En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 4 heures 48 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 7 heures 13 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 8 heures 26 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 3 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 2 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 12 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 13 heures 17 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 13 heures 41 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 14 heures 16 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 6 heures 50 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 7 heures 38 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 9 heures 38 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 10 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 12 heures 41 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 3 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 14 heures 17 min
Sondage

L'effet Trocadéro : 55% des sympathisants LR souhaitent que François Fillon maintienne sa candidature et 67% d'entre eux pensent que ceux qui ont quitté sa campagne l'ont fait pour privilégier leur intérêt personnel

Publié le 09 mars 2017
Après le grand rassemblement du dimanche 5 mars au Trocadéro, François Fillon semble continuer d'être soutenu par sa famille politique.
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le grand rassemblement du dimanche 5 mars au Trocadéro, François Fillon semble continuer d'être soutenu par sa famille politique.

Atlantico : Quels enseignements retirer de ce sondage réalisé après que les Français ont pris connaissance du propos de François Fillon au 20h00 de France 2 ? Une forme de stabilisation de la situation doublé d'une légère reconquête des proches des Républicains.

 1. La proportion de Français souhaitant que François Fillon maintienne sa candidature progresse légèrement (29% contre 25% en milieu de semaine), et que c'est également le cas chez les proches des Républicains (55% contre 53%) 

Jean-Daniel Lévy : Pour commencer, il faut souligner le fait qu'll s'agit d'une légère reprise et non d'un enthousiasme considérable. Un certain nombre de valeurs portées par François Fillon ont semble-t-il sut convaincre dans son camp. Tout d'abord la fierté d'être de droite, et le fait qu'il y avait une irrégularité de la façon dont la justice c'était comporté contre lui et enfin le fait qu'il était la victime d'une sorte de complot. Ces thèmes ont clairement marqué le coeur de son électorat. 

2. 21% des Français pensent que François Fillon va gagner la prochaine présidentielle ; ils étaient 17% en milieu de semaine dernière. Si l'anticipation est en progrès chez les proches des Républicains elle reste minoritaire (47%)

Il faut noter que les Français semblent avoir remarqué l'abnégation et la volonté de continuer le combat de François Fillon. Il veut pouvoir continuer encore et toujours à porter le débat. On se retrouve donc face à des électeurs qui vont considérer qu'à force de tenir bon et de ne pas céder aux pressions diverses qui l'assaillent, il est un potentiel vainqueur de cette élection. On est aujourd'hui face à une population qui est minoritaire, mais qui semble consolidée.

3. Invités à pronostiquer si François Fillon serait toujours candidat dans 15 jours, les Français sont partagés (47% le pensent, 53% ne le croient pas) alors que les proches de la Droite et du centre l'imaginent toujours "en lice" (57%), et plus encore ceux des Républicains (65%)

François Fillon n'a pas donné de signe de faiblesse. On n'imagine donc pas quand on est Français, et a fortiori de droite qu'il va céder la barre. Les message répété jour après jour commence à entrer dans les têtes : "je ne me retirerai pas". 

4. En cas de retrait, Alain Juppé se présente comme le candidat privilégié (pour 61% des Français, 67% des proches de la Droite et du centre et, enfin 59% de ceux des Républicains). Les autres personnalités dont on a pu entendre parler - hormis François Baroin - ne sont guère citées. Et Alain Juppé remporterait certainement ou probablement, selon 55% des personnes interrogées (63% des proches de la Droite et du centre ainsi que 60% des sympathisants des Républicains) la prochaine élection présidentielle

Comme quoi les sondages ne font pas tout ! A l'évidence cette situation n'a pas suffi pour l'ancien adversaire à la primaire de François Fillon. Malgré les désistements et soutiens, Alain Juppé n'a pas considéré que c'était suffisant pour s'engager dans la campagne.

5. En cas de retrait, notons également que 43% des proches de la droite et du centre, 51% des Républicains privilégieraient le maintien de la ligne politique de François Fillon

Ce qu'on peut voir, c'est que le message de François Fillon est clairement incontournable chez les Républicains aujourd'hui, et important si l'on s'occupe uniquement de la droite. François Fillon n'a pas gagné la primaire uniquement pour ce qu'il était, mais parce qu'il portait un message de "droite forte" toujours populaire aujourd'hui au sein du parti de droite. Notemment avec comme idée phare la volonté d'abaisser le nombre de fonctionnaires.

6. Enfin, notons que 56% des proches de la droite et du centre tout comme 67% de ceux des Républicains accréditent le propos de François Fillon selon lequel les responsables politiques ayant quitté la campagne l'aurait fait essentiellement parce qu'elle "voulaient privilégier leur intérêt personnel à un intérêt collectif"

C'est une des grandes réussites de François Fillon. Alors qu'on a pu avoir l'impression que sa candidature sombrait, en particulier à cause des désistements nombreux de la semaine dernière, il a réussi à discréditer les "parcours individuels" de ceux qui l'avait abandonné. Insister sur l' "esprit collectif" et la crainte de la "division" semble avoir convaincu les sympathisants républicains, ce qui fait que la tension est un peu plus faible à son égard sur ces points. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/03/2017 - 11:04
Le big-bang politique!
Grâce à l'émergence du Front National comme centre de gravité stable, les vieux partis se voient catapultés dans l'espace-temps, alors que les analystes, sondeurs et socialistologues tentaient désespérément de les maintenir sur un plan binaire. Certains se transforment en météorites qui ne reviendront jamais...d'autres trouveront leur gravitation autour du de l'etoile FN...le vieux plan binaire permettait aux profiteurs du système de cultiver l'alternance et le système de corruption qui les maintenait artificiellement en vie. Ces profiteurs partis, la vie politique francaise évoluera dans une configuration spatiale plus équilibrée, plus respectueuse des libertés, moins victime des sondeurs-manipulateurs et autres journalistes-margoulins, moins corrompue par la finance internationaliste, plus moderne, quoi!...et tout ça grâce à qui? Non, non, ne nous remerciez-pas! C'est cadeau! Et parce que nous aimons la France, nous ne demandons rien en retour...
Deudeuche
- 06/03/2017 - 23:10
@clint
Au revoir, mais c'était plus cohérent d'assumer votre centrisme libéral. Sans rancune!
Il y a de la place pour tout le monde dans ce beau pays.
Citoyen Ordinaire
- 06/03/2017 - 17:47
Des questions
Maintenant si je pense que Mr Fillon devrait se retirer pour l'embauche de Madame, je ne suis pas insensible à son combat, il y a de quoi se poser des questions notre pays et notre "démocratie" et surtout les coulisses.
Regardez quand même depuis qu'il est passé alors que le gouvernement profond voulait Juppé, nous avons eu le droit à un Bashing permanent sur Fillon....Pendant le même temps le délire Pro Macron malgré le vide...
Regardez les éléments, pourquoi Mr Fillon a été mis en examen des le matin même de la parution du journal...
Pourquoi la justice saute sur Fillon si rapidement et non sur Bayrou dénoncé par Mme Lepage dans son livre ?
Et enfin pourquoi pas d'enquête sur Mr Macron suite aux révélations du canard ?