En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

04.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 7 heures 48 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 9 heures 29 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 13 heures 13 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 13 heures 33 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 14 heures 14 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 7 heures 32 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 8 heures 39 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 12 heures 37 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 13 heures 26 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 13 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 14 heures 39 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 16 heures 21 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 16 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

60 ans du traité de Rome : pourquoi nous pensons que notre communauté économique a encore de l’avenir

Publié le 25 mars 2017
Dans cette tribune, les présidents de Chambres de Commerce et d'Industrie de pays signataires du traité de Rome réitèrent leur soutien aux grand principes du projet européen.
René Branders
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Branders est le président de Belgian Chambers. 
Voir la bio
Pierre Goguet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Goguet est président de CCI France. 
Voir la bio
Michel Wurth
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Wurth est président de la Chambre de Commerce du Luxembourg. 
Voir la bio
Eric Schweitzer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Schweitzer est président de DIHK. 
Voir la bio
Ivan Lo Bello
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Lo Bello est président d'Unioncamere. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans cette tribune, les présidents de Chambres de Commerce et d'Industrie de pays signataires du traité de Rome réitèrent leur soutien aux grand principes du projet européen.

 "Ce qui est important, ce n'est ni d'être optimiste, ni pessimiste, mais d'être déterminé". Robert Schuman.

60 ans après la signature du traité de Rome, le propos de Robert Schuman, un des pères fondateurs de l’Europe, est plus que jamais d’actualité dans cette Europe qui se prépare au Brexit. Difficile d’imaginer ce que seraient nos économies sans le marché unique, sans la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, sans l’euro, sans les échanges universitaires Erasmus.

Ainsi, nous, Présidents de Chambres de Commerce et d’Industrie de pays signataires du traité de Rome, représentants des entreprises, réitérons notre soutien aux grands principes du projet européen. Pour nous, les ambitions en termes de "progrès économique et social" revendiquées dans l’acte fondateur de la Communauté Economique Européenne doivent être poursuivies.

Nous lui devons 60 ans d’échanges pacifiés entre les peuples et les cultures. Face aux bouleversements de ce XXIème siècle, au danger du terrorisme international, aux défis politiques, sociaux, économiques et environnementaux de notre temps, il est urgent de s’unir plutôt que de se soumettre aux tentations nationalistes.

Avec la paix, le marché unique est à nos yeux un des plus grands succès de cette construction. Il est un levier de croissance et de prospérité pour l’Europe. Il fait de l’Union un interlocuteur de poids auprès de nos partenaires internationaux.

Mais il faut aller plus loin. Plus des trois quarts des 750 chefs d’entreprise réunis à l’automne dernier par Eurochambres dans l’hémicycle du Parlement européen à Bruxelles ont souhaité un approfondissement du marché unique.

Parce que les entreprises contribuent à la création d’emplois et de valeur.

Parce que l’Europe n’est pas un héritage sur lequel se reposer mais un projet à continuer de bâtir ensemble et que nous devons porter avec fierté.

Nous attendons des actions concrètes, dans une Union faite avec les entrepreneurs et résolument tournée vers l’amélioration et la simplification des échanges.

A lire également sur notre site : "56% des chefs d’entreprises français considèrent que l’euro est la réalisation de l’Union européenne dont ils pourraient le moins se passer aujourd’hui "

Pour y parvenir, nous pensons qu’il y a quatre priorités.

La première : c’est la mise en place du marché unique numérique, pour faciliter l’accès aux marchés et renforcer la communication.

La deuxième, c’est l’union de l’énergie, pour une utilisation efficace des ressources.

La troisième, c’est la réduction des obstacles fiscaux, pour mettre fin aux inégalités sur le marché communautaire.

La quatrième, c’est l’emploi et la formation, pour donner un avenir à nos jeunes et à nos salariés.

S’atteler à ces priorités, c’est faire preuve d’une détermination dont nous avons tous besoin.  Notre rôle, en tant que corps intermédiaires, est de faciliter la communication entre nos décideurs nationaux, européens et nos entreprises ; de s’assurer que l’Union européenne simplifie la vie des entreprises et non l’inverse ! A nous de savoir faire entendre notre voix et de proposer les réalisations dont nous avons besoin. A nous de faire du projet européen un projet dont nous soyons à nouveau fiers et qui soit porteur de croissance !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
GP13
- 25/03/2017 - 16:10
Oui aux "actions concrètes"
Il y a eu le charbon et l'acier, puis Airbus, Ariane.
Les talents européens divers et variés peuvent donc se conjuguer et déboucher sur de vraies réussites. C'est cette richesse issue de sa diversité qui fait la chance de l'Europe. Persévérer à vouloir fondre dans une seule et unique entité, toutes nos précieuses originalités européennes c'est, à terme, rendre impossible toute action concrète.
J'accuse
- 25/03/2017 - 14:36
La communauté économique, oui, mais pas politique
Le marché unique et des coopérations à tout niveau ne nécessitent pas un Parlement et une Commission émettant des directives impératives transformées en lois nationales, et l'euro est plus un boulet qu'un outil. Le Brexit va être l'occasion de le prouver, et c'est pour ça qu'il effraie tant les élites. Oui à la coopération, non au fédéralisme. Les dieux des euro-béats (eurobétas?), Schuman et Monet, n'avaient pas forcément raison sur tout, et nul ne sait ce qu'ils diraient aujourd'hui.