En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 56 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 1 heure 19 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 3 heures 15 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 4 heures 26 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 7 heures 40 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 8 heures 54 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 1 heure 33 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 2 heures 43 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 3 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 5 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 6 heures 57 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 11 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Entre coups bas et lynchage médiatique, les dessous de la guerre Sarkozy-Le Monde sur "l'affaire Bettencourt"

Publié le 26 février 2017
Côté face, les journalistes écrivent n’importe quoi. Ils vont trop vite. Ne vérifient pas leurs sources. Sont trop politisés. Se prennent pour des stars, croient tout savoir et supportent mal d’être critiqués. Côté pile, les journalistes percent les secrets de la République qui, sans eux, resteraient enfouis. Voir très récemment le compte suisse de Cahuzac ou l’affaire Bettencourt. Au prix d’une enquête fouillée et d’entretiens avec nombre de journalistes français et étrangers, Gilles Gaetner nous offre une plongée déconcertante dans les arcanes d’une profession qui, il y a peu encore, fascinait. Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur (2/2).
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Côté face, les journalistes écrivent n’importe quoi. Ils vont trop vite. Ne vérifient pas leurs sources. Sont trop politisés. Se prennent pour des stars, croient tout savoir et supportent mal d’être critiqués. Côté pile, les journalistes percent les secrets de la République qui, sans eux, resteraient enfouis. Voir très récemment le compte suisse de Cahuzac ou l’affaire Bettencourt. Au prix d’une enquête fouillée et d’entretiens avec nombre de journalistes français et étrangers, Gilles Gaetner nous offre une plongée déconcertante dans les arcanes d’une profession qui, il y a peu encore, fascinait. Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur (2/2).

Le Monde a une longue réputation dans le domaine de l’investigation. Hier, c’était le tandem Plenel-Marion qui sortait des coups, révélait la face cachée de la Mitterrandie. Aujourd’hui, c’est un autre tandem Lhomme-Davet qui révèle les dérives de la Sarkozie –  Mediapart y prend sa part – et de son chef, l’ancien président de la République, via les différentes informations judiciaires ouvertes au pôle financier… Encore que comme nous l’avons mentionné plus haut, certaines affaires que l’on croyait très gênantes pour Nicolas Sarkozy ont fait, pour reprendre l’expression de Jacques Chirac, « pschitt ». Il n’empêche. Depuis 2008, Lhomme, alors à Mediapart, qui ne rejoindra Davet au Monde qu’en 2011, fait de l’investigation comme on dit, surtout du côté droit, en direction de Patrick Balkany, Claude Guéant, et Nicolas Sarkozy. Bien peu de chose, sinon rien, du côté gauche. C’est ce que ses détracteurs lui reprochent.

Quand les journalistes du Monde se prennent pour James Dean ou Marlon Brando… en photo seulement

Ce duo de choc, la cinquantaine, toujours partant pour une enquête, est désormais connu dans toutes les salles de rédaction, ainsi que dans un large public. Désormais, on les interviewe et ils ont droit –  la consécration  – à leurs portraits à la dernière page de Libération. On les voit tous deux, en blouson de cuir noir, posant à la manière d’un film des années  1950 où tournaient James Dean ou Marlon Brando. Rien à voir par exemple avec le look d’un Robert Redford ou d’un Dustin Hoffman dans Les Hommes du Président, le film de Ian Pakula (1976) qui relate l’affaire du Watergate. Quand ces deux-là parlent, on le sent, ce sont des dingues de l’information. « Je me ferai tuer pour avoir une info », confie Gérard Davet. Qui ajoute  : « J’enrage lorsque je me fais griller par Mediapart… »

Tel est le tandem qui, depuis plusieurs années, traque Nicolas Sarkozy. Même si depuis la défaite de ce dernier à la primaire de la droite et du centre le 20  novembre 2016, cette traque semble s’être essoufflée. Il n’en demeure pas moins que les relations entre Sarkozy et les journalistes du Monde demeurent exécrables. « Pourtant, confie Fabrice Lhomme – que nous avons longuement rencontré en septembre 2016 – dans les années 2008-2011, à l’époque où je travaille pour Mediapart, les relations avec la Sarkozie, même si je ne rencontre pas Nicolas Sarkozy personnellement, sont plutôt bonnes. Je suis reçu par ses conseillers, même les plus proches. Je précise que, lorsque je révèle le piratage de son compte bancaire à la Société générale de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy ne m’en veut absolument pas. Au contraire. C’est par la suite que nos rapports vont sérieusement se détériorer. »

Cent cinquante mille euros destinés à Éric Woerth ?

La suite ? C’est le séisme de l’affaire Bettencourt dont les fameux enregistrements illégaux vont être divulgués par Fabrice Lhomme, alors à Mediapart. « Puis, le 5  juillet 2010, poursuit Lhomme, quelques heures après que Claire Thibout a été entendue par la police, elle m’accorde une interview qui va être vécue comme une déclaration de guerre par l’ancien Président et ses proches. Que me dit Claire Thibout ? Qu’en mars 2007, Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane, lui aurait demandé d’aller retirer à la banque 150  000  euros en espèces. Une somme destinée à Éric Woerth… qui devait lui-même la remettre à Nicolas Sarkozy pour financer sa campagne présidentielle de mai 2007. » Et Claire Thibout d’ajouter qu’il y avait un défilé d’élus chez la principale actionnaire de l’Oréal. Une bombe, les confidences de l’ex-comptable ! Le 7 juillet, coup de théâtre : à nouveau entendue par la police à la demande du procureur de Nanterre, Philippe Courroye, Claire Thibout semble rétropédaler… Affirmant qu’elle « n’a jamais assisté aux remises d’enveloppes… » Qu’elle n’a « jamais dit que des enveloppes étaient remises régulièrement à Nicolas Sarkozy. » Elle poursuit  : « L’article de Mediapart me fait dire que j’aurais déclaré quelque chose concernant la campagne électorale d’Édouard Balladur. C’est totalement faux. C’est de la romance de Mediapart. »

Avant de se montrer une nouvelle fois catégorique : « Les seules enveloppes que je remettais, c’était toujours à M. ou Mme Bettencourt. » Ce PV d’audition est transmis par un très proche de Nicolas Sarkozy au Figaro. Qui le publie avec ce titre  : « La romance de Mediapart. » « À partir de là, se rappelle Lhomme, les journalistes ne me lâchent pas. Les caméras sont à mes basques. On m’interroge : “Est-ce que vous allez tenir une conférence de presse pour vous excuser ?” Je vous le dis, c’est dur, très dur. Heureusement, je suis soutenu à fond par la rédaction de Mediapart et Edwy Plenel. » Et Fabrice Lhomme de lâcher, comme s’il souhaitait s’excuser : « Avec le recul, je me dis que ça a été une expérience enrichissante d’éprouver ce que vivent certaines personnalités traquées, voire même lynchées publiquement. »

Extrait de "Les journalistes ne devraient pas dire ça" de Gilles Gaetner, aux Editions L'Artilleur 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 26/02/2017 - 21:56
La droite na pas pris la mesure
De la nuisance des medias de la gauchosphère. .La presse de droite doit se réveiller car les coups bas lancés par mediapart, le monde, libé, lobs etc...vont continuer. .
Alors stop Hidalgo, Eve Plenel, Macron, Hamon, Royal...ont d3s casseroles..et il faut le dire...