En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

ça vient d'être publié
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 3 heures 10 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 8 heures 50 min
pépites > Santé
"Le combat ne fait que commencer"
Retrouvez les principales annonces d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran sur le Covid-19
il y a 11 heures 50 min
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 14 heures 17 min
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 20 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 3 heures 33 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 9 heures 57 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 19 heures 43 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 14 heures 57 min
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 19 heures 9 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 21 heures 22 min
© Reuters
Les cadres comme les employés ou les ouvriers se disent tous dans les mêmes proportions qu’ils pourraient rencontrer le chômage dans les mois à venir.
© Reuters
Les cadres comme les employés ou les ouvriers se disent tous dans les mêmes proportions qu’ils pourraient rencontrer le chômage dans les mois à venir.
Sondage Ifop/Atlantico

Un tiers des Français a peur d'être au chômage dans les mois à venir

Publié le 24 février 2012
SONDAGE IFOP/ATLANTICO. Au-delà de la peur de perdre leur emploi, les Français craignent surtout de ne pas pouvoir retrouver un travail s'ils venaient à être au chômage.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
SONDAGE IFOP/ATLANTICO. Au-delà de la peur de perdre leur emploi, les Français craignent surtout de ne pas pouvoir retrouver un travail s'ils venaient à être au chômage.

Jérôme Fourquet (directeur adjoint du Département opinion publique à l'IFOP) : Nous assistons ces dernières années à une forte remontée du chômage avec 1 million de chômeurs supplémentaires par rapport à 2007 et une crise qui s’installe sur la durée. De facto, la question du chômage s’est donc insérée au cœur de la campagne présidentielle.

Dans ce cadre-là il fallait mesurer la perception que les Français ont de ce sujet en comparant aux périodes précédentes marquées par une flambée du chômage, notamment en 1993 ou en 1998.

Aujourd'hui, un tiers des actifs estiment que le risque qu’ils se retrouvent au chômage dans les mois à venir est grand. Il s’agit d'une question de perception mais c’est tout de même significatif. Un tiers, cela peut sembler peu, mais il ne faut pas oublier que la question concerne la période immédiate "des mois à venir". Le stress exprimé prend ainsi un tout autre relief.

Politiquement, les points de vue exprimés sont assez peu marqués. Les partisans de l’UMP semblent avoir légèrement moins peur du chômage. On peut l’expliquer par le fait qu’on se trouve face à des catégories qui sont un plus aisées et aussi comme un réflexe politique de soutien au gouvernement en place.

Plus intéressant, en termes de catégories socio-professionnelles, les cadres comme les employés ou les ouvriers se disent tous dans les mêmes proportions qu’ils pourraient rencontrer le chômage dans les mois à venir. Cette crainte dépasse donc les cadres sociaux.

 

Question : Estimez-vous, que pour vous personnellement, le risque de vous retrouver au chômage dans les mois à venir est ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Jérôme Fourquet : L’inquiétude est plus marquée chez les femmes que chez les hommes (67% contre 58%). Et plus vive quand on monte dans les tranches d’âges : pour les plus de 50 ans, on est a plus de 80 %, on tombe à 59% pour les 35-49 ans, et 50% a moins de 35 ans.

 

 

Jérôme Fourquet : Les choix collectifs qui ont été faits depuis le premier choc pétrolier ont conduit à favoriser ceux qui ont un emploi (consolidation des droits) en revanche pour ceux qui ont perdu leur job ou rentrent sur le marché du travail, il est plus difficile de trouver un emploi. En période de crise, l’inquiétude est donc décuplée. Ce sentiment est partagé par 2 tiers des actifs. Ces proportions sont restées stables dans le temps. Un peu moins fort qu’en 1993 mais cela reste tout à fait préoccupant et c’est partagé dans le privé comme dans le public.

 

Question : Estimez-vous, que pour vous personnellement, le risque de vous retrouver au chômage dans les mois à venir est ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

[1] Sondage Ifop pour Libération réalisée par téléphone le 16 janvier 1998 auprès d'un échantillon de 987 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Jérôme Fourquet : On peut avoir peur de tomber au chômage mais l’angoisse remonte d’autant plus que quand vous avez l’idée que les passerelles et les ascenseurs sensés vous aider à remonter la pente ne fonctionnent pas. Dans la société danoise le nombre de personne qui tombent au chômage peut être proportionnellement plus important, mais ce n’est pas un traumatisme puisque les systèmes de va et vient sont beaucoup plus flexibles.

Question : Si vous vous retrouviez au chômage, pensez-vous
que vous retrouveriez du travail ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Question : Si vous vous retrouviez au chômage, pensez-vous
que vous retrouveriez du travail ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Jérôme Fourquet : En ce qui concerne l’aide financière pour les membres de la famille qui sont au chômage, on est passé de 53% en 1998, à 44% aujourd'hui. Cela peut être le résultat soit d'un nombre de chômeurs plus important, soit d'une baisse de pouvoir d'achat. Puisque seulement 31% des ouvriers ont aidé des membres de la famille contre 46% des CSP+, on peut être amené à penser que le critère social joue et que c'est la baisse du pouvoir d'achat des Français qui est le résultat de cette chute de solidarité.

Par ailleurs, on s’aperçoit que les personne âgées sont plus disposées à aider les membres de leur famille. C'est la conséquence de la solidarité intergénérationnelle.

 

Question : Vous est-il arrivé d’aider financièrement des membres de votre famille
qui sont ou ont été au chômage ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Question : Vous est-il arrivé d’aider financièrement des membres de votre famille
qui sont ou ont été au chômage ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

__________________________________________

Méthodologie

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage. Les enseignements qu’elle indique reflètent un état de l’opinion à l’instant de sa réalisation et non pas une prédiction.

Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l’accord exprès de l’Ifop.

Étude réalisée par l'Ifop pour Atlantico.fr

Échantillon de 993 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing), du 7 au 9 février 2012.

Précision relative aux marges d'erreur

La théorie statistique permet de mesurer l’incertitude à attacher à chaque résultat d’une enquête. Cette incertitude s’exprime par un intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge d’erreur », varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous :

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Exemple de lecture du tableau : dans le cas d’un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage mesuré est de 10%, la marge d’erreur est égale à 1,8. Le vrai pourcentage est donc compris entre 8,2% et 11,8%.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gmilady
- 26/02/2012 - 08:27
@12emma3
Ce que vous dites est faux, tout ce qui a été accordé au patronat (comme les baisses de charges...) n'a jamais débouché sur des embauches , et nombre d'employeurs voient d'un bon oeil les 35 heures qui leur ont apporté plus de fléxibilité. Regardez par exemple la baisse de la TVA sur la restauration. Elle a fini dans la poche des patrons, sans entrainer d'embauches et sans baisser le prix des menus. Les chefs d'entreprise ne jouent JAMAIS LE JEU;
Nanard10
- 25/02/2012 - 17:33
avec hollande ils ne risqueront plus rien
embauche de fonctionnaires
http://ecofrance.free.fr/SIVECA/
12Emma3
- 25/02/2012 - 15:02
@Gilles
Oui, tout a fait.Si le code du travail etait un peu plus favorable aux employeurs, s'il n'y avait pas les 35 heures, s'il n'y avait pas de syndicats vereux d'un autre age, les employeurs embaucheraient plus facilement. Les salaries seraient les gagnants dans cette affaire. Les Francais feraient bien d'aller voir ailleurs comment ca se passe.