En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 42 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 12 heures 7 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 15 heures 54 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 17 heures 59 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 12 heures 12 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 17 heures 53 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 8 heures
Un monde de fous

Et maintenant Laurent Wauquiez : accusations de détournement de fonds publics, la nouvelle hystérie à la mode

Publié le 01 avril 2017
Une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics a été ouverte contre Laurent Wauquiez, à la suite à un déplacement effectué en Chine en février. Au cours de cette visite, l'élu LR a participé à une soirée de soutien et à un appel aux dons pour François Fillon.
Universitaire et avocat à la Cour d'appel de Paris, Gérald Pandelon est docteur en droit et docteur en science politique. Diplômé de Sciences-Po, il est également chargé d'enseignement. Il est également l'auteur de L'aveu en matière...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Pandelon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire et avocat à la Cour d'appel de Paris, Gérald Pandelon est docteur en droit et docteur en science politique. Diplômé de Sciences-Po, il est également chargé d'enseignement. Il est également l'auteur de L'aveu en matière...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics a été ouverte contre Laurent Wauquiez, à la suite à un déplacement effectué en Chine en février. Au cours de cette visite, l'élu LR a participé à une soirée de soutien et à un appel aux dons pour François Fillon.

Avant d'évoquer cette nouvelle affaire concernant M. Laurent Wauquiez, partons tout d'abord d'un constat objectif et sur lequel tous les candidats, quels que soient leurs opinions, devraient, s'ils faisaient montre d'un minimum d'honnêteté intellectuelle, s'accorder : les foudres judiciaires se sont abattues sur le candidat LR depuis qu'il a remporté la primaire de la droite, et jamais avant ; et ce, alors même que, si les faits prétendument reprochés à ce candidat et à son épouse avaient été réellement considérés par la sphère politique comme pénalement répréhensibles, sans doute s'en seraient-ils émus auparavant. Qu'à l'évidence, il existe dans cette affaire (ou non-affaire, on verra...) une hypocrisie indépassable à vouloir accabler François Fillon alors qu'aucun des autres candidats n'avaient la moindre objection à lui opposer avant sa victoire aux primaires de la droite, ne serait-ce que parce qu'ils ne pouvaient pas penser un seul instant qu'il en sortît vainqueur, tout affairés à ce que le seul candidat considéré comme estimable, même à gauche - surtout d'ailleurs...- ,puisse l'emporter : M. Alain Juppé.

Dès lors, dans cette vaste entreprise de délégitimation du candidat LR, il est aujourd'hui reproché au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, M. Wauquiez, de s'être rendu coupable de l'infraction de détournement de fonds, délit présumé conduisant d'ores et déjà à l'ouverture d'une enquête préliminaire reposant sur le dépôt d'une plainte d'un élu d'opposition. Sans s'interroger d'ailleurs, à ce stade, sur les motifs évidents qui conduisent aujourd'hui ledit élu à déposer une plainte au parquet et la célérité de l'ouverture de ladite enquête par le ministère public, force est d'admettre que nous assistons à un emballement sans précédent de l'institution judiciaire pour faire échec à la victoire de la droite classique dans notre pays. Au-delà même d'ailleurs de la candidature de M. Fillon, tout semble permis pour entraver l'alternance politique, pourtant souhaitée par une majorité de Français, et par conséquent favoriser la candidature de M. Macron lequel, à l'évidence, qu'on l'accepte ou le déplore, demeure la créature préférée des médias, même s'il apparaît, à bien des égards, comme un produit manufacturé (par notre actuel président), investi d'une administration de mission : tuer la droite et pérenniser l'action de François Hollande. C'est ainsi qu'avant même de connaître avec certitude si M. Wauquiez aurait ou non pu bénéficier de fonds publics dans le cadre de son voyage en Chine, ce qui restera à démontrer, il existe déjà une vérité indiscutable : c'est que l'intéressé est dans le collimateur judiciaire, sur le seul fondement de la plainte d'un élu, dont, au surplus, nous ne savons pas si elle est nommément dirigée contre M. Laurent Wauquiez ou contre X. ; d'ailleurs, dans cette hypothèse, cela pourrait d'ores et déjà signifier qu'il n'existe aucunes charges à son encontre suffisamment accablantes pour conduire un magistrat instructeur éventuellement désigné à le convoquer aux fins d'une mise en examen. Bref... tuez les tous, le Dieu judiciaire reconnaîtra les siens... Qui n'a pas vu, par exemple, l'attitude très différente adoptée par Jean-Jacques Bourdin sur BFM à l'égard de Jérôme Chartier et sa particulière bienveillance lorsqu'il s'entretînt avec l'ancien Premier ministre Manuel Valls ? Pourquoi un tel traitement de faveur ? Pourquoi autant d'inégalités au nom de l'Egalité ?

Comment ne pas voir que c'est précisément la gauche qui devient intolérante alors même - et de façon paradoxale - qu'elle se présentait comme le parangon de ladite tolérance, droit acquis de la gauche ? Au fond, c'est comme si la gauche française n'avait plus d'efforts à fournir pour démontrer ses valeurs, des valeurs héritées par sa seule existence, des valeurs dont elle aurait héritées mais dont pourtant elle aurait abandonné toute application concrète, dans la vie réelle. De la même manière que l'on peut valablement s'interroger sur le motif ayant conduit ce journaliste à ne pas s'entretenir, à trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, avec le porte-parole de Madame Le Pen, David Rachline. Mais pourquoi l'enfer pour Céline et le paradis pour Aragon ? Où est la France, celle de la tolérance, de la grandeur et des valeurs ? Aussi, et avant même de connaître le sort qui lui sera réservé, il faut s'attendre à ce que des associations spécialisées dans la lutte contre ce type d'infractions, parmi lesquelles Anticor, se hâtent pour se constituer partie civile, pressée de tirer sur l'ambulance et de continuer à dévorer un cadavre moribond. Le paradoxe, c'est que tout cela se ferait au nom du Bien (celui dont est dépositaire la gauche, pendant que la droite serait la marque définitive du Mal), donc d'une certaine morale voire d'une méta-morale, c'est-à-dire une éthique. En réalité, et à rebours de louables intentions, ce qui se joue, c'est un calcul froid et méticuleux, savamment ordonnée et orchestré visant à écarter durablement de la vie politique française le candidat de la droite. A ce propos, il est assez étonnant de constater que ceux qui s'autoproclament comme les défenseurs du progrès, de la tolérance et de l'humanité en soient si dépourvus en réalité lorsqu'il s'agit de défendre leurs propres intérêts politiques. Sauf à admettre que notre pacte moderne citoyen doive se satisfaire que d'illusion, une illusion, en définitive, constitutive du politique.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 03/04/2017 - 05:08
Le Minsitère public à la remorque du Canard !
Ah j'oubliais que l'action publique du PNF ciblée sur Fillon a suivi sans délai la dénonciation de ce même Fillon dans un journal partisan, le Canard. Ce PNF n'a pas agit que pour l'égalité des justiciables devant la loi, il a aussi décidé de l'opportunité de poursuites immédiates au nom de la Société, de l'Intérêt général. De quel Intérêt général s'agit-il à trois mois de la sanction politique de la fin du quinquennat ? Ce PNF n'a-t-il pas confondu intérêt général et intérêt politique de l'Exécutif sortant ? Pour des Magistrats progressistes (comme ceux du Syndicat de la Magistrature c'est la même chose, il s'en explique dans Le Monde). L'envie de pénal c'est la signature des progressistes ! Nostalgiques de 1793, de l'Egalité réelle, de la Justice expéditive et de la guillotine !
lafronde
- 03/04/2017 - 04:22
La chronologie signe l'affaire d'Etat.
La chronologie de l'affaire Fillon signe l'affaire d'Etat. Pas de poursuite avant janvier 2017, trois mois avant la présidentielle. Des soupçons de délits pour des faits hypothétiques antérieur à sa prise de fonction comme Premier Ministre en 2007.Cette affaire relève de l'abus d'autorité : faute d'un procédure antérieure du Bureau de l'Assemblée et de son Président, en quoi le Ministère public est compétent pour vérifier l'activité d'un parlementaire, ses collaborateurs, ses dépenses ? Le PNF s'est saisi abusivement. Mais le PNF s'est aussi saisi arbitrairement. Si le PNF selon sa propre et innovante doctrine était compétent pour jauger l'activité des parlementaires, pourquoi cibler en premier celui des parlementaire qui est précisément le candidat de l'Opposition parlementaire ayant remporté les primaires ? Le PNF devra répondre de ses actes qui sont un détournement à des fins politiques du Ministère public. On le voit, la chronologie parle d'elle même. Point besoin d'un cabinet noir, une collusion idéologique et partisane suffit entre la présidence, le PNF et le CSA. Soit un détournement à des fins partisanes du pouvoir de nomination du président de la République. Indignité.
vieux croco
- 02/04/2017 - 17:04
je garde espoir
parfait lemillanh,il nous reste l'isoloir pour faire chavirer toute la sphère politico-artitisco-médiatique sans passer par le FN .On peut y arriver et le 23 avril 20 heures par Saint Georges !