En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe dévoile les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 17 min 34 sec
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 1 heure 12 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 2 heures 35 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 3 heures 42 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 5 heures 3 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 5 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 57 min 18 sec
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 1 heure 47 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 3 heures 15 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 5 heures 43 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 6 heures 9 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 7 heures 5 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 9 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

Les Arvernes : Emmanuel Macron ou le lourd héritage socialiste en matière de sécurité

Publié le 18 avril 2017
Les récentes attaques terroristes à Londres et Stockholm illustrent à nouveau le risque terroriste en Europe, et notamment en France, ainsi que les liens croissant entre "l’islamo-délinquance" et "l’islamo-terrorisme". Et on peut se demander si les vieilles recette socialistes sont la solution à tous ces nouveaux dangers.
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les récentes attaques terroristes à Londres et Stockholm illustrent à nouveau le risque terroriste en Europe, et notamment en France, ainsi que les liens croissant entre "l’islamo-délinquance" et "l’islamo-terrorisme". Et on peut se demander si les vieilles recette socialistes sont la solution à tous ces nouveaux dangers.

Les récentes attaques terroristes à Londres et Stockholm illustrent à nouveau le risque terroriste en Europe, et notamment en France, ainsi que les liens croissant entre "l’islamo-délinquance" et "l’islamo-terrorisme"

Emmanuel Macron a présenté récemment son projet pour la sécurité intérieure avec trois idées force : créer 10.000 postes supplémentaires dans la police et la gendarmerie ; orienter les forces de sécurité vers une police de la sécurité quotidienne qui serait dotée d'un pouvoir d’amende sur les infractions du quotidien ; la lutte anti-terroriste serait renforcée par la création d’un état-major anti-terroriste placé auprès du Président de la République

Comme sur de nombreux autres sujets, Emmanuel Macron conçoit sa politique de sécurité à l’image des quinquennats socialistes de Lionel Jospin et François Hollande en remettant au goût du jour la police de proximité et en recrutant massivement des effectifs. La politique anti-terroriste, quant à elle, se limite à la création d’une nouvelle structure à l’Elysée qui n’est pas administrativement en charge de la conduite opérationnelle de la sécurité intérieure. En réalité, le programme sécuritaire d’Emmanuel Macron est doublement classique et socialiste, sans idées neuves et concrètes pour améliorer la sécurité du quotidien et lutter efficacement contre le terrorisme.

Cet amateurisme dans la réflexion sur un sujet stratégique doit susciter de l’indignation, mais aussi de l’inquiétude car le principal candidat à l’élection présidentielle n’a jamais assuré aucune fonction régalienne, ni tenu aucune responsabilité pour assurer la sécurité du pays.

La question des moyens juridiques en matière de lutte anti-terroriste n’est ainsi pas abordée par le candidat d’En Marche. Or, l’état d’urgence a été reconduit jusqu’en juillet 2017, date à laquelle la question de la prolongation se posera à nouveau. Or, aucune sortie « sèche » ne peut être envisagée, sans que lui soit substitué un régime de pouvoirs juridiques renforcés pour la lutte anti-terroriste. De nombreux magistrats, au premier rang desquels le vice-président du Conseil d’Etat en novembre 2016, ont appelé à mettre fin à l’état d’urgence au principe qu’un tel contexte juridique, lié à un régime d’exception, ne peut se concevoir dans la durée dans une démocratie. Certes, mais encore faut-il garantir l’obtention de moyens juridiques aux forces de sécurité pour lutter efficacement contre le terrorisme ! 

Sur ce sujet, Emmanuel Macron ne propose aucune idée, se contentant d’appeler à la création d’une nouvelle structure de coordination à l’Elysée. Encore une fois, le candidat d’En Marche se présente dans la filiation « hollandienne », assumant que les lois votées par la majorité socialiste (la loi sur le renseignement de juillet 2015, celle contre le terrorisme du mois de juin 2016 et, plus récemment, celle sur la sécurité publique de février 2017) suffisent en termes d’arsenal législatif. 

Or, les lois du quinquennat de François Hollande sont loin de suffire en raison du niveau élevé de la menace car ces diverses dispositions ne remplacent pas les mesures que l’état d’urgence met à disposition des autorités : assignations à résidence, perquisitions administratives, contrôles d'identité et fouilles de véhicules, fermetures des lieux de réunion, et contrôle systématique aux frontières. La menace va considérablement s’accroître dans les prochains mois en raison du retour probable, en France, d’une partie des 700 djihadistes Français partis en Syrie, ainsi que des premières sorties de prison d’individus radicalisés sur notre territoire. Plus largement, ce sont près de 5.000 Européens, actuellement en Syrie, qui pourraient revenir sur le territoire européen, appelant plus largement à une réponse sécuritaire de Bruxelles sur laquelle le candidat Macron est également absent.

Quant à la sécurité du quotidien, Emmanuel Macron défend le retour à la police de proximité, conçue par Lionel Jospin en 1997, soit il y a vingt ans, et qui eût pour effet de faire augmenter la délinquance de près de 17% en cinq ans.

A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, dans une campagne confisquée par la multiplication des « affaires », les Français seraient en droit d’obtenir un vrai débat sur la politique de sécurité du pays. Il faut concevoir prioritairement une politique anti-terroriste d’ampleur avec les moyens juridiques adaptés, c’est-à-dire en grande partie ceux liés à l’état d’urgence (perquisitions administratives notamment). A ce titre, il faut disposer d’une garde à vue d’un mois pour évaluer la dangerosité des individus radicalisés. Quant à la sécurité du quotidien, alors qu’Emmanuel Macron retrouve les accents de l’assouplissement pénal défendu par François Hollande et Christiane Taubira, la droite doit défendre un vrai projet de réarmement pénal, notamment par le rétablissement des peines plancher et la majorité pénale à 16 ans.

Pour l’heure, alors que le logiciel proposé par Emmanuel Macron est la reprise de la politique de sécurité de Lionel Jospin, il est temps que la droite retrouve le chemin de la campagne pour faire entendre ses idées et sa différence sur un sujet aussi stratégique que la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cavalier26
- 19/04/2017 - 14:30
Avec un peu d'intelligence...
Avec un peu d'intelligence tout un chacun qui a l'idée de voter Macron devrait, avant de voter, relire la phrase que j'ai copiée dans cet article. Tout est dit!

"Cet amateurisme dans la réflexion sur un sujet stratégique doit susciter de l’indignation, mais aussi de l’inquiétude car le principal candidat à l’élection présidentielle n’a jamais assuré aucune fonction régalienne, ni tenu aucune responsabilité pour assurer la sécurité du pays."
A coté de cela son programme c'est avant tout la continuation de Hollande. On connait le résultat. Votez Fillon c'est plus sur.
PLATYPUS
- 19/04/2017 - 11:50
Macron
Je ne connais personne voulant voter pour lui, autour de moi ça va de tête à claque à énervant !
Archeboc
- 19/04/2017 - 07:52
Emmanuel Hollande
De plus en plus asservi à son ancien maître !