En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 8 heures 6 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 12 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 13 heures 48 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 7 heures 55 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 14 heures 3 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 1 jour 2 heures
Tension

Les fonctionnaires, sévères face au bilan du Président sortant

Publié le 27 février 2012
Même s’ils n’en ont pas tous conscience, ce n’est pas pour son libéralisme supposé que Nicolas Sarkozy est rejeté par une large majorité de fonctionnaires, mais pour la méconnaissance des rouages de la fonction publique dont il aurait fait preuve en lançant ses réformes.
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Même s’ils n’en ont pas tous conscience, ce n’est pas pour son libéralisme supposé que Nicolas Sarkozy est rejeté par une large majorité de fonctionnaires, mais pour la méconnaissance des rouages de la fonction publique dont il aurait fait preuve en lançant ses réformes.

Un récent sondage a montré que si seuls les fonctionnaires votaient, tous corps confondus, civils et militaires, d’Etat, locaux et hospitaliers, le deuxième tour de la présidentielle se passerait entre Hollande et Le Pen. C’est dire le degré de discrédit atteint par l’actuel président au sein de la fonction publique.

Normal, diront les esprits paresseux : c’est un président libéral, hostile à l’Etat ; il a mené une politique libérale, il en paye le prix. Si encore les choses étaient aussi simples ! Si Sarkozy avait été un vrai libéral, nous aurions vu les dépenses publiques baisser, les effectifs publics se réduire, la fiscalité s'alléger.

Mais il s’en faut de beaucoup. C’est sous son quinquennat que les dépenses publiques ont atteint leur maximum historique : 56% en 2011 ; trente et un impôts nouveaux ont été créés, sans compter ceux que l’on a alourdis, tel l’impôt sur les plus-values. Le nombre de fonctionnaires d’Etat a un peu reculé, en fin de période, par l’application de la règle déjà ancienne de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux (la fameuse RGPP !), mais surtout au détriment de l’armée, et sans qu’on empêche la fonction publique locale de croître parallèlement.

Bien que l’actuel président n’ait jamais aimé les fonctionnaires, il aura été celui qui a augmenté le plus les rémunérations des fonctionnaires d’autorité et de certains corps déjà bien rémunérés comme la police ou les finances ; cela sous prétexte d’encourager une productivité bien difficile à mesurer.

Bien plus qu’une politique faussement libérale, Sarkozy a payé le prix de son incompétence. Il s’est trouvé propulsé à la tête de l’immense machine étatique sans vraiment la connaître, comme le capitaine d’un navire qui ne serait jamais de sa vie descendu dans les soutes. 

C’est ainsi que, dans son pullulement de réforme, il a donné un coup d’accélérateur à toute une série de réformes qui se trouvaient, soit déjà votées et non appliquées, soit en gestation.

Parmi les lois déjà votées, la plus importante est la loi du 1er août 2000, dite Loi organique des lois des finances (LOLF pour les initiés) approuvée à l’unanimité au temps de Jospin. Les enseignants, remplis de ressentiment contre le président actuel, et qui manifestent avec raison contre l’évaluation systématique de leur travail, savent-ils que cette évaluation n’est que l’application d’une loi votée du temps de la gauche ? Elle ne devait s’appliquer qu’en 2005 et le temps de rodage passé, elle n’a fonctionné à plein qu’à partir de 2007.

Cette loi repose sur des principes hautement contestables : les fonctionnaires sont corporatistes, ne travaillent pas ; il faut donc affaiblir ou supprimer les corps (agrégés, gendarmerie, professeurs de médecine, DDE, DDA , corps des mines etc.) et leur inculquer la « culture du résultat », c’est-à-dire le « pilotage » à partir de statistiques d’ « efficience » toutes plus contestables les unes que les autres, toutes propices à la tricherie et qui font ressembler de plus en plus l’administration française à l’économie soviétique.

Ces reformes par lesquelles on prétend pompeusement introduire « les méthodes managériales dans l’administration » reposent sur des principes faux. Le premier est qu’une administration se gère comme une entreprise (Ludwig von Mises, libéral de l’Ecole de vienne, a démontré le contraire !), le second que les fonctionnaires ne travaillaient pas et qu’il fallait les « secouer » : qui s’est jamais plaint du manque de zèle de l’administration fiscale ?

Il y a, comme partout, 20% de tire-au-flanc mais les fonctionnaires ne sont pas responsables des procédures compliquées et souvent inutiles qu’on leur impose d’appliquer. Les corps ont été tenus pour archaïques : on oubliait tout ce qu’ils avaient accompli au cours des cinquante dernières années : les instituteurs d’avant la « rénovation pédagogique » pour diffuser l’instruction dans le peuple, les ponts et chaussées pour équiper la France, le génie rural pour moderniser l’agriculture, le corps des mines pour développer l’industrie. L’honneur professionnel dont ils étaient porteurs était une motivation bien plus noble que le réflexe pavlovien de la prime par lequel on voudrait le remplacer. L’honneur professionnel : un gros mot  dans le climat de « modernisation de l’Etat » !

Autre présupposé faux : l’idée qu'on accroît l’efficacité en fusionnant les structures : communes, police et gendarmerie, antennes locales de l’Etat, Impôts et Trésor, ANPE et ASSEDIC etc. Non seulement ces fusions se sont traduites parfois par une immense pagaille (Pôle emploi), mais les résistances légitimes n’ont été surmontées que par une large distribution de primes qui a annulé et au-delà les bénéfices attendus.

Que le gouvernement ait tenté de réduire les effectifs de la fonction publique, passe encore, mais fallait-il, pour tout compliquer, que cette réduction, déjà difficile en elle-même coïncidât avec le double traumatisme d’une refonte générale des organigrammes et de l’introduction du contrôle chiffré systématique ? Pour couronner le tout, les procédures ont continué à se compliquer comme jamais : le Grenelle de l’environnement a produit plus de 100 pages de textes !

L’immense découragement qui règne de haut en bas de la fonction publique et qui s’exprime dans beaucoup de départs à la retraite anticipés, est sans doute l’héritage le plus désastreux du quinquennat.

Mais ne chargeons pas Sarkozy puisqu’il ne le mérite : la plupart du temps, il n’a fait que donner un coup d’accélérateur à des réformes qu’une certaine technocratie tenait en réserve depuis de nombreuses années. C’est moins son activisme qui est en cause que sa passivité face à des logiques technocratiques absurdes que de vrais politiques auraient dû corriger.

Même s’ils n’en ont pas tous conscience, ce n’est pas pour son libéralisme supposé que Sarkozy est rejeté par une large majorité de fonctionnaires, c’est pour son incompétence.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
dranreb
- 01/03/2012 - 12:50
Vérités sur les déficits et la dette. D'où ils viennent.
http://ecofrance.free.fr/SIVECA/
MONEO98
- 28/02/2012 - 14:13
moralité??
ne changeons rien... diagnostic d'un haut fonctionnaire
surtout pas les corps sous entendu le statut général ,ce modèle sovietoïde d'ou vient tous nos problèmes
plus de fonctionnaires plus de réglementations il est évident que si on ne change pas les structures du millefeuille ,la réforme est impossible
NS n'est pas dame Thatcher dommage c'est un personnage de ce calibre pour remettre le pays en ordre de marche
Mani
- 28/02/2012 - 11:36
@diana
"j'ai voté cet homme il y a 5 ans j'y ai cru comme beaucoup de français et j'en suis très déçue!" Maaaaiiis oui. Et puis vous dirigez aussi une entreprise de 50 personnes et vous postez tous les jours sur ce site, en général pendant la journée. On croit tout ce que vous dites ! C'est encore plus drôle à chaque fois.