En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 42 min 54 sec
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 3 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 5 heures 49 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 1 jour 3 heures
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 58 min 4 sec
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 5 heures 34 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
Colère noire

Pourquoi la mort de Liu Shaoyo est la goutte d’eau qui a déclenché la révolte des Chinois de France contre ce racisme anti-asiatique passé sous silence

Publié le 07 avril 2017
Parce que la France peine à se dire qu'il puisse y avoir, sur le territoire national, un racisme à l'encontre d'étrangers ou assimilés, mais aussi parce que la sphère médiatique est toujours réticente à évoquer les manifestations réclamant plus de police et de sécurité, la conscience du racisme anti-asiatique est aujourd'hui très faible.
Tarik Yildiz est est sociologue et président de l'Institut de Recherche sur les Populations et pays Arabo-Musulmans (IRPAM). Il est également essayiste et notamment l'auteur de Qui sont-ils ? Enquête sur les jeunes musulmans de France (Editions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tarik Yildiz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tarik Yildiz est est sociologue et président de l'Institut de Recherche sur les Populations et pays Arabo-Musulmans (IRPAM). Il est également essayiste et notamment l'auteur de Qui sont-ils ? Enquête sur les jeunes musulmans de France (Editions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parce que la France peine à se dire qu'il puisse y avoir, sur le territoire national, un racisme à l'encontre d'étrangers ou assimilés, mais aussi parce que la sphère médiatique est toujours réticente à évoquer les manifestations réclamant plus de police et de sécurité, la conscience du racisme anti-asiatique est aujourd'hui très faible.

Atlantico : Le meurtre dimanche dernier d'un Chinois père de famille, Liu Shaoyo, à son domicile par un policier dans des circonstances encore non élucidées, est à l'origine de plusieurs rassemblements survenus cette semaine à Paris. Ces derniers visaient à dénoncer les violences en général dont fait l'objet la communauté chinoise depuis un certain temps. Quel constat peut-on dresser de la situation ? 

Tarik Yildiz : Cela montre que le réflexe communautaire prend de plus en plus d'importance en France. Le temps passant, les gens ont davantage le sentiment d'appartenir à une communauté autre que la communauté nationale. Ce sentiment s'exprime de plus en plus fortement. Cette situation démontre que nous sommes face à des individus qui ont le sentiment de faire face à un deux poids, deux mesures, d'être délaissés par l'État, voire même marginalisés. Ce sentiment est très présent et partagé, ce que nous avons pu constater au cours des dernières années lors de manifestations pour le moins impressionnantes dans la mesure où nous ne sommes pas véritablement habitués à des manifestations communautaires de ce type-là. Elles ont démontré une exaspération très forte et très marquée de la part des membres de la communauté chinoise. À cet égard, certains chiffres, et notamment ceux de la petite délinquance, sont assez parlants dans certains quartiers localisés, comme celui de Belleville à Paris, où la croissance de ce type d'actes est estimée à deux chiffres au cours des cinq dernières années. Par ailleurs, ce qui est un peu compliqué, c'est que l'on ne qualifie pas nécessairement ce genre de délits de racistes ; c'est une agression en tant que telle. Mais la réalité de l'augmentation est bien là. 

Les violences commises à l'égard des Chinois (ou des Asiatiques plus généralement) ne seraient-elles pas la manifestation d'un racisme dont nous n'avions pas conscience jusqu'à présent ? Quels en seraient le moteur ?

En réalité, elles sont d'abord la manifestation d'une faillite de l'État et de sa capacité à faire respecter la loi. Il y a une sorte de vide créé par l'État, qui favorise le développement d'un sentiment assez fort d'insécurité qui va toucher les individus qui paraissent les plus vulnérables.  En règle générale, les agresseurs issus de la petite délinquance vont jeter leur dévolu davantage sur les personnes qu'ils considèrent comme vulnérables, que ce soit le "petit blanc" ou un individu d'origine asiatique. Il y a un caractère et un fond raciste, mais nous sommes quand même dans quelque chose de plus global, caractérisé par la faiblesse de l'État, qui favorise ce genre de comportements.

Ce qui est intéressant, c'est de voir que ce sentiment de deux poids, deux mesures est complètement ressenti par certains membres de la communauté asiatique, qui se sentent comme des cibles privilégiées, car réputées pour ne pas faire de "vagues" en tant que communauté. Dans le cas d'agressions antisémites, certains membres de la communauté juive sont agressés parce que dans la tête des agresseurs, ils ont davantage d'argent que les autres.

Comme pour d'autres sujets, j'ai l'impression que nous avons des difficultés à regarder en face un certain nombre de problèmes. Ceci est un peu contrintuitif pour l'opinion : on a du mal à se dire en France qu'il puisse y avoir un racisme à l'encontre d'étrangers ou assimilés. D'un point de l'expression et de l'exposition médiatiques, cela est très peu relayé parce qu'on a toujours un problème en France avec des manifestations réclamant plus de police et de justice. Cela renvoie à tout un imaginaire qui n'est pas jugé noble par toute une partie de la sphère médiatique. Ainsi donc, la conscience de ce genre de racisme est aujourd'hui très faible si l'on n'est pas directement concerné. 

Comment peut-on interpréter l'implication directe de la Chine dans l'affaire Liu Shaoyo, qui a donc demandé à la France de faire "toute la lumière", mais également de protéger ses ressortissants sur le territoire national ? Jusqu'à quel point cela pourrait-il nuire aux relations entre Paris et Pékin ?

Le traitement médiatique de l'affaire en Chine ou dans des pays tiers fait froid dans le dos, alors même que nous ne disposons pas des conclusions de l'affaire. L'enjeu crucial pour la France, c'est de démontrer que l'ingérence étrangère ne peut pas être permise. Aujourd'hui en France, a priori, nous disposons des capacités pour éviter ce genre d'événement, protéger les citoyens quelle que soit leur nationalité, etc. La réaction chinoise renvoie à une perception de l'État français à l'étranger qui peut être mitigée, parfois perçue comme faible, n'étant pas capable d'assurer la sécurité de tout le monde, ce qui avait déjà pu être souligné par la Chine lors d'agressions de touristes chinois, ou même par le Japon dans des cas similaires. Toutefois, je ne pense pas que cette affaire change la nature de la relation entre la France et la Chine. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lemillanh
- 02/04/2017 - 07:54
tout à fait d'accord
la plaie ce sont les voyous en très grande majorité issus de l'immigration et qui s'attaque à la communauté asiatique laborieuse en particulier aux femmes vivement une triade à Paris
jc0206
- 01/04/2017 - 16:49
Si on peut dire
Que la communauté asiatique ne présente pas beaucoup de problèmes en France, je ferais une exception avec certains Chinois précisément qui ont de moeurs et façons d'être pour le moins difficiles à admettre pour le Français moyen. Avec ceux là, pas la peine d'imaginer le vivre ensemble, l'intégration n'est pas pour demain. Expérience confirmée par des personnes qui ont passé une longue période professionnelle en Chine.
clint
- 01/04/2017 - 15:32
@kuruzawa : je pense que vous avez raison !
Les asiatiques, dont les chinois, qui viennent en France, viennent pour travailler et s'enrichir. Certes ça coince ! Ca coince dans les zones de la proche banlieue où ils ont leurs commerces de gros, ça coince aussi dans Paris où beaucoup d'émigrés arabes ont été "délogés" par ces asiatiques qui achetaient commerces et appartements / immeubles. (ex rue de Belleville). Ainsi ils sont la cible permanente de personnes qui veulent les chasser, s'en suit des agressions régulière. Ils se sont déjà plaints officiellement à la police et aux administrations, sans grands résultats apparemment.