En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

06.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 18 min 14 sec
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 2 heures 9 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 2 heures 44 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 3 heures 30 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 4 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 6 heures 39 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 7 heures 14 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 8 heures 56 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 1 heure 41 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 2 heures 22 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 3 heures 14 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 4 heures 9 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 6 heures 3 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 6 heures 46 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 7 heures 27 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 9 heures 8 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Drôle de situation

Le paradoxe français : un pays majoritairement à droite sans candidat ?

Publié le 06 février 2017
Alors qu'on assiste à une droitisation de l'électorat en France, il se pourrait que le candidat de la droite soit empêché de se présenter à la présidentielle 2017 à cause du PenelopeGate.
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'on assiste à une droitisation de l'électorat en France, il se pourrait que le candidat de la droite soit empêché de se présenter à la présidentielle 2017 à cause du PenelopeGate.

Atlantico : Si François Fillon n'est pas hors course, le coup porté par le PenelopeGate à la campagne du candidat LR pose la question d'un autre candidat pour le remplacer, mais surtout la tenue d'une élection sans un candidat véritablement désiré par la droite. En quoi est-ce que cela pourrait poser un problème politique au pays ?

Jean-Daniel Lévy : Cela pourrait tout d'abord poser un problème politique à la droite ! Ce qu'on observe, c'est que François Fillon connaît une baisse importante des intentions de votes, souhaits de victoire et cote d’appréciation en sa faveur depuis deux semaines, et qu'il est difficile de prédire s'il pourra s'en remettre.

Il faut constater que son programme a une orientation plus vers la droite que le centre, qui pourrait être incarné par François Bayrou et avec lequel il a refusé toute alliance. Cette droitisation a resserré l'engouement au sein de son propre camp mais a limité les chances des Républicains de pouvoir ratisser large pour la présidentielle.

Il y aura de toute façon un représentant de la droite, soit François Fillon, soit une autre personnalité. La question sera celle de la légitimité du candidat pour son électorat. Dans tous les cas, cela portera préjudice à la droite pour cette présidentielle mais pas à la campagne en général, un problème pour le pays.

Ce genre de situation a-t-elle déjà existé dans l'Histoire de la République française ? 

Si on imagine qu'Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy avaient gagné cette primaire, la droite aurait été représentée ! Évidemment, toutes les sensibilités n'auraient pas été satisfaites à droite, mais la droite, dans son ensemble, aurait été représentée.

Historiquement, les candidats n'ont jamais été élus par un électorat totalement acquis à leur cause. La gauche de gouvernement a été composite, la droite également ; mais la personnalité à même de faire la synthèse n'est pas celle à même de faire le poids.

Si Emmanuel Macron ou Benoît Hamon venaient à être élus au second tour, ne devrait-on pas craindre un divorce réel entre le peuple et ses dirigeants ? Ces derniers seraient-ils en mesure de gouverner ?

Pas nécessairement, parce que l'on n'en sait pas assez aujourd'hui. Il manque encore beaucoup de facteurs pour en mesurer l'impact politique. Tous les candidats ne sont pas déclarés. Les programmes semblent encore flottants. On ne sait pas si des personnalités comme Emmanuel Macron ou Benoit Hamon remporte une adhésion pérenne ou s'ils bénéficient d'un moment favorable dans cette campagne.

Tous ces facteurs d'incertitude font que l'on peut aussi se demander si la droite ne va pas se redresser après cette campagne. Ce qu'il faut savoir, c'est que quand une partie du peuple ne se sent pas représentée à une élection, on la retrouve généralement présente à la suivante au sein d'une nouvelle structure. Si la droite venait à perdre cette campagne à cause de la défection de Fillon, il y aurait certainement une redéfinition des rapports de force au sein du parti, sous la pression populaire. Mais ce sera une occasion manquée qui marquera fortement cette partie de l'électorat, et qui facilitera la tâche des adversaires. Mais là encore, tout est trop incertain pour préciser plus ces hypothèses.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 06/02/2017 - 23:51
Conférence de Presse de Fillon
F. Fillon a donné une conférence de Presse ce jour. Toutes les réponses sont sur le site Les Républicains. Patrimoine, détail du poste controversé d'assistant parlementaire, tout y est, à qui veut se donner la peine de s'informer de la défense, à la source. A moi, la déclaration de F. Fillon semble plus précise, donc plus honnête que les accusations imprécises d'une bonne part de la Presse. Fillon va rebondir ! la partie n'est pas jouée.
clint
- 06/02/2017 - 15:19
Franchement à droite ! Oui, mais quelle droite !
D'ailleurs quand la presse étrangère parle des politiques français ils parlent de "centre droit" ! C'est pour ça que Juppé l'emportait pour les électeurs dans la présidentielle et qu'il n'a pas été retenu à la primaire ! Et cette droite du centre et de centre droit a de fortes chances de voter Macron à défaut de candidat "de droite française" ou "orléaniste" !
ajm
- 06/02/2017 - 14:40
Paradoxe
On arrive en France à accomplir ce tour de force d'avoir une fonction publique globalement pléthorique (sauf armée et justice) et une qualité de service publique en chute libre. Les causes sont multiples: management médiocre, absence de sanctions sur les plus mauvais, recrutement des responsables sur critères politiques, absentéisme, 35h (ou moins) , non paiement des heures supplémentaires au profit de récupérations en jours, mauvaise répartition des moyens, équipement et entretien indigents, objectifs fixés par le politique irréalistes et idéologiques...