En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 3 min 26 sec
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un homme a été placé en garde à vue
il y a 2 heures 29 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 3 heures 52 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 7 heures 20 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 8 heures 14 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 9 heures 22 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 20 heures 8 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 20 heures 52 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 22 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 35 min 34 sec
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 3 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 4 heures 16 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 9 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 20 heures 33 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 21 heures 43 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 23 heures 53 sec
© Reuters
© Reuters
Gribiche

Les Français, ces veaux instrumentalisables à toutes les sauces ? Comment une bonne partie des élites politiques en sont venues à mépriser leurs électeurs

Publié le 28 avril 2017
La déclaration de Bernard Cazeneuve ciblant François Fillon et Marine Le Pen, vendredi, pourrait bien être le signe d'un mépris à l'égard d'une population vue comme facilement influençable.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La déclaration de Bernard Cazeneuve ciblant François Fillon et Marine Le Pen, vendredi, pourrait bien être le signe d'un mépris à l'égard d'une population vue comme facilement influençable.

Atlantico : Vendredi 21 avril , le Premier ministre Bernard Cazeneuve à accusé ceux qui voudraient "exploiter sans vergogne la peur et l’émotion à des fins exclusivement politiciennes", en visant clairement François Fillon et Marine Le Pen, suite à l'attentat des Champs Elysées. Une telle déclaration n'est elle pas le signe d'un mépris à l'égard de la population, feignant de croire que les électeurs se laisseraient influencer aussi facilement ? 

Eric Verhaeghe : Cazeneuve cherche clairement à cliver, comme Sarkozy préconisait de le faire en son temps à l'approche du premier tour. Pour le coup, si quelqu'un fait de la tactique électorale, c'est bien lui! Face à un premier tour où Fillon et Le Pen pourraient virer en tête, le gouvernement a besoin de remettre du clivage et de l'opposition droite-gauche. De fait, compte tenu de la sociologie de la gauche actuelle, le clivage repose volontiers sur un implicite ou un "suggéré" largement fondé sur du mépris social. D'un côté, une gauche rationaliste, généreuse, maîtresse de ses passions, qui seraient apte à lutter dignement contre le terrorisme. De l'autre, une droite obscurantiste, proche de ses émotions, de ses passions, dont les discours politiques seraient guidés par des pulsions pour ainsi dire animale. On retrouve ici, mais inversés, les stéréotypes qui structuraient le discours politique il y a un siècle. A l'époque, la gauche était la force du prolétaire proche de la bête. L'ironie de l'histoire veut que cette décomposition sociologique se soit retournée et que le peuple soit désormais de droite. Les techniques utilisées pour le flétrir n'ont toutefois pas changé. 

De la même façon, les Français peuvent-ils "ignorer" ce sujet en allant voter comme le suggérait un éditorial du Monde vendredi 21 avril en indiquant  "A deux jours du premier tour de la présidentielle, les Français ne doivent pas céder à la panique ni s’en remettre aux candidats qui prônent la loi du Talion" ? 

La citation est jolie, puisqu'elle émane d'un journal qui s'est transformé en une sorte de feuille de propagande bienpensante sous l'influence de ses propriétaires. Le Monde, avec son Decodex, avec ses prises de positions de plus en plus binaires, concentre l'expression du mépris social en France. Il est, parmi les journaux subventionnés, le vaisseau-amiral de l'ordre établi. Cet éditorial n'a donc rien de surprenant : il déploie une analyse tout entière fondée sur la conviction qu'il faut défendre un système et un gouvernement en place qui exprimeraient la rationalité, la lumière, la vérité scientifique, contre un peuple archaïque, relevant de l'Ancien Testament, une sorte de vieille tribu guidée par des pulsions. Dans cet univers, tout est dans l'implicite, dans le non-dit, dans l'entre-les-lignes. Il faut décoder que ceux qui accèdent à l'intelligence ne peuvent évidemment voter ni pour Le Pen ni pour Fillon. Le seul choix raisonnable est celui de Macron. Cette technique de manipulation propagandiste est vieille... comme le monde. 

Outre ces questions, quels sont ceux qui ont été le plus méprisés par les "élites" au cours de ces dernières semaines, entre les partisans de Sens commun, voire les électeurs potentiels de Jean Luc Mélenchon ? 

Il serait en fait amusant d'établir une sorte de cercles concentriques des plus méprises jusqu'aux moins méprisés dans l'esprit bobo. Incontestablement, les électeurs du Front national, et la frange catholique conservatrice de Sens commun s'est attiré des foudres de la bienpensance, probablement les plus violentes. Dans un second cercle, je placerais volontiers le mouvement Debout la France, avec qui les médias subventionnés n'ont jamais été tendres, y compris à droite. Dupont-Aignan l'a d'ailleurs bien fait remarquer en lisant les messages reçus de Serge Dassault, l'appelant à collaborer avec la droite et à retirer sa candidature. Ce faisant, il a souffert des mêmes formes d'accusation qu'un Asselineau ou un Cheminade. Ultimement, n'oublions pas le mépris profond des bienpensants pour la pensée libérale libertarienne qui rejette l'équation française entre l'Etat et le bien commun. Etre libéral, c'est largement s'exposer aux foudres de ceux qui considèrent que le rationalisme fait mauvais ménage avec la libre concurrence. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 23/04/2017 - 09:04
CHUTE LIBRE...
En quelques décennies et vu la dérive de son journal, Beuve-Méry doit se retourner dans sa tombe. On est passé du respect et de la diffusion de l'information à un pilonnage de propagande. Autrefois le meilleur, le Monde est devenu par son parti pris, ses procédés, sa mauvaise foi(la prétendue détox n'étant qu'une propagande au carré!) et sa hargne la référence du pire. Le dernier service que son fondateur pourrait rendre à ce journal, c'est de revêtir l'armure du Commandeur...
lemillanh
- 23/04/2017 - 08:20
IL Y EST LOIN LE TEMPS
de Hubert Beuve Mery respecté par le Général et la feuille de choux d'aujourd'hui les leçons de moral de ce pouvoir agonisant sont pathétiques je me souviens encore de la décision de F Hollande de lerver l'etat d'urgence le 14 juillet dernier et dans la soirée se produisait le massacre pire que la prise de la bastille et on confie les renes du pays à des gens aussi ineptes j'ai peur....
bern4243
- 23/04/2017 - 08:02
c'etait hier ; et les médias vous expliquent comment voter?
Dans un contexte particulièrement tendu en raison de la menace terroriste et de possibles violences redoutées par la police, un rassemblement organisé par des syndicats et des étudiants a dégénéré, à la veille du premier tour du scrutin.

La manifestation «Premier tour social», qui aurait rassemblé environ 2 000 personnes à Paris le 22 avril, selon les organisateurs, a viré à l'affrontement en cours d'après-midi.

Les forces de l'ordre, déployées en nombre, ont été prises pour cible par des individus, pour la plupart cagoulés, qui les ont ciblées avec des projectiles, notamment des fumigènes et des bouteilles. La police a rétorqué en envoyant du gaz lacrymogène pour disperser les activistes.