En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

06.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

05.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Covid-19

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 34 min 9 sec
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 59 min 20 sec
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 8 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 14 heures 33 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 1 jour 19 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 52 min 54 sec
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 1 heure 5 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 1 heure 54 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 2 heures 16 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 13 heures 26 min
pépites > Santé
"Le combat ne fait que commencer"
Retrouvez les principales annonces d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran sur le Covid-19
il y a 16 heures 25 min
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 18 heures 53 min
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 20 heures 52 min
© AFP
© AFP
Revanche

Grand débat : quand les "manants" invités à la table des seigneurs font exploser la langue de bois

Publié le 05 avril 2017
Un débat à onze est une chose peu aisée, mais cela a l'avantage de permettre d'entendre de nouvelles voix. Et de perturber le train-train habituel des "gros" candidats, trop habitués à ne débattre qu'entre eux.
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un débat à onze est une chose peu aisée, mais cela a l'avantage de permettre d'entendre de nouvelles voix. Et de perturber le train-train habituel des "gros" candidats, trop habitués à ne débattre qu'entre eux.

Atlantico : On craignait un débat peu audible, où l'on ne pourrait ni discuter ni présenter clairement les idées des onze candidats. Qu'en a-t-il été ?

André Bercoff : Je crois qu'ils y a plusieurs enseignements à tirer : d'abord il ne s'agissait pas d'un débat inaudible. J'ai trouvé que ce débat était positif à plusieurs niveaux. Premièrement, les manants ont été invité à la table des seigneurs, et c'est une bonne chose ! Parce que eux, qui n'avaient rien à perdre ont pu dire un certain nombre de choses – et je ne parle pas du fond, on peut être en accord ou en désaccord avec ce qui a été dit. Ce qui est certain, c'est que la langue de bois à explosé de ce point de vue là : c'est-à-dire que Philippe Poutou et Nathalie Arthaud d'un côté, mais également Jacques Cheminade et François Asselineau de l'autre ont présenté deux tons et sons discordant par rapport au cinq que nous avions entendus précédemment, au « Conseil de sécurité » de la présidentielle. De ce point de vue, c'était plutôt positif.
 

Si l'on s'intéresse à ces cinq candidats dits « gros », comment s'en sont-ils sortis dans ce débat à onze ?

Les cinq s'en sont sortis avec des bonheur divers. Marine Le Pen ne s'en est pas mal sorti mais a un tout petit peu perdu le monopole de la France bouclier, la France des sans-grade, la France des petits qu'elle représentait jusque-là, à partir du moment où Poutou lui a opposé à l'immunité parlementaire l'immunité ouvrière. Je ne dis pas qu'elle a été déstabilisé par cela, mais que contrairement à son opposition aux cinq dans laquelle elle représente cette France périphérique qui se sent complètement délaissée, à onze avec les gauchistes Philippe Poutou et Nathalie Arthaud, on a vu un petit peu cette posture s’ébrécher.

François Fillon s'est positionné en retrait en première partie pour se préparer pour la seconde. On lui a beaucoup volé dans les plumes. Ce qui sera intéressant, c'est de voir ce que donnera son anaphore sur « un président exemplaire » en le comparant au « moi président » de François Hollande de 2012. Est-ce que cela lui portera chance ou pas ? Je ne sais pas, mais il n'était pas mauvais quand il nous a rappelé la dette. Il ne s'en est pas trop mal sorti compte tenu du fait que l'on n'a pas cessé de lui rappeler les affaires.

Emmanuel Macron, contrairement à ce qu'on affirmé de nombreux sondages qui le disent convaincant, fut à mon avis assez absent, pas prêt. Il n'était pas très offensif, ce qui était certainement sa tactique, mais on n'a pas cessé de lui rappeler qu'il « était d'accord avec tout le monde » et des attaques dans ce genre de registre.

Benoît Hamon, en perte de vitesse, jouait évidemment son va-tout. Je l'ai trouvé plus hargneux qu'autre chose.

Enfin Mélenchon s'est montré une nouvelle fois excellent tribun.

Ils sont en fait restés sur leur fond de commerce et je ne crois pas que cela a changé grand chose du point de vue du fond.

Si on observe maintenant les « petits » candidats, quels sont ceux qui ont profité de cette occasion pour se montrer et ont réussi à interpeller les Français ?

Nicolas Dupont-Aignan ne s'est pas mal débrouillé. Il a fait entendre sa voix, notamment sur le vote blanc qui fut quelque chose de fort. Je trouve que François Asselineau connaissait très bien ses dossiers, et adoptant sa posture de « comptable » de la Constitution, rappelant les sources, la documentation a été très cohérent. Il a dit que si on s'opposait à l'Europe, il fallait en sortir. Il a rappelé un certain nombre de points que l'on a tendance à oublier. Et je l'ai découvert, moi qui ne le connaissait pratiquement pas, et il fut évidemment une surprise. Philippe Poutou et Nathalie Arthaud était dans leur registre. Pour Nathalie Arthaud, l'avenir c'est la Commune de Paris : très bien ! Pour elle, rien n'existe, il n'y a ni Daech, ni Syrie, ni Europe, il n'y a que le patronat. C'est exploiteurs contre exploités, soit le discours d'Arlette Laguiller repris mots pour mots. Philippe Poutou était plus offensif mais dans des cordes assez proche. Il a été assez intéressant lors de ce débat comme déstabilisateur. Les autres n'ont pas beaucoup parlé.

Quels autres enseignements tirez-vous de ce débat ?

Ils auraient pu au fond faire deux débats. Ces interruptions permanentes des deux sœurs jumelles du chrono avec leur « ça suffit ! ça suffit ! » était assez irritante. Avec deux débats démocratiques composé de cinq et six personnes respectivement, en mélangeant évidemment  les candidats, on aurait eu un débat plus compréhensible. Mais ce débat était pas mal. Je ne pense pas qu'il ait changé grand chose, mais, même si c'est une banalité, il vaut mieux qu'il y ait un débat que pas de débat !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

06.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

05.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 06/04/2017 - 00:06
Certains candidats "pas au niveau"
De ces deux débats présidentiels, je préfère la version à cinq. Trop de candidats "pas au niveau" dans le débat à onze. Pas clair dans l'exposé de leur idéal de Société. Trop dans l'énumération revendicative comme Poutou et Arthaud. Trop concours Lépine comme Cheminade. Trop affectif comme Lassalle. Par contre Asselinau a été clair sur les effets contraignants des Traité européens. Sinon il était distrayant de voir la partie de Diplomacy entre les candidats. Chacun attaquant son adversaire préféré. Trop de candidats dépensiers, étatiques. La prochaine fois, la Droite devra donner des signatures pour permettre à Contribuables associés de présenter un candidat. Il doit y avoir plusieur scandidat pour baisser les impôts, et pas qu'un seul que le pouvoir peut dézinguer.
clint
- 05/04/2017 - 21:21
@lasenorita : Ph. Poutou est trotskiste et non communiste !
Et Trotsky et Staline étaient ennemis "à mort" ! Bien évidemment pour eux les nations n'existent pas !
lasenorita
- 05/04/2017 - 14:01
Il en manque un..
sur la photo: c'est Philppe Poutou, le communiste...qui n'aurait pas hésité à se faire photographier avec des tyrans, des assassins comme Staline.. mais avec des ''vrais'' Français: cela ne lui plaît pas!