En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 47 min 4 sec
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 3 heures 59 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 34 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 21 heures 41 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 32 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 4 heures 7 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 4 heures 51 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 6 heures 54 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 21 heures 55 min
© Reuters
François Hollande a proposé lundi soir une tranche d'imposition à 75% pour les revenus de plus d'un million d'euros par an.
© Reuters
François Hollande a proposé lundi soir une tranche d'imposition à 75% pour les revenus de plus d'un million d'euros par an.
Libéralisez-vous

"Avec un taux d’imposition à 75%, on est en train de réinventer l’esclavage"

Publié le 01 mars 2012
François Hollande a déclaré vouloir taxer les plus gros revenus à hauteur de 75% s'il est élu. Une mesure censée favoriser la justice fiscale, mais jugée particulièrement dangereuse par l'économiste et entrepreneur français Charles Gave.
Charles Gave
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Gave est président de l'Institut des Libertés, un think tank libéral. Il est économiste et financier. Son ouvrage L’Etat est mort, vive l’état  (éditions François Bourin, 2009) prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a déclaré vouloir taxer les plus gros revenus à hauteur de 75% s'il est élu. Une mesure censée favoriser la justice fiscale, mais jugée particulièrement dangereuse par l'économiste et entrepreneur français Charles Gave.

Atlantico : François Hollande a proposé lundi soir une tranche d'imposition à 75% pour les revenus de plus d'un million d'euros par an. Renforce-t-il ainsi la justice fiscale dans notre pays ?

Charles Gave : N’importe quelle analyse de rentabilité dans le monde entier incorpore toujours deux paramètres : le risque et la rentabilité. En France, pour des raisons qui m’échappent totalement, quelqu’un qui gagne de l‘argent sans risque, est plus louable qu'un individu qui en gagne en prenant des risques. On n’arrivera à rien dans ce pays, tant qu’on n’aura pas compris que l’essentiel pour qu’il y ait de la croissance, est de favoriser d’un côté la prise de risques et de l’autre les entrepreneurs.

Moi qui ai pris des risques toute ma vie et ai créé des sociétés dans le monde entier, si je veux venir prendre ma retraite en France en décidant d’avoir un revenu d’à peu près 300 000 euros par an, je profiterais de la même retraite qu’une personnalité telle qu’Alain Juppé (pour prendre un exemple). Sauf que lui capitalise des prestations qu’il perçoit en tant que ministre, ancien Président du conseil général de Gironde, ancien maire de Bordeaux, etc… Ce sont donc les citoyens qui assurent la retraite d’Alain Juppé. De quel droit me dit-on que je suis un homme riche et que Alain Juppé ne l’est pas ? D’autant que lorsqu’il disparaîtra, sa femme, qui est plus jeune, aura droit à une pension de versement de 50% de sa valeur jusqu’à ce qu’elle décède à son tour. 

Selon moi, il convient de mettre les gens au même niveau de risque. Il faut que l’on capitalise l’ensemble des retraites du secteur privé. La personne qui veut mettre de côté de l’argent pour se faire sa propre retraite, aujourd’hui, est imposé à outrance, tandis que le fonctionnaire, lui, ne l’est pas. Il faut vraiment mettre tout cela à plat. D’autant plus qu’une fois à la retraite, les niveaux de vie des salariés du privé et ceux du public ne sont pas du tout les mêmes.

On passe des heures en France à parler des retraites chapeaux et des scandaleux privilèges des hommes qui sont à la tête des sociétés du CAC 40, mais ils ne sont qu’une quarantaine à toucher des salaires de quelques 5 millions d’euros par an. Je considère que la classe politique française devrait consacrer plus de temps à résorber le déficit budgétaire en se demandant d’où il provient, et comment en est-on arrivé à de tels gouffres, plutôt qu’à s’intéresser à ces quarante patrons qui n’engloutissent à eux seuls qu’une petite demi-journée du déficit budgétaire français !

La France est déjà le pays où l’impôt sur le capital est le plus effrayant. J’ai l’exemple, près de chez moi, d’un ébéniste qui emploie sa femme à mi-temps en la payant le SMIC. Il la paye donc  500 euros et elle lui coûte 200 euros. Comment voulez-vous que cela fonctionne ? Ce sont les entrepreneurs qui créent des emplois, jamais les Etats, sinon l’URSS aurait été le pays le plus développé du monde. Si vous voulez créer des emplois, il faut laisser les entrepreneurs tranquilles et rémunérer la prise de risques.

Finalement, le plus extraordinaire en France, c’est que le produit du travail ou du capital, qui appartient à chacun, est propriété ultime de l’Etat. Locke avait montré, il y a 400 ans, que l’homme était propriétaire de son travail, ce qui interdisait de fait l’esclavage. Avec un taux d’imposition à 75%, on est en train de réinventer l’esclavage.

 

 

Mais ce taux n'est pas sans équivalent d'un point de vue historique. Même un président républicain comme l'Américain Eisenhower avait instauré un taux marginal supérieur d'imposition de 91% pour les plus riches...

Il ne faut pas confondre le taux d’imposition marginal décrit par la loi et le taux d’imposition effectif des gens qui prennent des risques. Sous Eisenhower les riches étaient en réalité taxés à 28 % en raison de l'ensemble de leurs avantages fiscaux.

Par exemple si vous achetiez une maison, vous pouviez déduire la totalité des intérêts. Si vous déclariez tous vos revenus comme un revenu salarié vous pouviez certes être imposé à 91% mais personne ne déclarait cela. Il s'agit d'une des grandes légendes urbaines de la gauche. JP Morgan a fait des études là-dessus, en reprenant  le taux d’inflation, en prenant les revenus des gens qui payent beaucoup d’impôts aux Etats Unis et en observant le taux d’imposition ce qu’ils auraient dû payer et de ce qu’ils versaient en réalité. Les déductions fiscales en tous genres leur permettaient de ne payer que 20 ou 30% d’impôts.

Concernant la proposition de François Hollande, il faut ajouter la CSG aux 75% d’imposition, ce qui nous fait donc arriver à environ 100% de taux d’imposition marginale : je persiste, j'appelle cela de l’esclavage.

 

A titre personnel, précisément, jusqu’à combien accepteriez-vous d’être taxé ?

Il suffit de regarder la Suisse, et le succès qu’elle connaît. A 35%, tout le monde est d’accord pour contribuer. La solidarité active se situe là. Je serais encore en France si l’on en était encore là. Qu’un tiers de ce que je gagne aille à la solidarité, et je fasse ce que je veux des deux autres tiers me paraît raisonnable.

 

N’y a-t-il pas, toutefois, une différence entre les riches qui entreprennent, et ceux qui vivent uniquement de leurs rentes ? N'y a-t-il pas de "bons" riches et de "mauvais" riches d'un point de vue social ?

C’est exactement la théorie défendue par Hitler à propos des Juifs, en déclarant qu’ils n’avaient aucune utilité sociale et qu’il fallait donc s’en débarrasser ! Ce n’est pas à l’Etat de déterminer comment les gens dépensent leur argent et s’ils le font de manière utile ou pas. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (96)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Anonymous
- 07/03/2012 - 22:53
Taxons les rentiers et les héritiers.
Je cite:
"En France, pour des raisons qui m’échappent totalement, quelqu’un qui gagne de l‘argent sans risque, est plus louable qu'un individu qui en gagne en prenant des risques."
Un travailleur pauvre prend des risques, un héritier n'est parfois qu'un rentier, alors n'est ce pas normal de taxer les riches, suivant la même logique... Je ne loue pas Dassault, ni Bernard Arnaud, ni Bouygues, ni Sarkozy...
Je dois penser comme vous alors Monsieur Gave, je me trompe? Démontrez le moi!

FUMISTERIE
Anonymous
- 07/03/2012 - 22:46
Mais, nous sommes des Nobles, tout de meme!
Avant la révolution
"Nous sommes Nobles, nous n'avons pas à payer d'impot
il est normal que les manants travaillent pour nous"

Après la révolution
"Avec un taux d’imposition à 75%, on est en train de réinventer l’esclavage"

Hum... Ils sont mignons les privilégiés, et surtout ils n'ont honte de rien... ça me Gave...
Tuffgong
- 06/03/2012 - 22:14
LAMENTABLE
"Avec un taux d’imposition à 75%, on est en train de réinventer l’esclavage"
L'esclavage?
Rien que ça?
Vous devriez avoir honte et montrer un peu plus de respet envers ceux qui ont VRAIMENT souffert de cette abomination.
Vous ètes directeur d'université?
Hé ben.