En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
Entre coups bas et lynchage médiatique, les dessous de la guerre Sarkozy-Le Monde sur "l'affaire Bettencourt"
Publié le 26 février 2017
Côté face, les journalistes écrivent n’importe quoi. Ils vont trop vite. Ne vérifient pas leurs sources. Sont trop politisés. Se prennent pour des stars, croient tout savoir et supportent mal d’être critiqués. Côté pile, les journalistes percent les secrets de la République qui, sans eux, resteraient enfouis. Voir très récemment le compte suisse de Cahuzac ou l’affaire Bettencourt. Au prix d’une enquête fouillée et d’entretiens avec nombre de journalistes français et étrangers, Gilles Gaetner nous offre une plongée déconcertante dans les arcanes d’une profession qui, il y a peu encore, fascinait. Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur (2/2).
Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à L'Express, chargé de l'investigation.Il est l'auteur de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à L'Express, chargé de l'investigation.Il est l'auteur de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Côté face, les journalistes écrivent n’importe quoi. Ils vont trop vite. Ne vérifient pas leurs sources. Sont trop politisés. Se prennent pour des stars, croient tout savoir et supportent mal d’être critiqués. Côté pile, les journalistes percent les secrets de la République qui, sans eux, resteraient enfouis. Voir très récemment le compte suisse de Cahuzac ou l’affaire Bettencourt. Au prix d’une enquête fouillée et d’entretiens avec nombre de journalistes français et étrangers, Gilles Gaetner nous offre une plongée déconcertante dans les arcanes d’une profession qui, il y a peu encore, fascinait. Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur (2/2).

Le Monde a une longue réputation dans le domaine de l’investigation. Hier, c’était le tandem Plenel-Marion qui sortait des coups, révélait la face cachée de la Mitterrandie. Aujourd’hui, c’est un autre tandem Lhomme-Davet qui révèle les dérives de la Sarkozie –  Mediapart y prend sa part – et de son chef, l’ancien président de la République, via les différentes informations judiciaires ouvertes au pôle financier… Encore que comme nous l’avons mentionné plus haut, certaines affaires que l’on croyait très gênantes pour Nicolas Sarkozy ont fait, pour reprendre l’expression de Jacques Chirac, « pschitt ». Il n’empêche. Depuis 2008, Lhomme, alors à Mediapart, qui ne rejoindra Davet au Monde qu’en 2011, fait de l’investigation comme on dit, surtout du côté droit, en direction de Patrick Balkany, Claude Guéant, et Nicolas Sarkozy. Bien peu de chose, sinon rien, du côté gauche. C’est ce que ses détracteurs lui reprochent.

Quand les journalistes du Monde se prennent pour James Dean ou Marlon Brando… en photo seulement

Ce duo de choc, la cinquantaine, toujours partant pour une enquête, est désormais connu dans toutes les salles de rédaction, ainsi que dans un large public. Désormais, on les interviewe et ils ont droit –  la consécration  – à leurs portraits à la dernière page de Libération. On les voit tous deux, en blouson de cuir noir, posant à la manière d’un film des années  1950 où tournaient James Dean ou Marlon Brando. Rien à voir par exemple avec le look d’un Robert Redford ou d’un Dustin Hoffman dans Les Hommes du Président, le film de Ian Pakula (1976) qui relate l’affaire du Watergate. Quand ces deux-là parlent, on le sent, ce sont des dingues de l’information. « Je me ferai tuer pour avoir une info », confie Gérard Davet. Qui ajoute  : « J’enrage lorsque je me fais griller par Mediapart… »

Tel est le tandem qui, depuis plusieurs années, traque Nicolas Sarkozy. Même si depuis la défaite de ce dernier à la primaire de la droite et du centre le 20  novembre 2016, cette traque semble s’être essoufflée. Il n’en demeure pas moins que les relations entre Sarkozy et les journalistes du Monde demeurent exécrables. « Pourtant, confie Fabrice Lhomme – que nous avons longuement rencontré en septembre 2016 – dans les années 2008-2011, à l’époque où je travaille pour Mediapart, les relations avec la Sarkozie, même si je ne rencontre pas Nicolas Sarkozy personnellement, sont plutôt bonnes. Je suis reçu par ses conseillers, même les plus proches. Je précise que, lorsque je révèle le piratage de son compte bancaire à la Société générale de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy ne m’en veut absolument pas. Au contraire. C’est par la suite que nos rapports vont sérieusement se détériorer. »

Cent cinquante mille euros destinés à Éric Woerth ?

La suite ? C’est le séisme de l’affaire Bettencourt dont les fameux enregistrements illégaux vont être divulgués par Fabrice Lhomme, alors à Mediapart. « Puis, le 5  juillet 2010, poursuit Lhomme, quelques heures après que Claire Thibout a été entendue par la police, elle m’accorde une interview qui va être vécue comme une déclaration de guerre par l’ancien Président et ses proches. Que me dit Claire Thibout ? Qu’en mars 2007, Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane, lui aurait demandé d’aller retirer à la banque 150  000  euros en espèces. Une somme destinée à Éric Woerth… qui devait lui-même la remettre à Nicolas Sarkozy pour financer sa campagne présidentielle de mai 2007. » Et Claire Thibout d’ajouter qu’il y avait un défilé d’élus chez la principale actionnaire de l’Oréal. Une bombe, les confidences de l’ex-comptable ! Le 7 juillet, coup de théâtre : à nouveau entendue par la police à la demande du procureur de Nanterre, Philippe Courroye, Claire Thibout semble rétropédaler… Affirmant qu’elle « n’a jamais assisté aux remises d’enveloppes… » Qu’elle n’a « jamais dit que des enveloppes étaient remises régulièrement à Nicolas Sarkozy. » Elle poursuit  : « L’article de Mediapart me fait dire que j’aurais déclaré quelque chose concernant la campagne électorale d’Édouard Balladur. C’est totalement faux. C’est de la romance de Mediapart. »

Avant de se montrer une nouvelle fois catégorique : « Les seules enveloppes que je remettais, c’était toujours à M. ou Mme Bettencourt. » Ce PV d’audition est transmis par un très proche de Nicolas Sarkozy au Figaro. Qui le publie avec ce titre  : « La romance de Mediapart. » « À partir de là, se rappelle Lhomme, les journalistes ne me lâchent pas. Les caméras sont à mes basques. On m’interroge : “Est-ce que vous allez tenir une conférence de presse pour vous excuser ?” Je vous le dis, c’est dur, très dur. Heureusement, je suis soutenu à fond par la rédaction de Mediapart et Edwy Plenel. » Et Fabrice Lhomme de lâcher, comme s’il souhaitait s’excuser : « Avec le recul, je me dis que ça a été une expérience enrichissante d’éprouver ce que vivent certaines personnalités traquées, voire même lynchées publiquement. »

Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 26/02/2017 - 21:56
La droite na pas pris la mesure
De la nuisance des medias de la gauchosphère. .La presse de droite doit se réveiller car les coups bas lancés par mediapart, le monde, libé, lobs etc...vont continuer. .
Alors stop Hidalgo, Eve Plenel, Macron, Hamon, Royal...ont d3s casseroles..et il faut le dire...