En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 14 min 7 sec
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 59 min 35 sec
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 1 heure 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 22 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 18 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 19 heures 47 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 23 heures 35 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 1 jour 22 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 51 min 15 sec
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 1 heure 29 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 19 heures 52 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 22 heures 25 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 1 jour 3 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 1 jour 28 min
Fausse bonne conscience

CDS sur la dette grecque : les marchés ont-ils été touchés par la grâce ?

Publié le 02 mars 2012
Les membres de l'ISDA, l'organisme qui régit les CDS (Credit Default Swap) - ces contrats d'assurance sur les dettes des Etats - ont décidé de ne pas les déclencher. Cette décision inquiète et rassure à la fois. Un nouveau pragmatisme financier serait-il de mise sur les marchés ?
Paul Jorion est Docteur en Sciences sociales et enseignant. Il a aussi été trader et spécialiste de la formation des prix dans le milieu bancaire américain.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Jorion
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Jorion est Docteur en Sciences sociales et enseignant. Il a aussi été trader et spécialiste de la formation des prix dans le milieu bancaire américain.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les membres de l'ISDA, l'organisme qui régit les CDS (Credit Default Swap) - ces contrats d'assurance sur les dettes des Etats - ont décidé de ne pas les déclencher. Cette décision inquiète et rassure à la fois. Un nouveau pragmatisme financier serait-il de mise sur les marchés ?

Atlantico : Comment peut-on analyser la décision que vient de prendre l'ISDA (International Swaps and Derivatives Association) de ne pas déclencher les CDS sur la Grèce ?

Paul Jorion : Cette décision est à la fois scandaleuse et rassurante.

Scandaleuse, parce que manifestement un petit groupe de gens intéressés, qui en fait représentent les deux parties dans les accords contractuels (même si en fait ce sont des paris) décident entre eux de la façon dont les choses vont s'organiser. Ce comité est clairement traversé par des conflits d’intérêts. Normalement ça ne devrait pas être un comité de ce type-là, représentant l’ensemble des partis, qui devrait en juger. Il devrait y avoir une décision objective venant d'une tierce partie capable d’arbitrer. Mais actuellement, c’est le rapport de force entre les deux camps qui a décidé de l’issue.

La représentation des marchés dont on a l'habitude correspond en principe à l'image d'un secteur équilibré dans les points de vue du fait d'un consensus. Dans le cas présent, on a plutôt l'impression d'assister à une cuisine intérieure, et la société se retrouve à dépendre des décisions qui seront prises. De plus, les délibérations sont gardées secrètes car ils ne veulent pas qu’on sache ce qui motive leurs décisions. C’est l’arbitraire absolu.

Toutefois, cette décision est également rassurante car ils se neutralisent de cette façon-là. Ils se mettent eux-mêmes dans une position de spéculateurs et par la même, ils se mettent sur la touche. C’est une bonne nouvelle pour l'équilibre du secteur de l’économie et la finance mais on aimerait quand même que les choses se passent différemment.

Que révèle cette décision sur le monde de la finance ?

En 2008, on a vu des gens dans la finance parier sur l’effondrement du système parce qu’ils pensaient qu'ils pourraient encore gagner de l’argent de cette manière-là.  Cette fois-ci, ils se rendent compte que le problème n’est pas qui va gagner si le système s’effondre mais bien comment on va réussir à préserver ledit système. C’est un fait rassurant. Cela montre qu’une espèce de notion du Bien commun commence à intervenir et que la notion de risque systémique commence à être prise au sérieux.

On peut en déduire que la décision prise par l'ISDA ne tient qu'à du pragmatisme économique ?

C’est mon sentiment, même si on ne saura jamais ce qui a vraiment motivé cette décision. Ils ont certainement regardé les chiffres et vu qu’il y avait plus à perdre en déclarant un évènement de crédit qu’à décider qu’il n’y en avait pas. De toute façon, dans leur rapport de force avec les Etats ils avaient l’avantage, donc les Etats n’ont pas pu leur imposer cette décision.

Ce n’est que du pragmatisme financier. Cet événement montre que le marché des capitaux est clairement désorienté. Cela trahit aussi l’affolement qui commence à s’emparer du système.

 

Propos recueillis par Priscilla Romain

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Grèce, dette, banques, crédit, cds, isda
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Robert Marchenoir
- 03/03/2012 - 13:19
Paul Jorion, pipologue et néo-marxiste
Tiens, un accès d'honnêteté dans la biographie de Paul Jorion ? Présenté sur tous les médias comme "économiste", il n'est plus décrit ici que comme "docteur en sciences sociales".

C'est un progrès, car Jorion n'est pas plus économiste que mon boulanger (et probablement moins).

On remarquera que ses qualifications sont variables d'un média à l'autre. Souvent, il se décrit comme "économiste et anthropologue". Ici, l'anthropologue a lui aussi disparu.

M'est avis qu'il est surtout pipologue, et en tous cas néo-marxiste. Je m'étonne qu'un site de droite donne la parole à quelqu'un qui se présente comme spécialiste de la crise économique, et qui, sur son propre blog (lourdement censuré), quand on lui demande quelles solutions il propose à la crise, répond en substance qu'il ne sait pas, puis demande à ses lecteurs de fournir la solution eux-mêmes, en ouvrant un "forum citoyen".
Le vieux truc de tous les pseudo-révolutionnaires gauchistes quand on les met au pied du mur : moi je suis pas un facho, c'est au peuple de décider...
PASCONTENT
- 02/03/2012 - 13:19
Il ne faut pas rêver ,
ce fric qui provient de nos caisses est perdu et encore plus celui donné à lé Grèce . Nos politiques nous sacrifient à leur fantasmes; nous sommes la viande Halal de l'Europe et de l'Euro;
laurentso
- 02/03/2012 - 10:17
C'est beau votre conte de mars
On en pleurerait, ces gentils spéculateurs touchés par la Grâce...