En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

03.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 28 min 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 1 heure 45 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 2 heures 25 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 3 heures 9 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 4 heures 14 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 4 heures 54 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 5 heures 23 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 5 heures 48 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Justice
Garde des Sceaux

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

il y a 7 heures 38 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 47 min 43 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 2 heures 7 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 2 heures 36 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 5 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 5 heures 38 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 5 heures 56 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 6 heures 38 min
décryptage > International
On ne change pas un Ottoman qui gagne

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

il y a 8 heures 55 sec
© Mike Segar / Reuters
© Mike Segar / Reuters
Principes de gestion

Prendre des décisions rapidement sans se planter : la méthode du patron d'Amazon est-elle vraiment à la portée de tout le monde ?

Publié le 19 avril 2017
Jeff Bezos, le patron de l'entreprise Amazon a révélé trois astuces de management pour prendre des décisions rapidement. Si certaines d'entres elles sont très pratiques, il faut que les entreprises qui veulent les adopter aient la flexibilité nécessaire pour réagir en cas d'erreurs.
Aurore Haas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancienne consultante chez McKinsey & Company et directrice de projets au sein de General Electric, Aurore Haas est professeure de Stratégie et de Knowledge Management à Skema Business School. Ses travaux de recherche portent en particulier sur la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeff Bezos, le patron de l'entreprise Amazon a révélé trois astuces de management pour prendre des décisions rapidement. Si certaines d'entres elles sont très pratiques, il faut que les entreprises qui veulent les adopter aient la flexibilité nécessaire pour réagir en cas d'erreurs.

Atlantico : Jeff Bezos, le directeur d'Amazon suit trois principes pour pouvoir prendre des décisions rapidement. L'une des choses est de ne pas attendre d'avoir toute les informations pour prendre une décision, accepter de ne pas être d'accord avec tout le monde et accepter que des accords ne sont pas toujours possibles. En quoi est-ce que ces trois principes permettent de prendre de bonnes décisions rapidement ? 

Aurore Haas : La première question que l’on pourrait se poser, c'est de savoir si ces trois principes peuvent s’appliquer dans toutes les situations. Pour que ces principes fonctionnent, il faut que l'organisation sache s'adapter en cas de mauvaise décision. L'entreprise doit être agile et avoir mis en place des processus d'apprentissage de type "Test and learn" (tester et apprendre de ses erreurs). C'est un préalable à mettre en avant. Pour les autres, les entreprises plus lentes, qui ont du mal à apprendre de leurs erreurs, qui n'acceptent pas l'expérimentation, ce type de processus peut conduire plus rapidement à l'échec. Dans le cas d'une entreprise agile, ces trois règles peuvent cependant être intéressantes.

Ces règles ne sont pas très innovantes. Jeff Bezos veut avoir 70% de l'information avant de prendre une décision, cela renvoie avant tout à la règle des "80-20", c’est-à-dire que les responsables estiment pouvoir prendre une décision dès lors qu'ils possèdent 80% des informations nécessaires. Les 20% restants correspondent à des redondances par rapport à ce que le manager sait déjà. C'est un niveau de détail supplémentaire qui n'est pas décisif. Cette règle est utilisée depuis 20 à 30 ans dans le management des entreprises. Les consultants l'utilisent souvent. Après, pourquoi utiliser ce seuil, c'est un autre sujet. En fait, cela correspond au principe de Pareto qui date de la fin du 19ème siècle. La règle "70-30" pour Jeff Bezos et « 80-20 » de façon générale est testée depuis longtemps par la recherche.

La règle sur le désaccord correspond plus à une invitation à l'adresse des managers à être plus attentifs aux apports de leurs collaborateurs et être plus ouverts. Mais un bon manager le fait régulièrement. Il ne pense pas détenir toute la vérité et tient compte de l’avis des collaborateurs qui sont plus proches du terrain et de la réalité de l'entreprise. Ce principe permet entre autres d'éviter des phénomènes de type "groupe think", c’est-à-dire, des réflexions d’équipe où le conformisme de la pensée domine. Ce phénomène mène à moins d'innovation et de créativité.

La dernière règle est assez étonnante parce qu'elle dit également que : "au lieu de discuter, si un accord est impossible, allez voir la hiérarchie". Ce n'est pas une révolution non plus dans la mesure où c'est ce qui se fait dans la plupart des entreprises. Quotidiennement, quand il y a un souci entre les équipes, qu'il y a une décision à prendre, on se réfère aux managers. C'est cependant l'occasion de se poser la question de savoir si l'accès aux managers est facile. De plus, les différentes équipes au sein d'une entreprise doivent faire attention à ne pas surcharger les managers avec ce type de prise de décision. Les managers n'ont pas à arbitrer constamment entre les différends entre les équipes, cela peut leur prendre du temps et amener une moins bonne prise de décision.

 

Est-ce que cette méthode de management est à la portée de tous ? Dans quels cas peut-elle s'avérer efficace et dans quels autres cas elle peut s'avérer contre-productive pour une entreprise ? 

Pour que cette méthode fonctionne, il faut être attentif à plusieurs principes. Tout d’abord, l'entreprise doit être en mesure de réagir rapidement en cas de mauvaise décision. L'agilité au sein d'une entreprise ne s'improvise pas. L’entreprise doit repenser sa culture interne. Des processus d'apprentissage doivent être mis en place. L’entreprise doit notamment pouvoir apprendre des erreurs commises afin de rebondir. Dans ce cadre, les personnes qui prennent les mauvaises décisions ne seront pas nécessairement sanctionnées. On leur laissera le temps de tester de nouvelles idées. Après, tout dépend de l'enjeu de la prise de décision. Celui-ci est intimement lié au secteur de l'entreprise. Il ne faut pas oublier qu'une entreprise comme Amazon est située dans le commerce en ligne, la distribution, le pire serait qu'un colis ne soit pas livré à temps ou à la bonne personne. On est loin des secteurs qui touchent à la sécurité ou à la santé, où des vies peuvent être en jeu. Là, la rapidité ne doit pas l'emporter au détriment de la réflexion. Les chantiers d'Areva ou les décisions prises pour les hôpitaux sont deux situations complètement différentes et la prise de décision dans ce cadre nécessite de prendre le temps de la réflexion. Les conséquences d'une mauvaise décision peuvent-être beaucoup plus graves dans ces contextes, et on ne comprend les conséquences des décisions que des années plus tard. 

Peut-on distinguer une différence de style dans le management de grandes entreprises françaises et américaines ? Les entreprises françaises utilisent-elles ces mêmes méthodes pour bâtir leur succès ?

Il y a de grandes différences dans le management entre les entreprises américaines et françaises. Cela s'applique par exemple pour le rapport à la hiérarchie, le rôle que peut jouer le groupe dans la prise de décision. Sans aller jusqu'aux Etats-Unis, les Français ont un style bien particulier par rapport à leurs voisins européens. En France, la prise de décision sera très hiérarchique alors qu'aux Pays-Bas, on est plus dans le consensus. Cela ne veut pas dire pour autant que ces principes de management ne peuvent pas s'appliquer dans des entreprises françaises. Elles gagneraient à être plus réactives et plus agiles, en particulier dans les nouvelles technologies. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires