En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 39 min 35 sec
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 1 heure 25 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 2 heures 21 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 7 heures 6 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 19 heures 49 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 22 heures 1 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 40 min 57 sec
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 6 heures 6 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 7 heures 19 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 21 heures 10 sec
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 23 heures 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 1 jour 15 min
Centre blanc

"Il faut reconnaître le vote blanc pour que les élus cessent de passer l'éponge après de forts taux d'abstention"

Publié le 28 février 2012
François Bayrou a promis ce samedi, s'il était élu président de la République, d'organiser un référendum de "moralisation" de la vie publique. Parmi les propositions qu'il souhaite soumettre au Français, on retrouve la reconnaissance du vote blanc à toutes les élections.
Yann Wehrling est le porte-parole et secrétaire général du MoDem. Il est conseiller de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yann Wehrling
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yann Wehrling est le porte-parole et secrétaire général du MoDem. Il est conseiller de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bayrou a promis ce samedi, s'il était élu président de la République, d'organiser un référendum de "moralisation" de la vie publique. Parmi les propositions qu'il souhaite soumettre au Français, on retrouve la reconnaissance du vote blanc à toutes les élections.

Atlantico : François Bayrou propose de mettre en place, s’il était élu en mai prochain, la reconnaissance du vote blanc. En quoi cela serait-il une avancée démocratique ?

Yann Wehrling : C’est une avancée démocratique dans le sens où jusqu’à présent beaucoup d’électeurs ont choisi ce mode d’expression sans que l’on en tienne compte. C’est une démarche qui est une expression d’insatisfaction de l’offre politique. Les gens se déplacent, font une démarche claire. Ce n’est pas un bulletin nul, avec une erreur.

Nous souhaitons qu’il y ait un distinguo entre les bulletins nuls et les bulletins blancs. C’est une reconnaissance d’une expression qui en vaut une autre.

Un score de 10, 15 voire même 20% pour le vote blanc est autrement plus significatif qu’un taux d’abstention équivalent. Cela inquièterait largement la classe politique. L’abstention est inquiétante mais on ne sait pas si cela vient d’un désintérêt de la vie politique, d’un message de ras-le-bol. Le vote blanc est clairement un message d’insatisfaction.

 

N’est-ce pas aussi une manière de contrer les votes d’extrême gauche et droite qui émanent souvent aussi d’un rejet des « grands partis » ?

Les gens qui votent extrême droite ou extrême gauche pourront toujours continuer de faire ce choix-là. Pour ceux qui par ailleurs ne sont pas des extrémistes mais qui simplement estiment que l’offre politique ne leur convient pas, il faut leur offrir la possibilité d’exprimer  leur insatisfaction par ce vote blanc.

 

N’a-t-on pas tendance à considérer le vote blanc de manière homogène ? N’y a-t-il pas autant de votes blancs que de raisons de voter blanc ?

Les raisons d’un vote blanc ne sont vraisemblablement pas homogènes. Et nous ne sommes pas dans la tête des électeurs qui expriment un tel vote.

Cela sera à la classe politique, après l’élection, d’essayer de comprendre, de questionner les électeurs. 3-4% à l’occasion d’une élection cela ne relève pas d’un problème très important. Au lendemain d’une élection avec 20% de votes blanc, il faudra qu’il y ait un examen de conscience de ceux qui seront élus pour essayer de comprendre ce qui s’est passé et de solliciter l’avis des électeurs, d’une manière ou d’une autre, sur cette insatisfaction.

Aujourd’hui ce que l’on voit, à chaque fois qu’il y a une élection à fort taux d’abstention, c’est que les élus issus de cette élection sont finalement très contents d’être élus et oublient très vite, passent l’éponge. Si vous êtes élu avec un fort taux de vote blanc, vous n’avez pas la même légitimité…

 

Voter, c’est avant tout choisir, très souvent, entre le « moins mauvais des candidats ». Refuser de choisir n’est-il pas immature ?

Le message que nous adressons avec cette proposition n’est pas d’inviter les gens à voter blanc. Nous les invitons à faire un choix politique. C’est un message de démocrate, dans la même veine que François Bayrou quand il déclara qu’il trouverait anormal que Marine Le Pen ne puisse pas se présenter.

Nous n’approuvons pas le vote blanc, nous demandons simplement qu’il soit reconnu comme un vote à part entière. Il est évident que ne pas s’exprimer, ne pas faire un choix, c’est laisser à d’autres l’occasion de le faire à votre place.

 

N’est-ce-pas aussi contreproductif pour le Modem ? En d’autres termes, les votes François Bayrou émanant d’un rejet de l'UMP et du PS ne vont-ils pas préférer le vote blanc à un vote Modem par défaut ?

Je ne crois pas un seul instant que ceux qui avaient décidé de voter pour un candidat, tout à coup, iraient vers le vote blanc si ce dernier était reconnu.

Je conteste d’ailleurs l’a priori qui consiste à penser que le vote François Bayrou serait en majorité un vote de contestation. Dans tous les votes, il y a une part d’adhésion et une part de rejet. C’est vrai pour nous, mais c’est aussi vrai pour tous les autres.

 

Imaginons que le vote blanc, une fois reconnu, devienne majoritaire à une élection. Que se passerait-il alors ?

Cela montrerait déjà qu’il était utile de le faire. Si une majorité d’électeurs votait blanc, cela signifierait une remise en cause claire de la classe politique. Cela serait un réel électrochoc qui inviterait à une vraie réforme du fonctionnement de nos institutions.

L’expression des votes non blancs permettrait tout de même une élection. Néanmoins, les élus issus de ce vote minoritaire devraient impérativement ouvrir un vaste débat national pour voir quelles seraient les réformes d’ampleur à mettre en place.

 

Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ramos
- 29/02/2012 - 10:00
Arnaque du système !
Vous devriez savoir quel seule leur propre élection ( ou réélection ) intéressent les hommes politiques. Qu'il y ait 20, 30, ou 70 % de votes blancs ne changera absolument rien. Les journaux gloseront sur le vote blanc . Et alors ? Cela n'empêchera pas les "élus" de s'en mettre plein les poches comme ils le font aujourd'hui. Croyez-vous qu'il font de la politique pour l'amour de la France ou des Français ?
Personnellement j'accepterais volontiers d'être élu sénateur même s'il y avait 95% de votes blancs. ( je ne devrais pas être le seul dans le cas.
Mani
- 28/02/2012 - 11:44
Excellente proposition
Ça devrait être le cas depuis longtemps ! @crooks: "s'exprimer sur son bulletin" ne sert absolument à rien : les bulletins nuls sont jetés, personne ne s'amuse à lire ce qui est éventuellement écrit dessus - ceux qui s'occupent du dépouillement des votes ont autre chose à faire ! C'est totalement inutile et inefficace.
rafoudol
- 28/02/2012 - 11:15
il faut le compter
Car ça permet de montrer qu'on est pas d'accord avec le choix proposer... par ex en 2012, pour qui voter ? aucun candidat avec des idée libérale, que tu socialisme plus ou moins édulcorée... Je fais quoi ? je m'abstient, je vote pour un choix que je n'approuve pas,... dans tous ces cas je serais noyer dans la masse...