En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 2 heures 9 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 3 heures 6 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 16 heures 10 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 17 heures 56 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 21 heures 44 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 22 heures 58 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 3 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 5 heures 29 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 15 heures 59 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 17 heures 24 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 18 heures 53 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 22 heures 19 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 1 jour 21 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment les "voyous" finissent par gagner et par “privatiser” certaines banlieues

Publié le 16 avril 2017
Les musulmans français sont-ils en pleine régression par rapport à la promesse d’un « islam français » bien intégré qui s’annonçait dans les années 70 ? N’avons-nous plus que des « quartiers perdus de la République » ? Un grand connaisseur de l’islam politique dans le monde interroge une praticienne de terrain de confession musulmane, en colère contre les dérives et les travers de la politique de la ville. Extrait de l'ouvrage "Et tout ça devrait faire d'excellents Français" de Naïma M'Faddel et Olivier Roy, publié aux Editions du Seuil (2/2)
Olivier Roy est un politologue français, spécialiste de l'islam.Il dirige le Programme méditerranéen à l'Institut universitaire européen de Florence en Italie. Il est l'auteur notamment de Généalogie de l'Islamisme. Son dernier livre, Le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Roy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Roy est un politologue français, spécialiste de l'islam.Il dirige le Programme méditerranéen à l'Institut universitaire européen de Florence en Italie. Il est l'auteur notamment de Généalogie de l'Islamisme. Son dernier livre, Le...
Voir la bio
Naïma M'Faddel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les musulmans français sont-ils en pleine régression par rapport à la promesse d’un « islam français » bien intégré qui s’annonçait dans les années 70 ? N’avons-nous plus que des « quartiers perdus de la République » ? Un grand connaisseur de l’islam politique dans le monde interroge une praticienne de terrain de confession musulmane, en colère contre les dérives et les travers de la politique de la ville. Extrait de l'ouvrage "Et tout ça devrait faire d'excellents Français" de Naïma M'Faddel et Olivier Roy, publié aux Editions du Seuil (2/2)

Olivier Roy : Vous nous avez mis en garde contre une vision fantasmée des « jeunes de banlieue », considérés comme une sorte de classe ou de génération en soi dangereuse. Vous avez plutôt insisté sur sa relégation dans les quartiers et sur ses difficultés subjectives et objectives pour s’intégrer dans la société plus vaste. Pourtant, cette vision, nous l’avons vu, est un des principaux prismes d’approche de la question « musulmane » en France. Dix ans après les émeutes de 2005, trente ans après la Marche des Beurs. Où en est-on ?

Naïma M'Faddel : Je me souviens de ce dimanche 30 octobre 2005 où je faisais le tri dans mes dossiers professionnels. Quelques jours plus tard, je quittais le poste de chef de projet en développement social et urbain, que j’occupais depuis quatre ans à Trappes, pour une nouvelle fonction et de nouvelles missions sur la ville de Mantes-la-Jolie. J’ai reçu alors un appel de la directrice générale adjointe de la ville, qui m’invitait à une réunion de crise avec le maire et le sous-préfet : la flambée de violence suite à la mort de deux jeunes, Zyed et Bouna, électrocutés trois jours plus tôt dans un transformateur électrique de Clichy-sous-Bois, menaçait de s’étendre à d’autres villes. Poursuivis par des policiers, les deux adolescents avaient trouvé refuge dans ce transformateur, où ils avaient été électrocutés. En prévention, nous mettons immédiatement en place une veille avec les animateurs et les éducateurs des quartiers. Ils patrouillent en soirée. Sur Dreux, on enregistre quelques voitures brûlées et surtout beaucoup de feux de poubelles, rien de comparable à d’autres banlieues.

Très vite, nous nous rendons compte que les coupables de ces actes sont des gamins de douze à quatorze ans, que la surenchère médiatique excite. Les animateurs en ont attrapé quelques-uns en possession de bouteilles d’essence ; ils prétendent avoir juste envie de voir leur ville citée dans le journal télévisé… Je ne dis pas cela pour excuser ces violences, mais pour comprendre leur origine. Ces événements me rappellent la désespérance des agriculteurs, mais eux peuvent manifester avec violence, ou encore celle de ces pêcheurs incendiant le Parlement de Bretagne et trouvant de la compréhension chez les Français. Les uns et les autres sont des enfants de la République, qui leur reconnaît le droit de protester et de revendiquer, bien évidemment sans violence. Mais quand les citoyens « dérapent », tous n’ont pas le même sort juridique et médiatique. Force est de reconnaître que certains sont plus stigmatisés que d’autres, en fonction de leurs origines. Et souvent aussi bien plus durement sanctionnés. Zyed et Bouna se sont cachés pour fuir la police. Pourquoi ces enfants ont-ils eu peur de ceux qui sont censés les protéger ? Je ne parle pas des délinquants qui ont leurs propres raisons de fuir pour échapper aux forces de l’ordre, mais de jeunes qui n’avaient, d’après l’enquête, rien à se reprocher. Le discours irresponsable de nos politiciens est regrettable car, encore une fois, ils se distinguent par leur manière sommaire et lapidaire d’analyser ces événements, de monter les Français les uns contre les autres, de désigner les « jeunes étrangers coupables », de renvoyer ces jeunes à une supposée « appartenance »…

Et puis on parle bien évidemment de l’islam qui serait derrière ces émeutes. C’est trop facile : point d’islamistes ici ! Les policiers des Renseignements généraux rejoignent notre constat de terrain : ces émeutes sont le fait de jeunes Français qui ne sont, dans leur immense majorité, pas des délinquants. Ces derniers n’ont aucun intérêt à ce qu’on vienne déranger leur business éventuel… Si parmi les émeutiers se trouve une majorité issue de l’immigration, ils sont bien de nationalité française. C’est donc aussi un problème bien français, qu’on évacue par des discours sur « l’islam » pour éviter d’y regarder de près. La police est particulièrement prise à partie par les émeutiers. Et ce n’est pas la première fois. Le téléspectateur peut alors prendre toute la mesure de la défiance dont les forces de l’ordre souffrent de la part des jeunes habitants des quartiers populaires. Beaucoup de rancoeurs, des années de rancoeurs, des tonnes de haines cumulées. Raisons invoquées : les contrôles de police à répétition, les bavures qui restent impunies, les humiliations… D’accord. Mais les pompiers ? Quelles sont les justifications qu’on trouve pour s’attaquer à ceux qui sauvent des vies humaines au péril de la leur ? Ce n’est pas acceptable qu’ils soient la cible de violence dans les quartiers : pourtant, cela fait des décennies que ça dure, que ça augmente même. Comment le tolérer ? On dit : il faut sensibiliser, expliquer, informer. Mais ça fait des années qu’on le fait ! Non, le comportement de ces jeunes, souvent mineurs, doit être sanctionné, et les parents doivent être rappelés à leurs responsabilités. Ceux qui commettent ces agressions sont connus : il est temps de réagir et d’arrêter de leur trouver des excuses. Il ne faut pas oublier que les attaques répétées contre les forces de l’ordre entraînent un sentiment de toute-puissance chez eux, puisque leurs agressions freinent l’intervention des policiers. C’est ainsi que les voyous finissent par gagner et par privatiser leur territoire, en en faisant un espace de non-droit pour la République. J’imagine le sentiment de ces pompiers vis‑à-vis des quartiers. Comment leur tenir un discours qui leur demande d’être compréhensifs, qui minimise leur souffrance d’être accueillis ainsi et du même coup la gravité de ces actes ?

Extrait de l'ouvrage "Et tout ça devrait faire d'excellents Français" de Naïma M'Faddel et Olivier Roy, publié aux Editions du Seuil 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pepenene
- 16/04/2017 - 16:23
Quels voyous?
Sous un régime de gôche, les voyous n'existent pas.
Tout juste des sauvageons, et encore, du bout des lèvres!!
Ex abrupto
- 16/04/2017 - 16:19
La malhonneteté journalistique
L'expression dans cet article"...où ils avaient été électrocutés"... formellement exacte aurait toutefois plus judicieusement et plus précisément être remplacée par "...où ils se sont electrocutés..." qui ne laisse pas induire une intention de les électrocuter. Ces malheureux gamins ont été victimes de leur propre bêtise et inculture. Ce n'étaient pas les mises en garde sur le danger de penetrer dans ces enceintes qui manquaient.
Deudeuche
- 16/04/2017 - 12:31
D'où la fuite des Français "de souche" loin de ces
Quartiers.