En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 10 heures 54 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 11 heures 37 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 13 heures 9 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 16 heures 2 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 17 heures 22 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 17 heures 46 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 18 heures 23 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 19 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 19 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 10 heures 35 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 11 heures 10 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 12 heures 6 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 14 heures 22 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 18 heures 47 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 20 heures 24 min
© Reuters
© Reuters
Perseverare diabolicum

Des dépenses, toujours des dépenses : Anne Hidalgo récidive sur la propreté, et tente de masquer son échec de l’année passée

Publié le 14 mars 2017
La question de la propreté est de plus en plus inquiétante à Paris. Mais la mairie semble prendre ce problème avec autant de légereté qu'en 2001, et on peu être affolé par le train de dépense fastuaire du maire de Paris.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La question de la propreté est de plus en plus inquiétante à Paris. Mais la mairie semble prendre ce problème avec autant de légereté qu'en 2001, et on peu être affolé par le train de dépense fastuaire du maire de Paris.
Depuis 2001, la mairie socialiste et assimilés ne cesse de lancer des plans de réorganisation des services de la propreté. 
 
Arrivés en affichant leur volonté d'en découdre avec la privatisation partielle du ramassage, les Delanoistes et leurs alliés Verts ont dû d'abord remiser leurs projets fleurant bon le collectivisme. La renégociation des marchés en 2003 s'était surtout limitée à la reprise sous la houlette municipale du ramassage dans le 19ème arrrondissement, jusque là partagé entre deux entreprises. Contassot, alors adjoint à la propreté, en avait profité pour pérorer : "Il ne s'agit pas seulement (sic) d'une démarche idéologique, mais d'être plus efficace. Nous voulons prouver qu'un service public modernisé peut faire mieux que le privé, avec à terme des coûts moins élevés."
 
En 2008, au grand dam d'un Contassot viré de l'équipe, Delanoë redonna au privé les 3è et 19è arrondissements et y ajouta les 9è et 16è arrondissements. Ces allers-retours ont été surtout des gesticulations et la ville est de plus en plus sale car le vrai problème n'est plus avant tout le ramassage mais le balayage, resté entièrement à la charge des employés municipaux. Et les Parisiens peuvent tous les jours voir les agents chargés de cette tâche discuter le coup, fumer une clope et user mollement du balai, protégés qu'ils sont par leur statut. 
 
A cela, il existe une solution mise en oeuvre par de nombreuses villes dans le monde : la privatisation avec un cahier des charges contraignant, des constats établis quotidiennement par huissier et des pénalités sur les entreprises concessionnaires du service, charge pour elles de trouver le bon système d'intéressement et d'incitation au travail pour leurs employés. 
 
Naturellement, une municipalité qui ne sait chercher de solutions aux problèmes qu'en dépensant des crédits publics et en recrutant des fonctionnaires fait le contraire : elle a recours à de nouvelles embauches ... "Paris n’est pas encore parfaitement propre" a déclaré Hidalgo dimanche 12 mars tout en essayant de faire croire que la situation s'améliore. Ses services de com' ont dû lui dire que les habitants sont ulcérés. 
 
Elle a annoncé dix mesures destinées à lutter pour la propreté des rues parisiennes notamment le recrutement de 100 agents supplémentaires pour la propreté qui "viendront grossir les rangs des 260 agents déjà recrutés depuis 2014. Au total, le service technique de la propreté de Paris – éboueurs, balayeurs, conducteurs, encadrants – comptera près de 7 000 personnes à la fin de l’année". 
 
Mais une armée mexicaine équipée de balais jamais ne garantira la propreté ... Rappelons qu'en 2016 Hidalgo avait déjà annoncé un plan de lutte pour la propreté devant le Conseil de Paris ! 
 
Un prétendu "plan stratégique" à 25 millions d'euros avait été lancé : " 30.000 nouvelles corbeilles de rue dotées d’éteignoirs, renforcement du plan estival de propreté, horaires d’ouverture de 129 sanisettes étendu, campagne de sensibilisation et de verbalisation contre les jets de mégots et les tags au sol, éco-points mobiles, recrutement de 79 éboueurs et 20 conducteurs de bennes et engin, 15 millions d'euros pour l'achat de nouveaux matériels : nous allons ainsi pouvoir renforcer nos moyens mécaniques et répondre plus efficacement aux besoins du terrain, dans le strict respect de l’environnement. Le copilotage existant avec les arrondissements sera renforcé par la délégation d’une enveloppe budgétaire d’investissement dédiée, distributions de 125.000 cendriers de poche au premier semestre 2016 dans le cadre d’un partenariat avec la SNCF, la RATP, le Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafés et Traiteurs, etc." avait proclamé Hidalgo. 
 
Résultat : on recommence tout aujourd'hui ! 
 
Par ailleurs, en bonne socialiste, Hidalgo ajoute la répression à la dépense : "Le nombre d’inspecteurs verbalisateurs augmentera de près de 50 % d’ici à l’été 2018 " à la brigade de lutte contre les incivilités, qui compte déjà 1 900 agents. Au 1er janvier 2018, viendront s’ajouter les 1 500 agents de surveillance de la ville de Paris (ASP, les anciennes "pervenches"). Ces derniers vont en effet être remplacés par des dispositifs automatiques de verbalisation par des sortes de robots enregistrant les plaques d'immatriculation des véhicules pour lesquels le droit de stationnement n'a pas été acquitté. 
 
Il faut s'attendre à une hausse vertigineuse des contredanses dans tous les domaines. Mais la responsabilité des choix erronés et des mauvaises décisions de la mairie ? Nenni. L'insupportable mairesse est décidément aussi liberticide qu'elle est gaspilleuse. Une vraie socialiste on vous dit ! 
 
Bah, tout cela est aussi sincère et efficace que la politique de restriction de la circulation automobile ou la lutte contre la pollution : statistiques bidons, mesures ineptes et refus d'évaluer le bilan réel des actions entreprises conduisent toujours à la surenchère ...
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lemillanh
- 14/03/2017 - 22:50
Peu importe
il faut qu 'elle amplifie toutes les dépenses les riches payeront les automobilistes payeront et bravo à celle qui a su cumuler 4 salaires plein temps pour sa modique personne
jurgio
- 14/03/2017 - 15:40
Hidalgo ! Ho ! Ho !
Cette personne nous rappelle qu'un socialiste est génétiquement un bobo dépensant, avec un esprit le plus faible de la nature. .
lexxis
- 14/03/2017 - 15:38
TROP DE RATS EN DEHORS DE L'OPÉRA!
Ah, les rats, c'est diablement plus difficile à éradiquer que les voitures! Pensez-donc Paris au 24ème rang des métropoles les plus propres, encore que s'agissant de notre chère - si, si fiscalement, pour les autres- capitale il serait sans doute plus juste de parler de la 24ème ville la moins sale. Nos félicitations à Madame Hidalgo qui montre tout au long de son mandat que tout en attachant beaucoup d'importance à ce problème, elle s'efforce victorieusement d'en assurer la pérennité par sa politique velléitaire et inadaptée.