En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 12 min 47 sec
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 53 min 17 sec
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 1 heure 21 min
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 16 heures 3 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 20 heures 31 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 21 heures 54 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 26 min 41 sec
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 1 heure 7 min
décryptage > France
Politique territoriale

Cette case qui manque aux élites françaises pour trouver le remède à l’impuissance politique et à la crise de défiance généralisée

il y a 1 heure 44 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 15 heures 39 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 17 heures 6 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 17 heures 57 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 20 heures 23 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 22 heures 35 min
© Reuters
© Reuters
La légitimité, ça, c'était avant

Élections professionnelles dans les TPE : la CGT en tête mais sévèrement giflée

Publié le 10 février 2017
Les "obscurs", c'est-à-dire les 4,5 millions de salariés des entreprises de moins de 10 personnes (les fameuses TPE), viennent de voter pour élire leurs représentants. Comme tout ce qui touche aux obscurs, personne ou presque ne s'en est rendu compte. Et très peu d'entre eux se sont déplacés: la participation s'est limitée à 7,35% des électeurs, soit un total de 330.000 bulletins de vote (3 points de moins qu'en 2012). Pas de quoi fouetter un chat!
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les "obscurs", c'est-à-dire les 4,5 millions de salariés des entreprises de moins de 10 personnes (les fameuses TPE), viennent de voter pour élire leurs représentants. Comme tout ce qui touche aux obscurs, personne ou presque ne s'en est rendu compte. Et très peu d'entre eux se sont déplacés: la participation s'est limitée à 7,35% des électeurs, soit un total de 330.000 bulletins de vote (3 points de moins qu'en 2012). Pas de quoi fouetter un chat!

Mais qui sont ces obscurs?

Qui sont-ils au juste tous ces électeurs qui, dans leur entreprise, sont privés de représentation syndicale, mais représentent tout de même un quart des salariés? Majoritairement, ce ne sont pas des cadres (ceux-ci représentent environ 11% du total). Ce sont donc les salariés de ces petits magasins, de ces entreprises artisanales (les coiffeurs, les boulangers, les bouchers...), jusqu'aux start-up, qui se tiennent généralement à part des grands débats syndicaux et pour qui les grandes réglementations ne sont généralement pas faites. 

C'est en soi un vivier intéressant, puisqu'il témoigne de cette France où le salarié voit son patron tous les jours et où la pression sur le chiffre d'affaires est quotidiennne. On n'est pas ici dans la France de la rente, des grandes entreprises qui ont été, à un moment ou à un autre, nationalisées, et qui participent à la doctrine des protections qu'il faut toujours accorder en plus aux salariés. La France des TPE, c'est plutôt celle du combat quotidien pour défendre sa survie.

Une érosion continue de la CGT

Parmi les 300.000 qui se sont exprimés, il s'en est tout de même trouvé un quart pour donner un bulletin CGT dans l'urne. C'est un signal ambigu. 

D'une part, la CGT reste de loin le premier syndicat dans ce segment d'entreprises. Ce chiffre illustre bien la permanence du combat dans ces entreprises où la lutte des classes a la peau dure. Que la contestation soit encore un mode de revendication quotidienne prouve que la TPE peut encore être un lieu d'affrontement. 

Mais ce poids de la CGT s'érode. Elle avait remporté près de 30% des voix il y a quatre ans. Sa suprématie est donc de plus en plus remise en cause. On y verra en partie le résultat de la stratégie frontale contre une loi Travail qui n'est finalement pas désavouée par les salariés. FO a pour sa part perdu 2 points dans la même période. On y verra aussi, et même surtout, les effets d'une lente mutation de notre tissu de TPE, où les start-ups grignotent du terrain et où le petit commerce souffre le martyr. Progressivement, la population qui vote n'est plus la même. 

Un échec de la CFDT

Curieusement, la CFDT n'a pas profité de cette érosion de la CGT. Certains, à la CFDT, imaginaient pourtant tirer leurs marrons du feu. Ils seront déçus. Leur syndicat n'a remporté que 15% des voix, soit 50.000 bulletins de vote, quand la CGT en a obtenu 81.000. Le différentiel entre les deux syndicats s'est certes réduit par rapport au précédent scrutin, mais la tendance n'en est pas moins illustrative.

On pourra épiloguer longuement sur cette contre-performance de la CFDT. Incontestablement, la stratégie de soutien au gouvernement finit par se payer dans les urnes, et c'est toute la logique du réformisme docile qui en prend un coup. La CFDT s'imaginait tutoyer la CGT à l'issue de ce scrutin. Rien n'exclut un retournement très défavorable. Son score est d'ailleurs d'autant moins rassurant qu'elle reste loin derrière la CGC (moins de 20% pour la CFDT, 28% pour la CGC) dans le collège cadres, qui a en revanche gagné 2 points.

La poussée des nouveaux

Ces mouvements se sont opérés au bénéfice des "nouveaux", à savoir l'UNSA, qui court toujours après la reconnaissance de sa représentativité nationale, et les listes régionales, qui ont obtenu 10% des suffrages. Voilà un indice qui ne trompe pas: moins que jamais, les syndicats "représentatifs" nationaux ne représentent l'avenir du salariat (la CFTC a même réalisé le score de 7,44% dans les TPE). Plus que jamais, le paysage syndical est dans l'attente de son renouvellement. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELIED
- 04/02/2017 - 18:51
Elections
Il faudra bien un jour se rendre compte que ces "grands syndicats ouvriers" n'ont plus la cote auprès de la majorité: 7.35%, une misère! Q'on en finisse avec ce Cancer Généralisé du Travail et cette Fossoyeuse de l'Ouvrier, donnons la parole aux ouvriers de la base toutes catégories confondues avec une discussion réelle avec leurs patrons. Ce serait certainement plus avantageux si le projet était bien ficelé, et ça éviterait certainement tous ces blocages qui minent l'économie.
Jardinier
- 04/02/2017 - 13:56
C'est moi que j'avais raison.
.