En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

06.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 1 min 24 sec
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 1 heure 17 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 5 heures 2 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 18 heures 4 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 20 heures 31 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 37 min 46 sec
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 1 heure 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 4 heures 6 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 5 heures 19 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 17 heures 35 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 19 heures 58 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 20 heures 50 min
© Bac Films
© Bac Films
Masculinisme

Red Pill, le documentaire qui fait rager les féministes tout en mettant le doigt sur l’une des clés ignorée de l’évolution des électorats occidentaux

Publié le 03 février 2017
Red Pill a défrayé la chronique en décrivant le combat des groupes masculinistes, qui s'opposent frontalement aux discriminations contre les hommes dans la société contemporaine. Un féminisme inversé, en quelque sorte...
Peggy Sastre est écrivaine et traductrice. Elle est l'auteure de "Ex Utero : pour en finir avec le féminisme" et de "La domination masculine n'existe pas".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peggy Sastre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peggy Sastre est écrivaine et traductrice. Elle est l'auteure de "Ex Utero : pour en finir avec le féminisme" et de "La domination masculine n'existe pas".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Red Pill a défrayé la chronique en décrivant le combat des groupes masculinistes, qui s'opposent frontalement aux discriminations contre les hommes dans la société contemporaine. Un féminisme inversé, en quelque sorte...
 

Atlantico : Aux Etats-Unis, un reportage intitulé The Red Pill,  qui décrit la montée des courants masculinistes a provoqué un vif débat. Il s'agit de mouvements considérant que l'homme est attaqué par le modèle social dominant, en particulier par le féminisme. Qu'est-ce qui explique l'apparition de ce courant dans la vie politique contemporaine ?

Peggy Sastre : L'air du temps, comme dirait l'autre, et son goût pour les idéologies identitaires, elles-mêmes très friandes des «modèles sociaux dominants» qui, dès qu'on creuse un peu, se révèlent pas mal contradictoires les uns par rapport aux autres en particulier, et vis-à-vis de la logique en général. Lorsqu'on creuse davantage, on s'aperçoit que ces gros méchants soigneusement mal définis (si vous ne savez pas, dites «systémique») dont le centre est partout et la circonférence nulle part servent davantage à colmater et souder des communautés qu'à permettre un quelconque changement relativement conséquent et opérant (ce qui exige d'observer et de comprendre la réalité pour réussir à la modifier). A ce titre, les masculinistes ne font que recycler les recettes qui marchent : se déterminer une identité, y accoler deux trois caractéristiques parlantes (au-delà, vous perdez votre auditoire) et distordre le réel en tous sens pour prouver qu'elles sont persécutées partout, tout le temps, toujours. On reste dans le narcissisme victimaire, soit le degré 3e sous-sol de la pensée.

Après, il faudrait aussi voir si les mouvements masculinistes gagnent réellement en force ou si c'est une illusion visuelle, un effet de contraste –comme ce qui peut se passer avec le fondamentalisme religieux, qui progresse bien moins vite que le sécularisme et l'athéisme. Mais ce documentaire (que je n'ai pas encore vu) m'interpelle beaucoup. C'est peut-être bidon, mais si le projet de la réalisatrice est tel qu'il est présenté –une confrontation entre idées reçues et réel–, il mérite déjà un bon paquet de louanges.

En quoi est-ce que ces revendications ou angoisses révélées par la montée de ces mouvements peut être une des explications du vote des "white trash" pour Trump ?

Pour le coup, il faut aussi faire attention aux généralisations et aux simplifications, car beaucoup de riches ont voté pour Trump, et aussi beaucoup de femmes –chez les blanches, il obtient 53% des suffrages. Le moteur féminin des conservatismes et des « réactionnarismes » est d'ailleurs lui aussi très mal analysé. Rien que sur l'avortement et les droits reproductifs, les femmes s'y opposent encore plus que les hommes, de la même manière que ce sont avant tout des femmes qui vont en conspuer d'autres pour leur « vie dissolue » etc. Dépeindre le conflit entre valeurs de gauche et valeurs de droite en guerre des sexes est extrêmement simplificateur, et même tout à fait fallacieux, tant les conflits intrasexuels y jouent des rôles conséquents. Plein de femmes ont été définitivement dégoûtées par les sorties de Trump sur « les chattes à attraper », mais il y en aussi plein d'autres qui ont trouvé cela super séduisant – enfin un mec, un « vrai », comme « on n'en fait plus ». Cela étant dit, une grosse composante de l'attrait que Trump (à l'instar d'autres illibéraux contemporains) relève d'une réaction assez basique, et pour le coup très facilement compréhensible, à la suffisance morale qu'expriment énormément de « progressistes » (je mets des guillemets, car sur pas mal de sujets, notamment relatifs aux sciences et aux technologies, ils ne le sont vraiment pas) et aux situations de terrorisme intellectuel qu'ils peuvent produire. Les extraits du documentaire où l'on voit la censure féministe en action sont à mon sens aussi parlants que terrifiants, surtout quand vous êtes un tantinet attaché à la liberté d'expression. Donc que le trumpisme révèle des angoisses –l'une des plus primordiales étant raciale et raciste– de gens déboussolés par la complexité du monde sur lesquels les promesses et les recettes miracle d'un charlatan marchent du feu de dieu, oui, bien sûr. Mais qu'on ne minimise pas l'esprit de contradiction électoral, cette espèce d'effet de soupape qui aura lui aussi contribué au phénomène, et qui révèle par la même occasion les errements de la « bien-pensance » et du « politiquement correct ».

Entre le fantasme d'une virilité brutale renvoyée par de nombreuses productions sociales et la critique de la masculinité par le féminisme, l'homme moderne n'est-il pas perturbé par les injonctions contradictoire que la société lui envoie ?

A mon sens, si cet « homme moderne » existe, il est surtout beaucoup plus perturbé par les dissonances entre sa psychologie, façonnée par des environnements n'ayant plus rien à voir avec le monde contemporain (si vous n'êtes pas un guerrier maasaï), et ce que nos sociétés contemporaines peuvent valoriser. Voilà pour les causes distales. Pour les proximales, m'est avis qu'il ne sert pas non plus à grand chose de faire un tir groupé avec les revendications des masculinistes –rien que celles sur la gestion des divorces, des gardes, des recours en paternité etc. valent sérieusement qu'on s'y penche. Sans même parler de l'évolution du féminisme, parti d'un combat pour l'égalité des droits entre hommes et femmes (auquel je souscris totalement) à « les femmes ont toujours raison », sur lequel je suis bien plus sceptique, pour parler poliment. C'est comme avec Trump et consorts, ce n'est pas parce que les solutions proposées sont atroces que les problèmes ne peuvent pas être réels.

The Red Pill, "la pilule rouge", fais référence à la pilule de Matrix, qui permet de révéler le monde tel qu'il est vraiment. L'homme qui commencerait à regarder le monde sous un angle masculiniste ne pourrait pas voir le monde autrement que comme une succession de discriminations. On retrouve également cette argument de "l'évidence" de la discrimination chez leurs adversaires féministes. Qu'est-ce qui explique cette proximité méthologique? Le masculinisme n'est-il pas en tant que tel une victoire paradoxale du féminisme ?

La blague, c'est que cette métaphore de Matrix est aussi largement reprise dans les cercles féministes (« avant, j'étais aveugle, maintenant je vois! »), un mécanisme d' « épiphanie » qui atteste bien de la religiosité du bouzin, où on ne cherche pas tant à convaincre qu'à convertir. Mais c'est tout le problème des idéologies identitaires, des effets tunnel et des corrélations illusoires qu'elles produisent: forcément, dès que vous vous focalisez sur un truc, vous allez le voir partout, comme lorsque vous avez l'impression que tout le monde sur l'autoroute a la même voiture que vous venez d'acheter ou que vous tombez forcément sur plein de feux rouges ou de métros annoncés à 10 minutes lorsque vous êtes à la bourre. Les univers militants, en général, sont des lieux où l'on n'appréhende le monde que par les micro-perspectives de ses micro-intérêts et où l'on finit, assez inévitablement, à prendre ses biais pour la réalité et à (surtout) vouloir l'imposer à un maximum de monde. Et à structures comparables, il ne faut pas s'étonner que les méthodes soient similaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

06.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 01/02/2017 - 12:18
Masculinistes
Pourquoi pas. Mais la phrase intéressante est à la fin " Les univers militants, en général, sont des lieux où l'on n'appréhende le monde que par les micro-perspectives de ses micro-intérêts et où l'on finit, assez inévitablement, à prendre ses biais pour la réalité et à (surtout) vouloir l'imposer à un maximum de monde".
Si on supprime le "en général", c'est tout à fait ça.
Deneziere
- 01/02/2017 - 10:17
Trop de commentaires pathétiquement hors sujets
La justice aux affaires familiales de pays comme les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, mais aussi largement la France, sont aux mains de personnes qui considèrent que tout être masculin doit être puni ès qualité, et ce, depuis des décennies. Et pendant ce temps là, les commentateurs d'Atlantico nous bassinent avec des expériences touristiques arabes. Quand le sage montre la lune, un imbécile normal regarde le doigt. Certains ici se regardent le derrière.
Ganesha
- 01/02/2017 - 09:30
Mon souvenir le plus marquant
Mon souvenir le plus marquant de l'Arabie Saoudite : un médecin bangladais qui vient de faire sa prière publiquement, interrompant son service, en plein milieu du hall d’accueil des urgences à l’hôpital. Il se relève, et il me dit : ''Cher ami, vous serez certainement d'accord avec moi : les égyptiennes ont de plus gros seins que saoudiennes !''