En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

01.

iPhone 5 : ce qui vous attend

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 20 min 31 sec
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 2 heures 34 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 3 heures 20 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 4 heures 40 sec
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 5 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 16 heures 57 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 20 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 22 heures 36 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 56 min 18 sec
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 2 heures 14 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 3 heures 42 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 6 heures 13 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 22 heures 23 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 22 heures 55 min
© Wikipédia commons
© Wikipédia commons
Flashback

Petit historique de ce que prédisaient les sondages du début mars lors des précédentes présidentielles

Publié le 10 mars 2017
Les élections présidentielles qui ont eu lieu depuis 1995 montrent qu'à deux mois du premier tour, des mouvements importants ont pu être observés en termes d'intentions de vote.
Erwan Lestrohan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les élections présidentielles qui ont eu lieu depuis 1995 montrent qu'à deux mois du premier tour, des mouvements importants ont pu être observés en termes d'intentions de vote.

2012

Début, mars 2012, François Hollande est encore dans sa période d'état de grâce avec des intentions de vote qui représentent 30% de l'électorat, alors que Nicolas Sarkozy monte à 28%. Le meeting que le Président-candidat donne à Villepinte et l'affaire Merah provoquent effectivement un resserrement des positions à ce moment là, alors que François Hollande culmine à 34% des intentions de vote en janvier. En revanche, si le duo de tête a bien été mesuré puisque le score final a été de 28,63% pour François Hollande et de 27,18% pour Nicolas Sarkozy, la troisième position a, elle, beaucoup évolué. C'est bien Marine Le Pen qui est arrivée à cette place avec 17,90% des voix et non Jean-Luc Mélenchon. 

2007

 

Ce qui est intéressant pour l'élection de 2007, c'est que l'on mesurait un Bayrou très haut au mois de mars, à près de 21% des intentions de vote, et une Ségolène Royal à 24% au point qu'e l'on imaginait un croisement de leurs courbes. Cela ne s'est finalement pas produit, puisqu'il terminera à la troisième position avec 19% des voix. Nicolas Sarkozy était lui à 29%, c'est à dire deux points en dessous de son score final. Le score de Ségolène Royal a particulièrement été porté par un vote utile par les électeurs de gauche, avec en mémoire la défaite de Lionel Jospin de 2002.

2002

 

Cliquez pour agrandir

Les sondages BVA début mars montrait que le casting du 2ème tour était quasiment certain avec 24% des intentions de vote pour Lionel Jospin, 21% pour Jacques Chirac, et un Jean-Marie Le Pen à 11%. L'issue du scrutin ne laissait pas beaucoup de doute. Le resserrement de l'écart entre le candidat socialiste et celui frontiste s'est en réalité produit dans les toutes dernières semaines du mois d'avril. Avec à la fois une érosion de Lionel Jospin (et marginalement de Jacques Chirac), et une progression de Jean-Marie Le Pen. Rien n'était donc joué au mois de mars.

1995

En 1995, si le rapport de force entre les deux candidats de la droite était déjà établi, le duo de tête à l'issue du premier tour, lui, ne l'était pas puisque contrairement à ce qui était observé quelques semaines avant Jacques Chirac n'est arrivé que deuxième, talonné de près par Edouard Balladur. Lionel Jospin est, lui, arrivé avec 23% en 1ere position donc, alors que Jacques Chirac est lui à 20,8%, soit deux points devant Edouard Balladur. Le match entre les deux candidats de droite est donc resté serré jusqu'à la fin. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
totor101
- 11/03/2017 - 10:40
PROBLEME !
Les électeurs évoluent OU les instituts se trompent ?
Réponse:
un peu des deux mais surtout des erreurs d'institut !
MMG
- 11/03/2017 - 10:29
Particularité de 2017
Il y a aujourd'hui une nouveauté, c'est la division de la gauche en 3 : Mélenchon extrême gauche , Hamon PS gauche radicale, Macron PS gauche centriste qui semble capter quelques cas isolés de centre droit (selon les médias, mais là encore le doute s'impose..). Les scores de chaque sont plus bas face au FN. Le mouvement des blocs sera inédit, imprévisible et très volatile (toujours selon ce que l'on cherche à nous faire croire).
Nbia
- 10/03/2017 - 19:05
Oui Mais
ce qui ressort de tous ces sondages c'est que, sauf en 2002, à la mi-mars les deux premieres places c'est plié.