En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 34 min 17 sec
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 1 heure 45 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 3 heures 37 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 17 heures 54 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 19 heures 58 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 20 heures 55 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 22 heures 39 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 1 heure 2 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 1 heure 35 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 1 heure 55 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 2 heures 11 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 2 heures 49 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 3 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 18 heures 41 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 20 heures 30 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 22 heures 16 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 22 heures 52 min
© PASCAL GUYOT / AFP
© PASCAL GUYOT / AFP
Zones grises

Patrimoine d'Emmanuel Macron : ces questions qui demeurent en suspens malgré la validation de la HATVP

Publié le 31 mars 2017
Dans un courrier rendu public lundi 27 mars, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, saisie par Anticor, blanchit l'ancien ministre de l'Economie quant à sa déclaration de patrimoine
Olivier Berruyer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Berruyer est actuaire, profession de référence en termes de gestion du risque dans la finance et l'assurance. Il est l'auteur de Stop ! Tirons les leçons de la crise, paru aux éditions Yves Michel, et animateur du blog www.les-crises.fr
Voir la bio
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un courrier rendu public lundi 27 mars, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, saisie par Anticor, blanchit l'ancien ministre de l'Economie quant à sa déclaration de patrimoine

Dans un courrier rendu public lundi 27 mars, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, saisie par Anticor, blanchit l'ancien ministre de l'Economie quant à sa déclaration de patrimoine. "Les contrôles mis en oeuvre par la Haute autorité (...) n'ont révélé aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration". Quelles sont les questions qui selon vous sont toujours sans réponses ?

Olivier Berruyer : Quand on observe son patrimoine, issu des déclarations ministérielles obligatoires qu’il a faites en arrivant en 2014 et en repartant en 2016, il apparaît qu’il détenait alors un patrimoine extrêmement faible, voire, suivant certaines des estimations, légèrement négatif. Ce qui est très étonnant venant de quelqu’un qui a travaillé au sein de la banque Rothschild et qui a gagné trois millions d’euros, ce qui fait à peu près un million et demi d’euros net après impôts. Cette situation est assez étonnante, même si je précise très clairement qu’il est quasi certain qu’il n'y a rien d’illégal : ces déclarations sont contrôlées, le fisc a connaissance de tous ses revenus. Donc il n’y a pas de doute à ce niveau-là. Après, M. Macron a bien le droit de dilapider son argent comme bon lui semble. Maintenant, on ne connaissait pas cet homme il y a trois ans, il n'a jamais été élu, et il veut être président de la République dans un mois. Or l’observation de son style de vie laisse un peu dubitatif quant à sa personnalité, son mode de vie, sa relation à l’argent, à la dette, et aux millionnaires.

Est-ce que c’est un flambeur ?

Olivier Berruyer : Il ne s'agit pas de lui faire des "reproches" ! S'il aime lui aussi les beaux costumes ou le caviar - je n'en sais rien -, c'est bon pour notre PIB... Mais ses proches le disent à demi-mots : "Il a adapté son train de vie à ses revenus et donc pas mal dépensé" ou "il a vécu pendant ses années Rothschild sur un grand train de vie" ; or il a gagné pas loin de 2 000 euros par jour en 2011 (nets d'impôts)... Ce qui est intéressant dans ceci, c'est simplement qu'il se dit être "le candidat des classes populaires". Je pense que ces classes populaires aimeraient simplement savoir quel a été son rythme de dépenses, et quelle est sa relation à l’argent.

Est-ce qu'il fait de gros dons aux bonnes œuvres ? Est-ce que c’est quelqu’un de prudent dans ses choix financiers ? Est-ce une personne qui a besoin de s’endetter régulièrement - et alors auprès de qui ? Quand on regarde son patrimoine, est-ce que tout semble normal, ou faut-il au contraire se poser des questions ? Tout ceci n'est pas sans impact sur le choix des électeurs.

A-t-il vraiment dilapidé un SMIC par jour pendant 2 ou 3 ans ?

Olivier Berruyer : Il affirme que non, mais n’explique strictement rien - et ne donne pas le vrai chiffre, c’est assez intriguant. Cet homme a gagné des sommes colossales entre 2011 et 2012 - l'équivalent d'un petit pactole au Loto - mais quand il fait sa déclaration en 2014, il n’y a presque plus rien en terme de patrimoine net. Pressé de questions, il a simplement dit “J’ai fait des travaux” dans la résidence de sa femme (500 k€ !), sauf qu’en bonne partie ils ont été financé par de l’endettement (350 k€). Et il aurait aussi fait 250 k€ de travaux chez lui, selon le JDD. Mais même si vous prenez les sommes qu’il annonce, vous êtes toujours à des montants qui sont autour des 1000 euros par jour pendant 2. J’ai regardé cette semaine les nouvelles déclarations de tous les candidats à la présidentielle. Avec 200 k€ de patrimoine net, sa situation s'est améliorée - mais uniquement car il a perçu 350 k€ de droits d'auteurs en décembre et janvier derniers...Heureusement que Philippe Poutou a réussi au final à avoir toutes ses signatures, sinon Macron aurait été le candidat le plus pauvre de tous ! Dans la liste, Nathalie Arthaud a plus d’argent que lui en terme de patrimoine net. Bref, c’est assez étonnant ; des 11 déclarations, c'est clairement la situation financière de M. Macron qui interpelle le plus. Mais je le répète, ce n'est probablement en rien illégal – mais il serait utile qu’il s’explique...  

Ces autres points qu'Emmanuel Macron devrait particulièrement éclaircir aujourd'hui

Olivier Berruyer : Il a déclaré avoir acheté, à 28 ans, d’occasion, une voiture à 40.000 euros - ce n'est pas commun, surtout quand on gagne justement environ 40.000 euros par an. Est-ce vrai ? Comment a--telle été payée - c’est le montant des économies d’une vie de quelqu’un des classes populaires justement. Ce n'est qu'un exemple, mais qui n’est pas inintéressant. Il achète également, en 2007, pour un million d’euros, un appartement qui n’est alors pas du tout dans ses faibles moyens de fonctionnaire à l'époque. On notera aussi qu’il a revendu en 2016 cet appartement à peine plus cher qu’il l’avait acheté, alors que les prix ont augmenté de 30 %. J’ai soulevé plusieurs autres questions de ce type. Une dernière : pour financer l’achat il a donc dû emprunter plus de 900.000 euros ; mais cela n'a été possible que parce que son ami multimillionnaire Henry Hermand lui a prêté 550.000 euros à rembourser bien plus tard - un bon ami donc. Sans que l'on sache comment il comptait à l'époque pouvoir rembourser, n'ayant pas encore été embauché chez Rothschild. Le plus intéressant est qu'il a d'abord refusé de donner son nom au Canard Enchaîné en juin dernier. Tout comme il a aussi refusé de répondre à d'autres questions soulevées par le Canard - rendons au Canard ce qui est au Canard, qui a levé les principaux lièvres ! Ce sont ces cachotteries très étonnantes de M. Macron qui ont fait que je m'intéresse à son patrimoine depuis 8 mois...

Emmanuel Macron, redressé fiscalement en 2016

Eric Verhaeghe : Décidément, et contrairement à ce qu’en dit la Haute Autorité de Transparence de la Vie Publique, le patrimoine d’Emmanuel Macron n’en a pas fini de semer le doute. Pour tous ceux que les affaires usent et agacent, un petit retour aux faits s’impose.

Si Emmanuel Macron n’avait pas été redressé fiscalement l’an dernier, les choses seraient sans doute beaucoup plus claires. Or, voici ce que le grand journal complotiste Le Monde avait publié à l’époque:

le patrimoine de M. Macron a dépassé le seuil auquel un foyer fiscal est assujetti à l’ISF, soit 1,3 million d’euros. Le ministre restant dans la première tranche du barème de l’ISF, il devra payer 1 % du montant de son patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros.

L’affaire avait alors été révélée par Mediapart: l’épouse d’Emmanuel Macron, la désormais célèbre Brigitte, possède une maison au Touquet d’une valeur d’1,3 million €. De son coté, le ministre alors en exercice avait acquis un appartement d’une valeur proche de 900.000€ à Paris, mais avec des emprunts déductibles du patrimoine assujetti. Tout ceci est évidemment légal, mais montrait que le couple Macron disposait d’un patrimoine très supérieur à 1 million d’euros.

Un patrimoine devenu inexistant en 2017

Eric Verhaeghe : Ce qui frappe, c’est que, un an plus tard, le candidat Macron fait une déclaration sans aucun patrimoine immobilier.

Si cette situation peut se comprendre par le fait que la maison du Touquet appartient à sa femme et n’a donc pas à figurer sur sa déclaration personnelle, et par le fait que le ministre a vendu son appartement personnel à Paris, la facilité déconcertante avec laquelle la HATVP a considéré que tout cela était normal soulève quand même quelques questions.

Initialement, Macron a en effet affirmé avoir financé, en 2007, l’achat de son appartement à Paris uniquement par de l’endettement auprès de son futur témoin de mariage Henri Hermand. Emmanuel Macron a eu la malchance de perdre cet ami et de ne pas devoir rembourser totalement la somme due. Selon des calculs approximatifs, on peut estimer qu’il restait 200.000 euros à rembourser au moment du décès.

Selon Le Monde, le futur ministre contracte ensuite deux prêts: l’un de 600.000€ pour refinancer l’achat de sa résidence principale, en 2012, et l’autre de 350.000 euros, en 2011, pour des travaux de résidence secondaire.

En 2016, Macron vend son appartement parisien acheté entièrement à crédit. L’appartement vaut plus de 900.000 euros. Que fait-il de cette somme? Il rembourse ses prêts? Pas complétement, puisqu’il est toujours débiteur d’environ 250.000€ auprès du Crédit Mutuel (prêt contracté pour les travaux dans la résidence secondaire de sa femme, dont il a remboursé 90.000€).

Il semblerait donc qu’Emmanuel Macron ait liquidé le prêt de 600.000 € contracté en 2012. Reste une différence d’au moins 300.000€ avec la valeur marchande du bien dont on pourrait imaginer que la HATVP s’empare. Mais, manifestement, c’est trop petit pour intéresser cette instance. En tout cas, elle ne figure pas dans les comptes.

Antico, l’association pleine d’accointances avec la gauche, a utilement protégé Macron en saisissant la HATVP sur sa déclaration de patrimoine pour mieux dégonfler la baudruche. Elle a permis, en tendant une perche monumentale, de légitimer sans question des opérations financières qui ont permis au candidat Macron de passer de l’ISF en 2016 à un patrimoine immobilier nul en 2017, après avoir gagné quelques millions d’euros en très peu de temps.

Voilà une habileté dont Fillon aurait pu faire preuve: faire porter par ses amis des requêtes en apparence hostile, mais qui permettent d’éviter aux abcès de s’infecter. Bien joué!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
piloupili
- 30/03/2017 - 15:28
macron et la HATVP, une rigolade
je suis bien d'accord avec C.Langloys, on ne parle pas assez des programmes! voici un lien qui va vous intéresser:
http://www.ifrap.org/node/6093. C'est un comparateur très pratique. Quand à la solution Macron, la majorité des français sont de droite et je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas un duel Fillon/ MLP? Je compte bien sûr que les électeurs de Macron fairont barrage au FN! Quant à la disparition de cette cagnotte, je crois qu'en tant que banquier, il est le plus habile de tous et que personne ne mettra plus la main dessus!
Anguerrand
- 30/03/2017 - 15:19
Macron flambeur ou tricheur ( évasion fiscale ?)
Dépenser autant d'argent ( sans compter les revenus de sa femme ) en si peu de temps peut -Il, être un bon Président économe, j'en doute. Il ne faut pas non plus oublier les 160.000 € de " frais de bouche " payés par nos impots durant son ministère, celui qui demande de nous serrer la ceinture....La France n'est pas une machine à fabriquer des billets de banque pour ce Môssieur.
assougoudrel
- 30/03/2017 - 10:23
Les gauchos sont de mauvaise foi et
des "casques à boulons". Carol Langloy en est la preuve vivante. Discuter avec ce genre de personnage c'est perdre son temps. Autant parler à un bout de bois ou à une bouse de vache desséchée.