En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

03.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

06.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

07.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 1 heure 27 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 3 heures 48 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 5 heures 41 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 7 heures 30 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 8 heures 3 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 8 heures 23 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 9 heures 16 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 3 heures 39 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 5 heures 36 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 8 heures 12 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 10 heures 4 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 22 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 2 heures
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Ok Central

Emplois fictifs au Modem ? Les grandes lignes de l'affaire qui agite les réseaux sociaux

Publié le 03 mars 2017
Le Modem aurait-il employé ses assistants parlementaires européens au siège parisien du parti ? C'est ce qu'affirmait Corinne Lepage dans un livre paru en 2015. Maintenant que l'écologiste se retrouve dans la même équipe que les membres du parti de François Bayrou, force est de constater que ces accusations passées sont beaucoup plus gênantes pour Emmanuel Macron et ses nouveaux soutiens...
Atlantico - Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Modem aurait-il employé ses assistants parlementaires européens au siège parisien du parti ? C'est ce qu'affirmait Corinne Lepage dans un livre paru en 2015. Maintenant que l'écologiste se retrouve dans la même équipe que les membres du parti de François Bayrou, force est de constater que ces accusations passées sont beaucoup plus gênantes pour Emmanuel Macron et ses nouveaux soutiens...

La redécouverte de quelques lignes oubliées a provoqué une avalanche de réactions dans la matinée du 28 février. Sur Twitter, un court extrait du livre de Corinne Lepage, Les Mains Sales (2015) est partagé par des centaines de personnes. Son contenu a de quoi faire bondir de nombreux soutiens de François Fillon et de Marine Le Pen, tous les deux mis en cause dans des affaires d'emplois fictifs, à l'Assemblée Nationale pour l'un et au Parlement européen pour l'autre. Évoquant son éloignement du Modem qu'elle avait fondé avec Bayrou en 2008, la présidente de LRC-Cap21 y dénonçait un étrange manège au sein du parti de François Bayrou. Une pétition en ligne est même lancée, comptant le 28 février au soir près de 1 000 signataires et demandant que le parquet se saisisse du dossier. L'affaire – qui ne date donc pas d'hier – est loin d'être anodine, surtout quand on sait que Corinne Lepage puis François Bayrou et la majorité de ses équipes du Modem se retrouvent depuis peu au sein d'En Marche ! , et sont donc à priori nouveaux alliés dans cette campagne.

"Lorsque j'ai été élue au Parlement européen en 2009, le Modem avait exigé de moi qu'un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J'ai refusé en indiquant que cela me paraissait d'une part contraire aux règles européennes et d'autre part illégal. Le Modem n'a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l'enveloppe d'assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européen."

Contactée pour connaître son avis, Corinne Lepage a indiqué ne pas vouloir faire de commentaire et s'est contentée de rappeler que le livre a reçu le Prix du Livre Politique du Barreau de Paris en 2015.

Si la plupart des députés Modem de l'époque n'ont pas répondu à nos appels, Marielle de Sarnez, vice-présidente du Modem, a en revanche tenu à s'exprimer. "Tout ce que [Corinne Lepage] a dit est faux", s'étonnant de voir resurgir cette affaire en 2017 et indiquant l'avoir déjà commentée en 2015 dans un communiqué (que nous avons par ailleurs cherché sans succès). Pour elle, il s'agirait d'une rumeur aux motifs troubles "Ce qui est intéressant, c'est de voir que tout cela semble venir d'un milieu composé de soutiens de François Fillon [...] Je n'ai jamais vu ça, c'est le degré zéro de la politique !"

Jean-François Kahn, ancien rédacteur en chef de Marianne et ancien élu Modem -avant de se désister- en 2009 dit ne pas avoir eu connaissance ni de tels agissements, ni d'une telle demande de la part de la formation centriste. Il exprime d'ailleurs son étonnement : lors de ses différentes rencontres avec les parlementaires européens du Modem, ceux-ci étaient bel et bien accompagnés d'assistants, et donc non consacrés aux activités nationales du parti. Faut-il encore rappeler qu'il est prévu pour les députés européens une enveloppe de 21 209 euros, à répartir entre trois assistants au maximum par élu.

Nicolas Hervieu, juriste en droit public et européen affirme que si l'affaire était avérée, il s'agirait de fait d'un cas en tout point similaire à celui qui touche Marine Le Pen aujourd'hui. Comme pour la présidente du Front National, l'affaire serait entre les mains de l'Office européen de la lutte contre la fraude, qui a le pouvoir de sanctionner financièrement et disciplinairement mais non pénalement. Passer au pénal demanderaient des éléments plus précis (par exemple l'usage de faux) et serait alors du ressort du Parquet national financier, également impliqué dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs des membres de la famille Fillon.

Les retrouvailles des anciens fondateurs du Modem sous la bannière d'En Marche! pourraient être plus compliquées que prévues... Le vent de fraîcheur que souhaite insuffler le mouvement d'Emmanuel Macron résistera-t-il aux vieilles rancœurs ? Le mouvement de l'ancien ministre, contacté lui-aussi, n'a pas souhaité réagir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 14/09/2017 - 14:32
depuis MAI, je n'ai jamais entendu parler ?????
NON ! je veux parler des suppression de fonctionnaires, du dégraissage de fonctionnaires... Quant je dis que le SYSTEME, depuis 40 ans et plus nous a trompé de façon honteuse, Aujourd'hui, personne ne peut me contester.
TOUS LES CANDIDATS AUX PRESIDENTIELLES étaient tous sur la même partition de dégraisser la fonction publique (certain enfin UN s'avançait même sur le chiffre de 500000 !!! quelle belle jambe que de le promettre, il n'a pas été élu et de toute façon, n'aurait pas atteint son objectif, ce n'était que de la "langue de bois !!", mais l'élu qu'attend t'il pour le faire ???
Sa gestion est la plus malhonnête que j'aie jamais connue... quel père defamille, il enlève le pain de la bouche de CERTAINS de ses enfants (les retraités sont bien placés pour le savoir), pour donner aux autres ?? Les 5 euros enlevés aux attributaires dans le besoin, d'APL et sa demande (je n'ai jamais entendu une chose pareille) aux propriétaires de louer leur logement 5 euros de moins que le prix prévu ??? c'est de la gestion type "MAGOUILLEURS" c'est DETTA BLE !!!......
Monsieur PROMESSE n'est pas à cela près bien sur !!! toute sa gestion constatez le est basée sur les PROMESSES, langue de bois.
kelenborn
- 03/03/2017 - 20:31
Oui
Oui notre justice indépendante semble souffrir de strabisme
Pour info, selon des informations circulant au ministère de la justice, l'instigateur des malheurs de Fillon serait ( d'abord Fillon bien sûr) mais ensuite...MACRON de Carabas
tapio
- 03/03/2017 - 19:33
Ah oui mais non ...
Pour le modem ce n'est pas la même chose !