En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 15 heures 3 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 19 heures 55 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 21 heures 4 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 22 heures 44 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 14 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 15 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 15 heures 21 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 16 heures 6 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 18 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 19 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 20 heures 17 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 21 heures 8 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 22 heures 3 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 23 heures 17 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 14 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 16 heures
© Reuters
© Reuters
Tribune

60 ans du traité de Rome : pourquoi nous pensons que notre communauté économique a encore de l’avenir

Publié le 25 mars 2017
Dans cette tribune, les présidents de Chambres de Commerce et d'Industrie de pays signataires du traité de Rome réitèrent leur soutien aux grand principes du projet européen.
René Branders est le président de Belgian Chambers. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Goguet est président de CCI France. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Wurth est président de la Chambre de Commerce du Luxembourg. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Schweitzer est président de DIHK. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Lo Bello est président d'Unioncamere. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Branders
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Branders est le président de Belgian Chambers. 
Voir la bio
Pierre Goguet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Goguet est président de CCI France. 
Voir la bio
Michel Wurth
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Wurth est président de la Chambre de Commerce du Luxembourg. 
Voir la bio
Eric Schweitzer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Schweitzer est président de DIHK. 
Voir la bio
Ivan Lo Bello
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Lo Bello est président d'Unioncamere. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans cette tribune, les présidents de Chambres de Commerce et d'Industrie de pays signataires du traité de Rome réitèrent leur soutien aux grand principes du projet européen.

 "Ce qui est important, ce n'est ni d'être optimiste, ni pessimiste, mais d'être déterminé". Robert Schuman.

60 ans après la signature du traité de Rome, le propos de Robert Schuman, un des pères fondateurs de l’Europe, est plus que jamais d’actualité dans cette Europe qui se prépare au Brexit. Difficile d’imaginer ce que seraient nos économies sans le marché unique, sans la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, sans l’euro, sans les échanges universitaires Erasmus.

Ainsi, nous, Présidents de Chambres de Commerce et d’Industrie de pays signataires du traité de Rome, représentants des entreprises, réitérons notre soutien aux grands principes du projet européen. Pour nous, les ambitions en termes de "progrès économique et social" revendiquées dans l’acte fondateur de la Communauté Economique Européenne doivent être poursuivies.

Nous lui devons 60 ans d’échanges pacifiés entre les peuples et les cultures. Face aux bouleversements de ce XXIème siècle, au danger du terrorisme international, aux défis politiques, sociaux, économiques et environnementaux de notre temps, il est urgent de s’unir plutôt que de se soumettre aux tentations nationalistes.

Avec la paix, le marché unique est à nos yeux un des plus grands succès de cette construction. Il est un levier de croissance et de prospérité pour l’Europe. Il fait de l’Union un interlocuteur de poids auprès de nos partenaires internationaux.

Mais il faut aller plus loin. Plus des trois quarts des 750 chefs d’entreprise réunis à l’automne dernier par Eurochambres dans l’hémicycle du Parlement européen à Bruxelles ont souhaité un approfondissement du marché unique.

Parce que les entreprises contribuent à la création d’emplois et de valeur.

Parce que l’Europe n’est pas un héritage sur lequel se reposer mais un projet à continuer de bâtir ensemble et que nous devons porter avec fierté.

Nous attendons des actions concrètes, dans une Union faite avec les entrepreneurs et résolument tournée vers l’amélioration et la simplification des échanges.

A lire également sur notre site : "56% des chefs d’entreprises français considèrent que l’euro est la réalisation de l’Union européenne dont ils pourraient le moins se passer aujourd’hui "

Pour y parvenir, nous pensons qu’il y a quatre priorités.

La première : c’est la mise en place du marché unique numérique, pour faciliter l’accès aux marchés et renforcer la communication.

La deuxième, c’est l’union de l’énergie, pour une utilisation efficace des ressources.

La troisième, c’est la réduction des obstacles fiscaux, pour mettre fin aux inégalités sur le marché communautaire.

La quatrième, c’est l’emploi et la formation, pour donner un avenir à nos jeunes et à nos salariés.

S’atteler à ces priorités, c’est faire preuve d’une détermination dont nous avons tous besoin.  Notre rôle, en tant que corps intermédiaires, est de faciliter la communication entre nos décideurs nationaux, européens et nos entreprises ; de s’assurer que l’Union européenne simplifie la vie des entreprises et non l’inverse ! A nous de savoir faire entendre notre voix et de proposer les réalisations dont nous avons besoin. A nous de faire du projet européen un projet dont nous soyons à nouveau fiers et qui soit porteur de croissance !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
GP13
- 25/03/2017 - 16:10
Oui aux "actions concrètes"
Il y a eu le charbon et l'acier, puis Airbus, Ariane.
Les talents européens divers et variés peuvent donc se conjuguer et déboucher sur de vraies réussites. C'est cette richesse issue de sa diversité qui fait la chance de l'Europe. Persévérer à vouloir fondre dans une seule et unique entité, toutes nos précieuses originalités européennes c'est, à terme, rendre impossible toute action concrète.
J'accuse
- 25/03/2017 - 14:36
La communauté économique, oui, mais pas politique
Le marché unique et des coopérations à tout niveau ne nécessitent pas un Parlement et une Commission émettant des directives impératives transformées en lois nationales, et l'euro est plus un boulet qu'un outil. Le Brexit va être l'occasion de le prouver, et c'est pour ça qu'il effraie tant les élites. Oui à la coopération, non au fédéralisme. Les dieux des euro-béats (eurobétas?), Schuman et Monet, n'avaient pas forcément raison sur tout, et nul ne sait ce qu'ils diraient aujourd'hui.