En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Rhapsodie hongroise
Vous ne vous sentez plus chez vous en France ? La Hongrie vous offre l'asile !
Publié le 16 février 2017
Il parait qu'il fait bon sur les rives du beau Danube bleu. Si vous en avez assez de la Seine (Saint-Denis) le premier Ministre hongrois vous attend les bras ouverts.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il parait qu'il fait bon sur les rives du beau Danube bleu. Si vous en avez assez de la Seine (Saint-Denis) le premier Ministre hongrois vous attend les bras ouverts.

Viktor Orban, préside aux destinées de la Hongrie depuis 2010. Il est nationaliste. Passe pour xénophobe. Ne veut pas de migrants. N'a aucun penchant pour les mosquées. N'est pas très bienveillant avec les Roms. Et Il lui reste quelques efforts à faire s'il veut prouver qu'il est philosémite…

Pendant longtemps, Viktor Orban a été seul. La bête noire de l'Europe… La Commission de Bruxelles et le Parlement européen le rappelaient régulièrement à l'ordre pour les discriminations anti-Roms courantes en Hongrie. Orban répondait par un rapide bras d'honneur. En effet, l'Union Européenne, de plus en plus inconsistante, ne s'aventurait pas à lui imposer des sanctions de crainte qu'il ne plie bagages. Ces derniers temps, assuré d'une totale impunité, il a construit à la frontière avec la Serbie un mur infranchissable pour les migrants. L'Union Européenne lui a fait savoir que ce n'était pas bien. Ça s'est arrêté là.

Sûr de lui-même et dominateur, le numéro un hongrois est de moins en moins seul. Poutine pense comme lui, dit-il, il n'a pas tort. La victoire de Trump lui a donné des ailes. Le portrait qu'il dresse du président américain frise l'exaltation. Il trouve merveilleuse sa phrase : "Chaque nation a le droit de placer ses intérêts en premier". Il ajoute fièrement : "c'est nous, les Hongrois, qui les premiers, avons ouvert la voie".

Viktor Orban n'a manifestement que peu de considération pour la vieille Europe. Il est l'image caricaturale (car le Premier ministre hongrois est un démagogue qui se respecte) de la jeune Europe. L'Europe qui fut communiste. L'Europe qui vécut entourée d'un mur : le Rideau de Fer. C'était pour empêcher les gens d'en sortir, les garder en quelque sorte en prison. Pas étonnant que cette Europe-là ne trouve pas spécialement scandaleux de construire des murs pour empêcher des gens non désirés de rentrer chez elle.

D'être adossé à Poutine et a Trump, d'être boosté par le Brexit rend Viktor Orban un peu arrogant et méprisant. L'Allemagne pff… La France pff… L'Italie pff… Lui ne joue plus dans la cour des petits. Sa dernière et orgueilleuse tirade en témoigne. "Nous acceptons les vrais réfugiés : Allemands, Néerlandais, Français, Italiens, responsables politiques ou journalistiques effrayés, chrétiens contraints de quitter leur patrie, qui veulent retrouver chez nous leur Europe qu'ils ont perdu chez eux". Plus condescendant que ça…

Pour information, "bienvenue" se dit en hongrois  "üdvözlet". Pour information encore les Hongroises sont réputées très belles. Pour information toujours, Budapest sacrifie à tous les clichés : danses hongroises, violons tziganes, goulasch. Pour information, il y a des vols low-cost pour Budapest. Enfin, vous vous souvenez de Soumission de Houellebecq… La seule chanceuse dans l'histoire, c'était la Juive qui avait une terre de refuge : Israël. Nous maintenant, nous avons la Hongrie. Et là-bas il n'y a pas de Palestiniens…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
05.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
07.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Joly Maurice
- 17/02/2017 - 13:21
La Hongrie est en avance!
Bientôt il faudra partout adapter les mesures "hongroises" si on veut continuer à vire en sécurité et surtout dans nos cultures propres! Certains qui ont hérité de la maison familiale, patrimoine maintenant mal situé dans des quartiers qui ne sont plus du pays ont du vendre à prix ridicule. Qui veut habiter près d'un souk, entre une mosquée et une boucherie islamique, dans une rue ou votre fille se fait insulter du pute et votre fils racketter?
Deudeuche
- 17/02/2017 - 08:01
En clair pas un pays pour les socio-libéraux
fric, arc-en-ciel, vert islam, clintoniens.
Anguerrand
- 17/02/2017 - 07:51
La Hongrie est un pays fier à juste titre
Il ne faut pas oublier que durant la dernière guerre elle a été amputée des 2/3 de son territoire du fait même qu'elle était du mauvais côté c'est à dire côté allemand. Les hongrois n'ont toujours pas digéré cette situation, et continuent à payer une dette que l'URSS leur a légué. Ils n'ont pas envie maintenant pour des immigrés, tout comme la Pologne. De plus ils ont " goûté " au socialisme et contrairement à la France il sont débarrassés des relents persistant de marxisme qui restent extrêmement présents dans tous les partis du FN ( Philippot) a l'extrême gauche.