille-Ouille-Ouille!