En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Mel Gibson au coeur d'un scandale de violences conjugales

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 52 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 12 heures 17 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 16 heures 5 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 18 heures 9 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 12 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 12 heures 22 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 14 heures 54 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 18 heures 3 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Burkini : "La photo de cette femme encerclée de policiers municipaux à Nice a fait plus pour le salafisme que cent prêches radicaux"

Publié le 26 mars 2017
Collabeur. Neuf lettres infâmantes. Elles me sont tombées dessus un matin de janvier. D’autres ont suivi. Harki. Arabe de service. Beur domestique. Esclave. J’ai été victime d'une campagne de harcèlement. Mon tort ? Avoir fait part de ma colère après qu'une fois de plus la télévision a donné la parole à une musulmane qui a déversé un discours outrageusement victimaire et antirépublicain. Alors qu’elle était dépourvue de toute légitimité, elle parlait en notre nom. En mon nom. (Extrait de "Non je ne me tairai plus" d'Amine El Khatmi, publié aux Editions JCLattès 2/2)
Amine El Khatmi est élu à Avignon, membre du Conseil national du PS. Il est l'auteur du livre Non je ne me tairai plus (J-C Lattès). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amine El Khatmi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amine El Khatmi est élu à Avignon, membre du Conseil national du PS. Il est l'auteur du livre Non je ne me tairai plus (J-C Lattès). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Collabeur. Neuf lettres infâmantes. Elles me sont tombées dessus un matin de janvier. D’autres ont suivi. Harki. Arabe de service. Beur domestique. Esclave. J’ai été victime d'une campagne de harcèlement. Mon tort ? Avoir fait part de ma colère après qu'une fois de plus la télévision a donné la parole à une musulmane qui a déversé un discours outrageusement victimaire et antirépublicain. Alors qu’elle était dépourvue de toute légitimité, elle parlait en notre nom. En mon nom. (Extrait de "Non je ne me tairai plus" d'Amine El Khatmi, publié aux Editions JCLattès 2/2)

L’improbable affaire du « burkini », feuilleton de l’été 2016, nous a montré de manière aussi éclatante que grotesque les pièges qui nous sont tendus. Que les choses soient claires : je suis, au nom de l’idée que je me fais de mon pays, au nom de l’idée que je me fais de l’égalité entre les femmes et les hommes, au nom même de l’idée que je me fais de ma religion, viscéralement opposé à cette « tenue ». Je vois en elle une provocation supplémentaire et je constate avec effarement que l’on cherche à nous l’imposer en France alors que son interdiction se répand dans les piscines de certains pays du Maghreb. Le burkini n’est pas le simple voile qui, librement choisi, est parfaitement compatible avec la République.

Le burkini est le symbole d’une vision politique, archaïque et moyenâgeuse de l’islam, une vision qui fait de la femme, par essence inférieure à l’homme, un objet de désir permanent qu’il convient de protéger de potentielles pulsions masculines. Tout dans cet accoutrement me révulse. Mais ma révulsion, aussi forte soit-elle, ne peut rien, ne pourra jamais rien contre la législation en vigueur dans mon pays. On peut le déplorer, le regretter, mais en l’état actuel du droit, le burkini n’est pas illégal. Certes, cet argument, ne doit pas clore tout débat (voir partie IV, chapitre 1 ), ni nous empêcher de penser et de réfléchir à la manière de nous prémunir à l’avenir contre ce genre de dérives. Mais, à l’été 2016, rien ne pouvait interdire, en droit, le burkini.

À supposer que cette interdiction soit judicieuse. Car les arrêtés municipaux qui ont été pris, lors de cette polémique estivale, par des maires, dont on connaît par ailleurs les orientations politiques et/ou les arrière-pensées électoralistes, ont eu l’effet inverse à celui escompté. Ils ont offert un extraordinaire cadeau aux intégristes et aux militants de l’islam politique qui ne pouvaient espérer plus belle tribune pour tenter de convaincre les autres musulmans qu’ils vivent bien dans un pays islamophobe et raciste et qu’il faut monter au créneau pour défendre la « communauté ». Ils trouvaient ainsi un prétexte pour souder les musulmans autour de l’image forcément touchante, émouvante, révoltante de la femme, de la figure maternelle humiliée et persécutée. Que la ficelle était grosse et qu’il était aisé de tomber dans le panneau. La photo de cette femme encerclée de policiers municipaux à Nice a fait plus pour le salafisme que cent prêches radicaux dans des mosquées. Elle a contribué à renforcer les positions victimaires de ceux qui s’y complaisaient déjà et à faire douter les musulmans républicains qui, en sincérité, finissaient par se demander s’il n’y avait pas un problème entre leur pays et leur religion. Tout dans ces incidents à répétition a contribué à renforcer l’islam politique et ses promoteurs, au premier des rangs desquels le Comité contre l’Islamophobie en France (CCIF) dont les représentants étaient presque toujours présents sur les lieux des incidents quelques minutes après qu’ils se soient produits…

Ces épisodes étaient d’autant plus grossiers qu’ils donnaient à voir des élus de la droite la plus dure qui soit – celle de ma région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui manifeste régulièrement contre l’interruption volontaire de grossesse, dont des représentants participent sans gêne à l’université d’été du diocèse de Toulon, qui peuplait les cortèges de la Manif pour Tous – se découvrir une passion soudaine pour la laïcité et le féminisme. Quant à la gauche, fidèle à son attitude en la matière, elle s’est entredéchirée publiquement. Le Premier ministre, Manuel Valls, étant publiquement désavoué par deux ministres de son gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et Marisol Touraine. J’ai eu honte, en cet été 2016, du spectacle désastreux offert par la classe politique dans son ensemble. J’ai eu honte de voir mon camp, celui du progrès, celui dont toute l’histoire se confond avec celle du combat pour l’émancipation des femmes, se montrer incapable de trouver une position de consensus, ce qui n’était pas, j’en suis convaincu, impossible. Car entre nos déchirements à gauche, les surenchères sécuritaires délirantes de la droite et les provocations de l’islam politique, il en est une qui pouvait se payer le luxe de ne plus bouger : Marine Le Pen.

Extrait de Non je ne me tairai plus d'Amine El Khatmi, publié aux Editions JCLattès

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Mel Gibson au coeur d'un scandale de violences conjugales

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
horus35
- 27/03/2017 - 08:26
Deguisement !
Ras le bol !!! Oui ras le bol tous ces articles consacrés aux religions dans un pays soit disant laic! Et bien sur ras le bol de l'islam, des musulmans, des integristes, des soit disant modérés, des burkas, des burkinis, de tous ceux qui nous imposent d'avoir a parler de gens dont je n'ai rien a foutre! Et ras le bol bien sur de tous ces religieux divers et varies (et avariés) ayant un avis sur tout et surtout sur ce qu'ils ne connaissent pas : le couple, la sexualite, la procreation....! Ras le bol que le temps passant ,l'obscurantisme, la tentative de domination religieuse reviennent alors que l'on croyait notre civilisation debarassée a jamais de ces travers si meurtriers! Et bien, il nous faudra encore lutter pour restés libres !!!
Nap4
- 26/03/2017 - 19:50
Ah ces socialos !
Le burkini est une ânerie (Je ne dirais pas "cochonnerie" par crainte de représaille). Certes. Mais voilà qu'au motif d'une provocation islamofachiste (à chacun sa chemise brune) un socialo use de son patronyme pour balancer sur les curés. Ça c'est gonflé ! D'accord avec lui, Touraine et Belkacem sont des morues (remarquez comment j'évite "truies"). Mais qu'il reste dans son cénacle gaucho-bobo pour faire son "ménage républicain". Les curés ont assez souffert comme ça avec la République. Pire, on en est venu récemment à les décapiter dans leurs églises normandes. Alors, cher Amine, un peu de respect. Et contentez vous d'aller admonester votre coréligionnaire Najat, voire Mme MST (Touraine). Le linges sale, ça se lave en famille !
Deudeuche
- 26/03/2017 - 16:51
@david Morena
Pauvre zombie du politiquement correct, vous en voyez des dizaines de milliers de nones et de cardinaux dans les rues de France? Des Nikab, Nijab et autres délires vestimentaire de simples citoyens, oui!
Comparaison n'est pas raison!