En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 26 min 59 sec
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 1 heure 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 2 heures 29 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 3 heures 34 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 4 heures 41 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 5 heures 25 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 8 heures 18 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 52 min 50 sec
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 2 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 3 heures 20 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 4 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 4 heures 56 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 50 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 9 heures 52 min
© AFP
© AFP
Si vous voulez comprendre...

L’Amérique est un roman ! Et c’est de ce roman qu’est issu Donald Trump.

Publié le 27 janvier 2017
Il vient de loin le nouveau président des Etats-Unis. Deux siècles de sang, de bruit et de fureur.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il vient de loin le nouveau président des Etats-Unis. Deux siècles de sang, de bruit et de fureur.

“N’abandonnez pas le peuple au profit d’une culture que nous rejetons” disent les électeurs de Donald Trump. Avec une phrase le ton du nouveau livre* d’Alexandre Adler est donné. C’est l’Amérique qui parle ainsi. Une Amérique oubliée, enfouie, réduite au silence. Une Amérique qui croit, en souvenir des temps anciens de la conquête de l’Ouest, qu’un homme libre doit pouvoir porter une arme.

Alexandre Adler est un excellent analyste. Il aider à penser. Il fait penser même quand on n’est pas d’accord avec lui. Mais c’est aussi un fabuleux conteur. Et il n’est jamais aussi bon que quand il conte car il sait que, selon Marc Bloch, l’historien a besoin de chair humaine. Et son livre c’est le roman de l’Amérique. De l’Amérique qui a donné naissance à Trump et à sa victoire.

Des soubresauts d’une violence extrême. La révolte des colons américains contre l’Angleterre dominatrice : le Tea Party dont Trump est proche s’y réfère. Une guerre de Sécession sanglante et meurtrière : le Sud vaincu et nostalgique en garde des cicatrices et vote pour la droite américaine la plus traditionnelle. Le Middle West, bassin ouvrier lors de sa splendeur industrielle du début du siècle dernier : la région en partie sinistrée a gardé une forte et fière identité qui l’empêche de voter pour les démocrates boboisants.

Mais ce n’est pas tout. Lisez le récit, passionnant, de la rencontre entre Elvis Presley, fils du peuple, et Richard Nixon. Et c’est le King qui alerte le président des Etats-Unis sur les ravages que fait la drogue parmis ses millions de fans. Et c’est lui encore qui dit à Nixon que les Beatles sont “pacifistes et communistes”. Ignorer Elvis Presley, Américain moyen, Américain modèle, c’est se condamner à ne rien comprendre à Donald Trump.

Il faut aussi en parallèle à cette Amérique de toujours, qu’en France on a refusé de voire car son existence dérangeait une vision primaire et bien pensante, évoquer la longue descente de la gauche américaine vers les enfers de la bêtise. Sa boboisation est passée par les niaiseries d’un Jimmy Carter jusqu’au “Yes we can” tout aussi nigaud d’Obama. Alexandre Adler en fait un récit implacable. La victoire de Trump est aussi la défaite de cette gauche là.

Mais et Trump ? Alexandre Adler n’en dit pas du bien. Mais il est au antipodes de l’hystérie anti Trump d’une grande partie des médias français qui à l'énoncé de son nom brandissent un crucifix pour éloigner le vampire. De Trump il dit tout. Ses rodomontades. Ses excès. Ses obsessions. Ses éructations. Mais il comprend, bienveillant et vigilant, l’Amérique qui l’a fait président. Alexandre Adler préfère les électeurs de Trump à Trump lui même. C’est un bon choix.

*La chute de l’empire Américain, éditions Grasset

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 27/01/2017 - 18:59
Friedrich Trump de Kallstadt
Par curiosité, j'ai lu l'histoire de Friedrich Trump, né en 1869 au Palatinat (royaume de Bavière) et émigré aux EUA en 1885 à l'âge de 16 ans (faire wiki). Il n'est pas parti par nécessité absolue comme les irlandais de la Grande Famine par exemple. Il est garçon coiffeur, puis restaurateur à Seattle, suit la ruée vers l'or dans l'Etat de Washington et celle du Yukon, avant de s'installer définitivement à New York avec une petite fortune de 40.000 $ (!) que son fils Fred fera fructifier avant de la laisser à Donald.
Friedrich meurt en 1918, un des premiers touchés par la grippe espagnole.
Un destin banal d'un jeune européen pauvre qui se construit dans le Nouveau Monde qui est encore celui des pionniers - l'Etat de Washington, la Colombie britannique des chercheurs d'or, ça devait être folklo à l'époque, cela rappelle aussi un film de Charlie Chaplin, pour se retirer en homme relativement aisé dans le quartier allemand de New York, la ville où il a fait ses premiers pas d'américain.
Cette histoire est typique du "rêve américain".
ikaris
- 27/01/2017 - 14:54
A propso de M Adler
M. Adler est un grand conteur assurément ... son émission "histoire de comprendre" était vraiment un délice à regarder : format, montage, rythme, diction. Toutefois je suis plus réservé sur ses analyses du monde contemporain : ses convictions politiques prennent le dessus et la vision qu'il en tire semble être pour lui une vérité révélée ... quiconque ne les partage pas est traité comme le dernier des imbéciles.
Leucate
- 27/01/2017 - 13:50
de la démocratie en Amérique
Dans cet article, l'historien Rayski perce sous le journaliste et donne envie de lire Adler.
Nous oublions effectivement que les américains du nord ne sont plus des européens pas plus que ceux du sud ne sont des espagnols ou des portugais, qu'un québecois ou un cajun ne sont pas des français. Ce sont tous des "créoles", de criollos, nés dans la colonie, qui ont coupé le lien avec la "métropole" et ont créé progressivement deux nouvelles civilisations, l'occidentale nord américaine et la latino-américaine.
Les observations de Tocqueville qui datent de 1831/32 alors que les EUA étaient encore les 13 Etats d'origine plus la Louisiane, que la conquête de l'Ouest n'avait pas commencé, le Texas restant encore une province du Mexique nouvellement indépendant dont le territoire couvrait encore celui de la Nouvelle Espagne, ces observations permettent de mettre le doigt sur ce qui nous différencie des américains. Il s'agit d'une réflexion sur la Démocratie, certes, mais avec son application concrète sur une société américaine déjà différente de la société européenne.