En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

02.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

06.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Faut-il défendre le "droit au blasphème" ou la liberté d'expression ?

06.

Les deux risques majeurs du coronavirus : une crise économique mondiale et un séisme géopolitique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Non, la France n'est pas la Thuringe : voilà pourquoi la droite ne PEUT pas s'allier à l'extrême droite !

06.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 4 heures 32 min
light > Sport
Biathlon
Emilien Jacaquelin champion du Monde de poursuite
il y a 5 heures 16 min
pépites > Faits divers
Déboires d'arrière cuisine
Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco
il y a 6 heures 4 min
pépites > Justice
Conséquences
Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski et sa compagne en garde à vue
il y a 7 heures 48 min
décryptage > Economie
Vidéo Betbeze

Bourse, le coronavirus est derrière nous

il y a 8 heures 30 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le général de Gaulle a su que la France devait être une République couronnée par les urnes pour pérenniser la grandeur de la Nation

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Le choix cornélien de la Manif pour Tous et de la France de Johnny Hallyday : suivre la révolte des classes populaires ou rejoindre l’alliance des bourgeoisies

il y a 9 heures 26 min
décryptage > International
Back to 1962

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

il y a 10 heures 45 min
décryptage > High-tech
Danger sur nos données

Le piratage informatique chinois nous menace, les marchands de données personnelles aussi

il y a 11 heures 23 min
pépites > Politique
Municipales
Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris
il y a 5 heures 8 min
pépite vidéo > Sport
Système D
Confiné à cause du coronavirus, il court un marathon... dans son salon
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Politique
Il a besoin d’une boussole...

Macron se plaît à déplorer « l'affaiblissement de l’Occident ». Mais connaît-il seulement le sens de ces mots?

il y a 7 heures 38 sec
décryptage > International
Poker

Les Etats-Unis et "l'art" incertain de la dissuasion nucléaire

il y a 8 heures 14 min
rendez-vous > Culture
Atlantico Lettres
Soif de père
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Comment le mauvais traitement médiatique de l’information scientifique pollue le débat sur le glyphosate et menace l’avenir de l’agriculture

il y a 9 heures 20 min
décryptage > France
Entretien avec ...

Gabrielle Cluzel : "Les bourgeois, ce sont les autres"

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Culture
Culture

Pessimisme de l’intelligence : Aamin Maalouf, du naufrage du Proche-Orient à celui des civilisation

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Economie
Virus éco

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

il y a 11 heures 1 min
décryptage > Politique
Nostalgie

Y-a-t-il encore des hommes et femmes politiques armés pour la violence des temps ?

il y a 11 heures 37 min
© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
Une de plus

Sens commun : la polémique dont la droite n'avait pas besoin dans la dernière ligne de la présidentielle

Publié le 21 avril 2017
L'ancien ministre Dominique Bussereau a critiqué la possible intégration du mouvement Sens commun dans un gouvernement proposé par François Fillon.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien ministre Dominique Bussereau a critiqué la possible intégration du mouvement Sens commun dans un gouvernement proposé par François Fillon.

Pourquoi Dominique Bussereau s'en est-il pris si violemment à Sens Commun, qualifiant l'annonce faite par François Fillon d'inclure certains de ses membres dans son gouvernement de "faute" ?

Serge Federbusch : François Fillon s'appuie sur l'électorat catholique de province, c'est grâce à lui qu'il n'est pas descendu en dessous de 16%, qu'il n'a pas sombré et n'est pas sorti de la circulation il y a environ trois semaines. Il est obligé de donner des gages à ces militants qui ont aussi organisé en grande partie le rassemblement clé du Trocadéro. C'est un point de passage obligé pour Fillon. Ce qu'on peut dire, c'est qu'il est difficile dans une présidentielle d'exclure qui que ce soit. Dominique Bussereau, si je me souviens bien, avais soutenu Juppé. Ce qui prouve que la coalition autour de François Fillon reste extrêmement fragile et qu'elle sera prête à éclater au lendemain du premier tour s'il n'est pas au second tour. 

Ces alliances à droite n'ont-elles pas toujours existé ? Christine Boutin était par exemple déjà au gouvernement Chirac…

Oui, et de toute façon et même ensuite il est normal de s'ouvrir pour former une majorité. Ce que l'on peut dire, c'est que dénoncer Sens commun est stupide. Il serait normal qu'ils fassent parti d'un éventuel gouvernement. Une telle critique prouve qu'ils n'ont pas totalement rallié Fillon et qu'ils préparent un éventuel échec au premier tour pour pouvoir lui dire que c'est parce qu'il a trop droitisé sa campagne qu'il n'est pas élu. Entre autres choses évidemment, avec les affaires… C'est donc déjà l'ouverture du tableau des bouc-émissaires pour la défaite. Cela étant, du côté de Fillon, il est certain que s'ouvrir à Sens commun c'est bien, mais il ne faut pas s'ouvrir qu'à Sens Commun ! Il me semble qu'il le contrebalance en susurrant qu'il prendra François Baroin en tant que Premier ministre. 

Baroin est assez laïcard, franc-maçon : il s'agit bien d'équilibrer, comme c'est toujours le cas quand on crée des alliances. Il équilibre donc entre une frange un peu laïque avec une frange plus catholique, plus conservatrice et un peu réac avec Sens Commun. Le fait que les autres refusent cet espèce d'alliance montre qu'ils n'adhèrent que très mollement à l'entreprise et à la candidature de Fillon à quelques jours du scrutin et qu'ils sont prêts à chercher des boucs-émissaires en cas de défaite. 

Maintenant ce qui est quand même étonnant, c'est que Sens Commun est – en particulier sur les sujets sociétaux – très à droite. Ce qui peut sembler étrange dans le discours de Fillon, c'est de le voir campé sur des positions et tout à fait fermé à d'autres alliances avec le Front National alors qu'il ne répugne pas à s'allier avec Sens Commun qui sur bien des sujets est plus à droite que le Front National. 

Sens Commun est une fraction, une sensibilité comme une autre de la droite, et la voir rejetée n'a pas de sens. 

 

Justement, ne peut-on pas considérer que la droite s'abîme à vouloir trouver une ligne homogène débarrassée de ses particularismes et familles traditionnelles ?

Abîmé, je ne sais pas ce que cela veut dire… Ce qui est certain, c'est que Sens Commun, ils n'ont tué personne ! Ce ne sont pas des gens infréquentables, et ils ont donc le droit d'avoir leurs positions sur la procréation assistée pour autrui ou autre. Jeter des anathèmes sur eux est inutile, ce qui aurait été intéressant, c'est de dire que l'axe de la majorité de Fillon est trop déséquilibré en faveur de Sens Commun. Là cela aurait eu du sens. 

Sens Commun sont, on le sait, issu de la Manif pour Tous. Ce sont des positions d'électorat catholique provincial, proche de ce que défend Fillon. On sait qu'ils représentent 10% de l'électorat en France et 20% de l'électorat de droite. C'est une sensibilité importante, et il serait complètement suicidaire de la part de Fillon de s'en passer. Critiquer le fait qu'il prenne 2 ou 3 ministres issus de Sens Commun, cela n'a pas de sens, c'est absurde. 

Maintenant ils pourraient critiquer en disant qu'ils ont une part trop belle, ou encore (ce qu'ils ne font pas) mettre en cause ce courant comme un parti dans le parti. En quoi est-ce que ce courant qui se prétendait apolitique s'est de plus en plus politisé au point d'être à même de rentrer au gouvernement. Cela, ce serait pertinent. Mais un rejet en bloc tel qu'il est fait de Sens Commun au sein du gouvernement est absurde.

A l'UDI, il existait depuis longtemps déjà les chrétiens démocrates, qui avaient une sensibilité proche de Sens Commun maintenant. Comme la société française a évoluée sur les positions sociétales, en allant plus vers la gauche et la reconnaissance du mariage homosexuel etc., on retrouve ces chrétiens plus à droite que naguère. Mais ils ne font rien d'autres que de tenir le discours classique des chrétiens démocrates.

Quelle est la différence avec les autres courants ?

La différence c'est qu'il s'agit d'un mouvement nouveau, d'un mouvement qui s'est affirmé dans la rue, ce qui n'est pas tout à fait la culture de la droite. C'est un mouvement qui passe donc parfois pour une assemblée d'agitateurs. C'est plus leur méthode, celle qui pousse les gens dans la rue à gueuler dans des manifestations monstres que la droite ne connait pas dans sa culture que leur discours qui gêne certains membres de la droite aujourd'hui. Dans le passé, il n'y a que deux précurseurs dans l'histoire de la droite : en 68 pour soutenir De Gaulle et en 84 pour l'école libre. Sens Commun est la réédition de la manifestation de 1984, mais de manière plus pérenne. 

Leur jeter des anathèmes est idiot, mais encore une fois, il serait plus intéressant de voir s'ils n'occupent pas trop de place au sein de l'organigramme de l'équipe de François Fillon. Ils auraient pu le faire, et ne le font pas que parce qu'ils ont autre chose derrière la tête, et qu'ils veulent déjà se démarquer de François Fillon avant la défaite.

Ce n'est pas une question d'idéologie ?

Ils n'ont aucune idéologie! Personne ne serait capable, à commencer par Bussereau de ce qu'est l'idéologique de Bussereau. Les giscardiens n'ont jamais eu de colonne vertébrale en politique : ils tapent un coup à droite, un autre à gauche… Giscard fut d'ailleurs le premier à inventer l'ouverture etc. Ce sont des invertébrés politiques, et demander de l'homogénéité est chez eux pure hypocrisie, car il s'agit en gros de se positionner en cas de victoire d'Emmanuel Macron. Et se pose donc pour Fillon plus que jamais l'idée d'un programme commun de la droite, au risque de subir ce que subit le Parti Socialiste aujourd'hui. Car sinon ils ne reviendront plus au pouvoir même s'ils sont majoritaires dans le pays. Toute cette affaire ne montre en fait qu'une chose en creux : c'est que si Fillon perd, les Républicains vont évidemment exploser.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

02.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

06.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Faut-il défendre le "droit au blasphème" ou la liberté d'expression ?

06.

Les deux risques majeurs du coronavirus : une crise économique mondiale et un séisme géopolitique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Non, la France n'est pas la Thuringe : voilà pourquoi la droite ne PEUT pas s'allier à l'extrême droite !

06.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 18/04/2017 - 19:56
Agacinsky
Que je sache les Décroissants et une certaine gauche appelée "les poissons roses" eux ne sont jamais sollicités.
l'enclume
- 18/04/2017 - 11:48
Tous pourris, certains plus que d'autres
http://www.causeur.fr/affaires-fillon-macron-traitement-mediatique-43804.html
jurgio
- 18/04/2017 - 10:52
Pour ne pas relancer un compte à rebours angoissant (-19)
Dehors les ectoplasmes de gauche ! La Gauche a tellement débilité les Français qu'ils ont honte de se réclamer du catholicisme qui a formé pendant plus d'un millénaire le pays où nous vivons. Un début d'erdoganisme en cours ? Alors que des gouvernements ineptes ouvrent les .... pour une secte assassine qui a déconstruit, vandalisé et ratatiné un Moyen-Orient jadis prometteur.