En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Mondial 2018 de foot : deux affaires de corruption présumées

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 15 heures 5 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 15 heures 43 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 23 heures 12 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 23 heures 23 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 23 heures 44 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 1 jour 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 1 jour 30 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 15 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 17 heures 27 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 20 heures 21 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 23 heures 5 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 23 heures 35 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 1 jour 26 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 1 jour 30 min
© AFP
© AFP
Taubira, le bilan c'est maintenant

Blocage de Fleury-Mérogis : pourquoi la situation dans les prisons est explosive

Publié le 14 avril 2017
Lundi soir, la prison de Fleury-Mérogis a été bloquée, pendant quelques heures, par ses surveillants qui protestent contre leurs conditions de travail. La situation dans les prisons françaises est très préoccupante.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi soir, la prison de Fleury-Mérogis a été bloquée, pendant quelques heures, par ses surveillants qui protestent contre leurs conditions de travail. La situation dans les prisons françaises est très préoccupante.
Le 26 janvier 2017, BFMTV annonce : "l'action de la justice est peu ou pas satisfaisante pour deux-tiers des Français". Dans cette enquête de l'INSEE auprès de 15 000 Français de 15 ans et plus, 64% d'entre eux sont mécontents de la justice ; seul un Français sur 5 approuve Mme Taubira. 4e année de suite à plus de 60% de mécontents - qui voient juste, car depuis des années, par petites touches, des informations méconnues et vite oubliées montrent que la justice française s'effondre. En voici la chronique.
 
• Pénitentiaire 1 - le calvaire des surveillants
 
Aujourd'hui, les surveillants sont insultés, rossés, menacés de mort et traqués sur les réseaux sociaux. Hors des prisons, on file les gardiens jusqu'à domicile. "Je sais où tu habites, sifflent des détenus... où travaille ta femme, à quelle école vont tes enfants". On les intimide par vengeance, ou pour qu'ils laissent passer la drogue et les portables. 
Désormais, les agressions : en avril, un surveillant de Fresnes est lynché devant chez lui par trois ex-détenus (dents cassées, 21 jours d'ITT). Peu avant, devant la prison de Bois-d'Arcy, une surveillante est molestée ; des voyous lui crachent dessus et la menacent. En avril toujours, un détenu plante une fourchette dans le cou d'un gardien du Val de Reuil. En janvier, un détenu de la prison d'Orléans-Sarran menace d'égorger une gardienne et une infirmière avec un couteau. 
 
Suite à l'assassinat, en janvier, d'un prisonnier (meurtrier lui-même), étranglé et le crâne fracassé par deux tueurs récidivistes, des gardiens de Vendin-le-Vieil, d'Annœullin, Sequedin, Arras, Fleury-Mérogis et du Havre, dénoncent les meurtres et prises d'otages en prison.
 
A Strasbourg, en novembre passé, des surveillants alertent : "La population pénale est toujours plus vindicative... les radicalisés sont mélangés aux autres... Notre quotidien : agressions, tuberculose, punaises, cafards, souris..." En septembre, des gardiens bloquent la prison de Maubeuge : un détenu violent a voulu étrangler un de leurs collègues. 
 
Ainsi de suite, du fait de voyous grisés par les propos du candidat socialiste, M. Benoît Hamon, qui veut "sortir de la culture de la détention" et par ceux de la "contrôleuse des lieux de privation de liberté", Mme Adeline Hazan, angoissée par "des lois de plus en plus restrictives" (pour les bandits) et par "le recul des droits fondamentaux" (des criminels).
 
• Pénitentiaire 2 - chaos dans les prisons
 
Récemment, le directeur de l'administration pénitentiaire claque la porte : la pétaudière-pénitentiaire devient plus ingérable encore du fait des constantes interférences des idéologues entourant (encerclant ?) le Garde des sceaux. Ces derniers mois en effet :
 
- Deux mutineries à Valence dans une prison neuve, explosion de violence et meutes de voyous cagoulés ravageant et incendiant tout, surveillants molestés et caméras de surveillance détruites (2 millions d'euros de dégâts...),
 
- A la prison de Vivonne, les syndicats déplorent que "l'autorité est en partie détruite" car "l'administration donne tout aux détenus".
 
- Emeutes aussi aux prisons de Vivonne, d'Osny, de Saintes, de Longuenesse, avec incendies, ravages et "détenus ivres" (l'alcool est interdit en prison...).
 
Ainsi, dans les prisons françaises, en 2017 : 
 
On se fait la guerre : "Poissy : guerre de territoires à la prison centrale" ; idem à Condé-sur-Sarthe : embuscades entre gangs, détenus lynchés, etc.
On s'évade : "Un passeur irakien s'évade de la prison de Béthune" (il escalade un grillage durant sa promenade). A Perpignan "Un détenu se fait passer pour un autre et sort par la grande porte".
On trafique des stupéfiants - "Le boss dirigeait le trafic depuis sa cellule" ("important trafic de stupéfiants" au centre pénitentiaire de Vezin).
On se fait livrer par drone - Deux portables livrés par drone à la prison d'Annœullin (Nord),
On escroque - "Val d'Oise : le détenu escroque 136 personnes âgées depuis sa cellule d'Osny". Il dispose (en prison...) de "13 téléphones portables en quatre mois".
On fait son cinéma - "Il tourne un clip de rap en prison avec un téléphone".
 
• Justice 1 - l'écœurant laxisme
 
- En décembre 2014, trois bandits séquestrent et molestent un couple de Créteil, les couvrent d'injures antisémites. Les voyous sont inculpés de "vol en réunion et avec arme", "séquestration et extorsion suivie de violences, en raison de l'appartenance à une religion, etc." : on va droit à la Cour d'assises. Or en décembre 2016, le juge d'instruction supprime toute référence à l'antisémitisme.
- Nîmes : "Le duo avait fracturé 230 voitures". Il reconnaît les faits, mais est laissé en liberté.
- "Condamné pour le braquage de la boulangerie". Tulle, vol avec violence... 2 ans avec sursis. Le braqueur sort libre du tribunal.
- Deux rues de Juvisy-sur-Orge ravagées par une horde sauvage portant barres de fer, machettes et marteaux. Pour un motif obscur, l'expédition fracasse 25 véhicules, saccage halls d'immeubles, appartements et terrifie les habitants du lieu : sursis et "travaux d'intérêt général". Les voyous sortent libres du tribunal.
- "Bobigny : il attaque des policiers au couteau et ressort libre du tribunal". Dealer notoire, poignard à lame de 20 cm., tentative caractérisée d'homicide : 8 mois avec sursis.
- Alfortville "deux bandes s'affrontent à la batte et au couteau" un jeune "se fait massacrer" de 8 coups de couteau. Paniquée, sa mère déménage. Les voyous arrêtés "ont été relâchés".
 
Désormais, de sabotage de la loi en érosion des peines, la justice applique la "composition pénale" à des braquages. Rappel : cette procédure vise les contraventions et délits de moins de cinq ans de prison : menaces verbales, abandon de famille, vol simple, outrages, sévices contre animaux, etc. Dispensé de prison, le coupable fait un travail non rémunéré et rétribue la victime. Là, on l'applique à des crimes voués à la Cour d'assises ! 
 
• Justice 2 - la pétaudière judiciaire
 
Les médias parlent de "couacs". Mais ce sont moins des fausses notes, que des craquements d'un échafaudage qui croule. Exemples.
- Janvier 2017 à Nantes : "des magistrats boycottent l'audience de la rentrée solennelle" : manque de moyens... vacances de postes... délais à rallonge... justiciables frustrés : les magistrats n'en peuvent plus. Peu après, à Fleury-Mérogis, les juges d'application des peines sont en révolte, pour les mêmes motifs. On les comprend car :
- En décembre à Créteil, un détenu s'évade du tribunal en sautant du box après sa condamnation (3e évasion de ce type à Créteil en 3 ans, car "les salles d'audience ne sont pas aux normes de sécurité"). Peu avant (Cour d'assises du Loiret) "l'accusé comparaissait libre : il s'enfuit avant le verdict".
 
- Violences : au tribunal d'Evry en février, une jeune enragée assène deux coups de tête au procureur, après avoir roué la plaignante de coups.
- Pire encore : "De plus en plus de détenus relâchés devant l'impossibilité de s'expliquer devant un juge"... "L'absence d'escorte pénitentiaire vire au feuilleton ubuesque". En France, "20% des détenus ne peuvent être présentés au juge faute de moyens humains". Là bien sûr, la loi exige de libérer le prévenu. En France, en 2015, "Un tribunal sur six a dû libérer un détenu non jugé" selon la procédure prévue. 
 
Cela résulte de l'échec, la décennie passée, de la réforme des extractions de détenus, de la prison au tribunal. Ainsi, des individus parfois dangereux sont élargis et peuvent persévérer dans le crime. Tel Nassim, 20 ans, incarcéré en février 2016 pour "tentative d'assassinat" (un blessé grave) et libéré en janvier 2017 suite à (encore) une bavure judiciaire.
Comment sauver la justice ? Que les candidats à la présidentielle scrutent le modèle du Vaucluse. "Ces dernières années, tous les braquages ont été renvoyés aux Assises". Tarif, 10 ans de réclusion. Résultat en 2016 ? 23% de braquages en moins dans le département.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 12/04/2017 - 06:00
Facile d'attaquer NS
Quand on est de bonne foi il faut se souvenir qu'il a été victime peu avant la grande crise de 2008/2009 qui eu a pour conséquence que dès la première année 300 milliards d'impôts ont manqué et la situation à mis qq années à se normaliser. Dans ses conditions comment lui reprocher de ne pas avoir pu mettre son programme à exécution et d'avoir creusé la dette. La mauvaise foi n'étouffe pas les opposants. Le programme de MLP va ruiner et les français et l'état, la, les Ganesha et cie se feront tout petit, petit. Avec leur mauvaise foi habituelle il affirmeront même qu'il n'ont jamais soutenu MLP !
Anguerrand
- 12/04/2017 - 05:50
À Deneziere
MLP dit même que l'islam est compatible avec la république. Alors vous avez raison, un jour oui, un jour non, comme beaucoup de candidats, elle dit ce que les électeurs veulent entendre tout comme Macron, quitte à se désavouer, mais les frontistes écoutent leur gourou MLP sans entendre les différences de discours entre ce qu'elle disait il y a qq mois et maintenant . Ganesha nous dit que la vieillesse est un naufrage, ce qui est parfaitement vrai, tout en oubliant qu'il est déjà dans ce naufrage et à part insulter, Il n'avance jamais d'argument car son cerveau est en état de dégradation avancé.
Deneziere
- 11/04/2017 - 12:57
Les frontistes ne devraient pas trop la ramener
Aïcha Le Pen aussi est complètement inaudible sur les questions sécuritaires, dans cette campagne. C'est beau la dédiabolisation.