En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 9 min 37 sec
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 1 heure 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 3 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 9 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 22 heures 30 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 3 heures 20 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 5 heures 35 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 43 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Choix multiples

Cette droite des élites qui peine tant à comprendre celle de ses électeurs

Publié le 10 février 2017
Laurent Wauquiez annonçait sa candidature à la présidentielle, il pourrait vraisemblablement mettre en action un mouvement de recomposition de la droite.
Guillaume Bernard, docteur et habilité à diriger des recherches en histoire des institutions et des idées politiques, est maître de conférences à l'ICES (Institut Catholique d'Études Supérieures).Il enseigne ou a enseigné dans divers autres...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Caroline Wallet est coach et consultante en communication politique et communication de crise. Elle a été chargée de mission auprès du Premier ministre, conseiller pour la communication auprès de plusieurs ministres, et directrice des relations...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Bernard, docteur et habilité à diriger des recherches en histoire des institutions et des idées politiques, est maître de conférences à l'ICES (Institut Catholique d'Études Supérieures).Il enseigne ou a enseigné dans divers autres...
Voir la bio
Caroline Wallet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Caroline Wallet est coach et consultante en communication politique et communication de crise. Elle a été chargée de mission auprès du Premier ministre, conseiller pour la communication auprès de plusieurs ministres, et directrice des relations...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez annonçait sa candidature à la présidentielle, il pourrait vraisemblablement mettre en action un mouvement de recomposition de la droite.

Si l’épisode délicat traversé par François Fillon devait s’amplifier, malgré sa constance et sa fermeté face à la tourmente, Les Républicains prendront-ils le risque avec cette candidature fragilisée d’être absents du second tour de la présidentielle ? Et si la droite avait l’obligation de se réinventer très vite pour créer les conditions de sa victoire ?

En l’état, le duel Macron-Le Pen semble le plus probable au second tour de l’élection présidentielle. La droite modérée peinant à trouver la bonne sortie de crise à l’empêchement de son candidat pourrait sortir étrillée de cette élection et n’aurait plus le choix alors que d’entamer une mue nécessaire mais trop tardive. Et si la recomposition politique devait advenir plus tôt que prévu ?

La question que tout le monde se pose est : quel candidat pour se substituer à un Fillon défaillant ? Même s’il serait imprudent d’enterrer trop vite le candidat, elle est dans tous les esprits tant l’altération de son image est grande. Il semble cependant que ce ne soit pas la seule question possible et que celle-ci puisse tout simplement ne pas être la bonne.

Changer de cadre de référence

La désignation d’un candidat de remplacement est un problème en soi. Il n’est plus temps de refaire le match des primaires et les candidats malheureux du choix de novembre sont par définition des perdants déjà abimés par cet échec. Et puis comment valider un nouveau choix ? Un vote au sein d’une instance interne au parti provoquera d’interminables conflits fratricides et claniques.

Avec l’affaiblissement brutal du Parti socialiste qui permet de douter de la présence de son candidat au second tour de l’élection présidentielle, c’est l’ensemble du système partisan qui est ébranlé. L’aspiration des Français à un renouvellement politique est profond et de grande ampleur. À ne pas entendre le message, la droite court à son tour le risque d’en être réduite à jouer les arbitres.

Le vrai enjeu pour elle est de répondre à cette soif de renouveau. Il lui revient d’apporter un nouvel élan, un nouveau souffle et d’embrasser un spectre beaucoup plus large que celui des seuls Républicains. Il pourrait s’agir d’une des seules possibilités de contrer un Emmanuel Macron qui, cherchant à réaliser une "grande coalition" à cheval sur la gauche et la droite, "crée" une nouvelle dynamique ringardisant, du même coup, tous les "vieux" partis. Dès lors, la seule solution réaliste ne se trouve-t-elle pas dans la constitution d’un mouvement analogue à "En marche !", c’est-à-dire nouveau, mais de droite ? Un mouvement dont l’objectif ne serait pas de chercher à lui ressembler pour le concurrencer (convergence des libéralismes économique et sociétal) mais de le combattre en lui opposant une autre vision de la société.

L’échappée belle

L’hypothèse de l’échappée belle d’un candidat qui ne se serait pas présenté à la primaire de la droite et s’affranchirait de l’autorisation de son parti pour créer un mouvement de convergence, non pas "à" droite mais "de" droite, mérite, dans cette perspective, d’être étudiée. Les chances de succès d’une telle opération dépendent en partie de la rapidité avec laquelle l’ensemble des décisions qui y conduiraient pourraient être prises.

Ainsi, contrairement à ce que la victoire de François Fillon avait un temps laissé penser, la constitution d’un courant de droite alternative faisant le pont entre tous les électeurs de droite, depuis le centre-droit jusqu’au FN compris, en passant par le PCD et DLF, pourrait trouver sa place à l’occasion de l’élection présidentielle de 2017.

De la même manière qu’Emmanuel Macron est en passe de faire exploser le Parti socialiste, un tel mouvement contribuerait à l’implosion des actuels partis à droite mais autoriserait à envisager une victoire de la droite, tout en favorisant une clarification doctrinale. En dehors d’une éventuelle candidature "hors les murs", c’est, au sein de LR, Laurent Wauquiez qui semble présenter le profil le plus adapté. Le trio Buisson-Villiers-Zemmour s’était d’ailleurs, fut un temps, déjà penché sur lui.

L’hypothèse Wauquiez

Le quadra trace sa route porté par une solide victoire à la présidence de la région Rhône-Alpes. Sa jeunesse et pourquoi ne pas le signaler – tant cela a de l’importance en politique – son physique lui permettent de déranger sérieusement un Emmanuel Macron qui joue manifestement plus de ces deux atouts que d’un contenu réel.

Mais surtout, son positionnement politique, tout en s’inscrivant dans le "mouvement dextrogyre" qui s’affirme en France (droitisation de l’électorat, glissement du libéralisme vers la gauche du spectre politique), cherche à être équilibré. Cela devrait lui permettre de rassembler nombre d’électeurs des différentes familles de la droite : critique de l’Union européenne, défense des libertés économiques, affirmation de valeurs sociétales conservatrices. Il fait partie de ces rares hommes politiques qui s’affichèrent régulièrement auprès de "La Manif pour tous". Il a aussi la fibre sociale, ce qui a semblé faire cruellement défaut au candidat Fillon identifié comme le fossoyeur de la Sécurité sociale. Sa motion, la "Droite Sociale" était d’ailleurs arrivée en deuxième position lors du congrès de son parti en 2012.

Si un homme comme Laurent Wauquiez annonçait sa candidature à la présidentielle, il pourrait vraisemblablement mettre en action un mouvement de recomposition de la droite. Il apparaît dès 2017 au centre du jeu, lui qui préparait surtout, semble-t-il, l’échéance de 2022. Relèvera-t-il le gant en suivant l’adage célèbre : "l’Histoire ne repasse pas les plats" ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 08/02/2017 - 09:01
Macron/Le Pen
Je choisis la blonde aussi beaucoup plus sécurisante que Macron .
Jean-Benoist
- 08/02/2017 - 07:06
Entre macron et le pen
Je choisis la blonde car la gauchosphère et les medias espèrent que les citoyens de droite en eliminant Fillon vont voter pour macron, l'héritier de hollande
Olivier K.
- 08/02/2017 - 00:47
Non sens!!
Pas de changement quand on est conservateurs, donc ... mort des partis de droite aussi, ouff!!